Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 23:25

 

Engrenages

 

 

Retour d'Engrenages pour une quatrième saison, après deux ans d'attente pour les spectateurs de Canal +. Je plains d'ailleurs les gens qui ont suivi la diffusion à la télé, puisque, contrairement aux saisons passées, celle-ci est en étroit lien avec sa précédente. Il est donc très dur de raccrocher les wagons, même pour moi qui ait vu la saison 3 l'an passé.

 

Cette année Engrenages s'annonce très politique. L'histoire principale (qui s'articule autour des flics et de Joséphine) s'intéresse à un groupe d'activistes d'extrême gauche. Engrenages est une série qui cherche toujours à s'inscrire dans son époque et ses politiques en place, elle dénonce ici sévèrement le traitement des immigrés. C'est simple, la manière dont ils sont traités, parqués, m'a rappelé le traitement des juifs dans la saison 4 d'Un Village Français, eux aussi mis de côté dans l'attente de leur châtiment. Le lien avec la Seconde Guerre Mondiale est d'ailleurs mise en évidence par les scénaristes (Joséphine qui parle de Kommandantur, les extrémistes qui, dans une scène d'une horreur absolue, rase une femme en le traitant de collabo). Bref, vive la France...

L'intrigue principale s'annonce donc très différente de celles des saisons précédentes, et c'est tout à l'honneur de la série de vouloir diversifier au maximum ses affaires.

 

Une autre affaire plus secondaire se met en place : une enquête est menée par l'IGS pour savoir si oui ou non Laure était en position de légitime défense lorsqu'elle a tué le Boucher de la Villette.

Une intrigue qui ne concerne donc que Laure (qui risque très gros), Gilou et Tintin (qui risquent le renvoi). J'espère que l'histoire va se poursuivre, car je n'avais pas du tout aimé la fin de saison 3, qui semblait indiquer que Laure n'allait pas être plus inquiétée que ça.

 

Pierre, lui, semble avoir une histoire propre. Le gentil garçon va prendre la défense d'un gros méchant. Je n'aime pas le personnage à la base, le voir avoir une intrigue personnelle ne m'enchante pas des masses, mais bon, à voir...

Sinon je n'ai absolument pas compris pourquoi Joséphine travaille encore avec lui. Il me semblait qu'elle partait en fin de saison 3 pour travailler avec le méchant avocat de la saison 2. Je crois qu'ils en parlent ici, mais je n'ai pas tout saisi (je trouve certaines répliques vraiment inaudibles d'ailleurs...).

Dans le genre "je n'ai rien compris" il y a aussi toute l'histoire de Gilou, et la boîte qui ne peut pas rester ouverte après 2h du matin... Mais bon, je suis sans doute un peu bête...

 

Bref, très bonne entrée en matière pour Engrenages, qui annonce une saison très différente des précédentes (moins "glauque" sans doute, mais au fond tout aussi sombre).

 

 

Typh. 

Repost 0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 19:12

 

Un Village Français

 

 

Très bonne fin de saison pour Un Village Français, qui a fait preuve une nouvelle fois d'une bonne dose d'intensité. On regrettera que certaines choses aillent trop vite (le comportement assez incompréhensible d'Hortense) mais, dans l'ensemble, il y a peu à redire.

 

Toute cette seconde partie de saison ayant tourné autour de la Résistance, il était légitime qu'elle se termine aussi là dessus. Il s'agit ici pour Marie, Raoul, Marcel, Albert et Victor de pouvoir sortir vivants de la ferme où ils sont pris au piège, encerclés par la police. Ils sont également rejoints par Rita, qui, mise au courant des atrocités commises par Jean, souhaite rejoindre la Suisse.

C'était une partie vraiment bien ficelée, digne d'un bon season finale. Les personnages sont soient arrêtés, soient assassinés, soient en fuite. Bref, rien de bien gai, mais qui promet des choses intéressantes pour la suite de la saison.

La toute fin de saison, qui verra le départ de Rita en Suisse était très bon. Jean était vraiment prêt à tout pour elle, et finit même par exécuter un homme chargé de surveiller la frontière. Cela va sans doute avoir de lourdes retombées dans la suite.

 

Comme dit en introduction la seule chose que je reprocherais vraiment à ces derniers épisodes est l'attitude d'Hortense, qui quitte Daniel pour se jeter dans les bras de Müller. Hortense n'a pas franchement été développée cette année (à l'inverse de l'an passé) et il est ainsi difficile de comprendre comment elle peut commettre une telle chose, elle qui, par exemple, avait été jusqu'à se mettre réellement en danger pour sauver Sarah...

 

La saison était donc vraiment très bonne dans l'ensemble, mais moins que la chef-d'œuvresque saison 3.

En fait nous avons vraiment eu deux saisons en une, puisqu'à la moitié l'histoire principale a totalement changé. Je crois d'ailleurs qu'il était prévu à la base que la saison soit diffusée en deux fois (les 6 premiers épisodes fin 2011 et les 6 suivants en avril). Du coup, contrairement à l'an passé, les scénaristes ont eu moins de temps pour réellement élaborée une histoire, et certains points semblaient un peu survolés.

Néanmoins ça reste une série d'une qualité vraiment rare, qui fait jeu égal avec les meilleures américaines actuelles à mon avis.

 

Bref, deux derniers épisodes réussis d'une saison qui l'est tout autant. Maintenant l'attente de la saison 5 va être très longue...

 

 

Typh. 

Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 12:30

 

Un Village Français

 

 

Un Village Français est décidément une valeur sûre depuis la saison 3, puisque nous avons encore le droit à deux épisodes parfaits, qui font pas mal bouger les choses, et amorcent très bien la fin de saison (déjà !). Les deux derniers épisodes, diffusés ce soir, risquent d'être très intenses, et durs pour beaucoup de personnages...

 

Les personnages laissés dans la plus mauvaise position sont ceux en Résistance (Marie, le flic qui l'aide, Jules, et par conséquent Marcel, Suzanne et tous les autres). En effet Crémieux les a dénoncé, suite à une grosse manipulation de Marchetti. Ce dernier est vraiment prêt à tout pour avoir ce qu'il veut, c'est terrifiant. Mais je sens que les choses vont très mal tournées pour lui à la fin (et je l'espère !) puisque Rita est mise au courant qu'il ne lui a pas donné la lettre de sa mère.

Cela n'est que deux des pistes qui se poursuivront dans les derniers épisodes, il n'y cependant pas de doute que Müller, par exemple, viendra encore compliquer les choses. Je sens qu'on va avoir le droit à de grosses surprises pour finir la saison.

 

En clair, Un Village Français ose prendre des risques, met sans cesse ses personnages en danger, et promet une excellente fin de saison.

 

 

Typh. 

Repost 0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:55

 

Un Village Français

 

 

Encore deux excellents épisodes pour Un Village Français, qui, comme prévu, amorce une seconde partie de saison très différente de la première. On a le droit aux retours de deux personnages phares de la série, mes préférés en plus, donc je n'ai vraiment pas à me plaindre.

 

Toute l'histoire concernant les Juifs incarcérés à l'école prend donc fin, puisque ceux-ci sont envoyés en banlieue parisienne (ou bien en Pologne ?). C'est du côté de la Résistance que va se jouer la seconde moitié de saison apparemment, avec notamment le personnage de Marie (à qui l'on prépare en plus une nouvelle amourette visiblement). On a le droit au retour de Marcel (le meilleur personnage de la série à mon avis), qui est en mauvaise posture puisque Suzanne aussi fait son come-back (ce qui prouve donc qu'il ne l'a pas tuée, comme il aurait dû).

Du côté des moins bonnes nouvelles (pour les personnages de la série), on a aussi le droit au retour de l'exécrable Heinrich Müller, qui n'a pas l'air d'être devenu plus sympathique...

 

Malgré tout ça tous les personnages arrivent à être parfaitement développés et certains, jusque là mis un peu de côté, risquent de jouer un rôle important pour la suite : Hortense, avec le retour de Müller, ou bien même Jeannine et Raymond, plus que toujours en train de se déchirer.

Bref, pas grand chose à dire puisque c'est toujours très bien. La série amorce sa seconde partie de saison avec brio. Vivement la suite donc.

 

Typh.

 

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 01:29

 

Un Village Français

 

 

Encore deux excellents épisodes d'Un Village Français. La série monte vraiment en puissance au fur et à mesure des épisodes, se fait de plus en plus intense. Je suis contente, la série a su retrouver l'immense niveau de la saison 3.

 

Beaucoup beaucoup de choses en deux épisodes, et j'avoue que cela serait long de tout résumer.

Il faut souligner de grands moments de suspense, comme notamment le coup de folie d'Hortense qui choisit de prendre la place de Sarah dans l'école. On peut aussi évoquer la mise en scène élaborée par Marie pour faire sortir la jeune Hélène (ce qui d'ailleurs ne servira malheureusement à rien)...

 

La seconde partie de saison s'annonce très différente de la première, puisque les Juifs arrêtés sont partis pour Paris (du moins, selon ce qui a été annoncé).

Maintenant il reste donc à savoir de quoi la suite sera faite. Il ne fait pas de doute que les personnages seront encore et toujours tiraillés entre les choix qui s'offrent à eux (agir pour soi-même ou pour l'ensemble de la communauté). Depuis le début de la série les choses ont vraiment énormément évolué, tous les personnages sont désormais énormément travaillés, et terriblement ambigus...

 

Bref, je suis toujours aussi fan d'Un Village Français, qui parvient à me terrasser semaine après semaine.

 

Typh.

 

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 23:47

 

Un Village Français

 

 

J'avais eu un peu peur la semaine dernière que la série ne retrouve jamais l'intensité de la saison 3. Craintes non fondées puisque ces deux épisodes sont tout simplement magnifiques, aux moments bouleversants. Pour tout vous avouer j'ai bien eu du mal à m'endormir après ça...

 

Nous suivons donc toujours le destin tragique des Juifs arrêtés, et mis dans l'école, le temps que le train puisse redémarrer pour une destination inconnue... Cette semaine c'est carrément les enfants qui sont arrachés aux mains de leurs parents, placés dans un endroit différent puisqu'ils ne seront finalement pas envoyés au même endroit. L'espoir de la réunion des familles sera de courte durée, puisque l'évasion d'un des Juifs arrêtés conduira à des représailles...

 

Logiquement la série se fait de plus en plus sombre au fil des saisons. C'est vraiment terrible. La scène de séparation entre enfants et parents était réellement bouleversante, mais aussi hallucinante (j'ai toujours du mal à croire que des humains sont capables d'horreurs pareilles, et encore ce n'est presque rien par rapport à la suite que nous connaissons malheureusement tous...).

 

Le parcours personnel de chacun des personnages principaux s'annonce passionnant. Le maire, qui voit Sarah arrêtée, Marchetti, toujours aussi égoïste et imbuvable, Marie qui s'engage une fois de plus dans le combat résistant, Hortense qui aura sans doute un rôle important à jouer par la suite etc.

 

Bref, Un Village Français demeure la meilleure série française en activité, et l'une des meilleures tout simplement. Vivement la suite.

 

 

Typh. 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 19:32

 

Un Village Français

 

 

Voir la reprise de Mad Men le Lundi puis celle d'Un Village Français le Mardi c'est quand même le pied. Un Village Français réussit parfaitement son retour, en posant efficacement les bases de ce qui va être cette saison. Les choses s'assombrissent fortement, on rentre au cœur de l'horreur des camps, et il est plus que jamais temps pour les personnages de choisir où se situer, dans la résistance ou bien dans la collaboration.

 

La saison débute avec l'arrivée d'un train rempli de Juifs qui tombe en panne en gare de Villeneuve. Il s'agit donc pour le maire de trouver un endroit où les loger, en attendant, malheureusement, qu'ils repartent...

 

On retrouve les personnages dans le rôle qu'ils devront probablement jouer cette saison.

Le maire est toujours "le cul entre deux chaises", à vouloir faire au mieux, mais en collaborant ni plus ni moins... Hortense n'est pas morte à la suite de sa tentative de suicide, et risque d'être moins détestable qu'en saison dernière. Sarah, elle, fait son retour chez eux, tout en risquant gros...

Jules devrait trouver de l'importance cette année, puisque les Juifs sont hébergés à l'école. Cette même école dont il se servait pour imprimer des tracts résistants... La fin du second épisode le place dans une situation bien compliquée...

Marchetti est, lui, plus détestable que jamais. C'est une vengeance pure et simple qu'il exerce sur Mme Morhange, en la faisant emprisonner. Mais voilà qu'il tombe amoureux d'une Juive étrangère, ce qui risque de le mettre grandement en danger cette année.

Pas grande chose pour le moment du côté des autres personnages, Raymond n'est lui aussi pas mort, sa femme est toujours insupportable, Lucienne est toujours enceinte, Marie est toujours en résistance...

 

Bref, il s'agit cette semaine de deux très bons épisodes d'exposition. Les bases de la saison sont clairement posées, et les choses devraient vraisemblablement très vite s'envoler...

 

 

Typh. 

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 19:54

 

Borgia

 

 

Après Showtime il y a quelques mois c’est au tour de Canal + de nous servir ces Borgia, avec à la tête de la série Tom Fontana, créateur d’Oz. C’est une série franco-allemande, tourné en anglais, avec à sa tête un américain, sur des Espagnols vivant en Italie. Un vrai mélange.

 

Si vous aviez suivis mes critiques sur The Borgias vous savez que la série ne m’avait pas franchement convaincue (et si vous ne m’aviez pas lu ben vous le savez maintenant !). Qu'en est-il pour Borgia ?

Et bien je ne vais pas vous mentir, j’ai encore moins aimé (attention je suis tout de même loin de détester les deux versions). Ce n’est pas mauvais, c’est de mieux en mieux au fur et à mesure (j’ai eu vraiment du mal avec les deux premiers épisodes), mais ça ne m’a franchement pas captivée, voir profondément ennuyée à certains moments. Je crois que le principal problème de la série vient de son rythme, bien trop soutenu. Il est carrément impossible de résumer un épisode tant les événements s’enchaînent rapidement. Du coup, rien n’attire vraiment l’attention…

 

L’autre problème vient des personnages et du casting. John Doman s’en tire plutôt bien dans le rôle du Pape, même s’il n’a pas une seule seconde le charisme de Jeremy Irons, Rodrigo Borgia dans la version Showtime. Stanley Weber (un français !) est également bon dans le rôle de Juan, rôle d’ailleurs bien plus développé que dans l’autre version, ce qui est plutôt agréable. Isolda Dychauk, en Lucrezia est plutôt bonne (l’actrice a d’ailleurs un physique qui convient parfaitement, on la croirait sorti d’un Boticelli). Le personnage est par contre encore plus insupportable que dans la version américaine.

Le gros souci vient pour moi de Cesare. On se rend bien vite compte que le personnage est un peu malade dans sa tête, donc à partir de là tout ce qu’il fait devient acceptable, rien ne peut nous surprendre. La folie c’est un peu une solution de facilité je trouve. Sinon je trouve l’acteur, Mark Ryder, aussi charismatique qu’une endive donc ça n’aide pas.

 

Du côté de la réalisation j’ai trouvé ça très moyen, voir carrément mauvais à certains instants. C’est bien, parfois, de réfléchir à où on place sa caméra…

Comme dans la version Showtime les décors font vraiment tocs. C’est dommage, mais bon, c’est une question de moyens… On a le droit néanmoins à de beaux costumes, c’est déjà ça.

 

Bref, une première saison moyenne pour Borgia, même si tout n’est pas à jeter (notamment dans les relations entre Juan et Cesare). Je suis un peu déçue au final par les deux versions, surtout que l’histoire des Borgia a un potentiel énorme pour une adaptation. Tant pis.

 

Typh. 

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 23:17

 

Platane.jpg

 

L'article ne révèle pas d'informations importantes sur la saison. 

 

 

Ce soir s’achevait sur Canal + Platane, d’Eric Judor. Une série plutôt singulière, encensée par la presse de toute part, mais assez (injustement) descendue par le public (à ce qui m’a été donnée de voir sur le net).

Pour ma part j’ai vraiment aimé la série, très très drôle, mais pas que. En tout cas il manquait vraiment quelque chose de ce type dans le paysage audiovisuel français, et je suis très heureuse qu’Eric nous ait livré une série comme ça.

 

Commençons par le commencement, Platane, c’est quoi ? C’est tout simplement la (fausse) vie d’Eric Judor qui, après avoir passé un an dans le coma suite à un accident de voiture, décide de quitter la comédie et de réaliser un film sérieux : La Môme 2.0 Next Gen (soit la vie d’une chanteuse de R’nB qui se découvre être la descendante d’Edith Piaf).

 

Je crois que scénario plus WTF ça n’existe pas. C’est totalement improbable, et c’est génial. Il fallait oser. Et pourtant, avec un tel scénario, je n’ai pas du tout trouvé les épisodes brouillons. Les histoires se suivent totalement et font plutôt sens (on se demande tout de même comment les gens autour d’Eric, pourtant « normaux », peuvent prendre son projet au sérieux).

 

Avec un tel scénario Eric se permet à peu près tout. Et il a bien raison. Son personnage est un enfoiré de première, un boulet incroyable,  mais pourtant très attachant. Pourtant j’en aurais lâché des « quel connard ! ». Mais qu’est-ce qu’il me fait rire. La battle de hip-hop de l’épisode 3, ou encore la réaction d’Eric suite au « décès » de Canet dans l’épisode 6, sont déjà cultes.

On remarquera quand même le plaisir un peu masochiste d’Eric Judor (le vrai) à traîner le personnage qu’il interprète dans des situations à chaque fois pire que les précédentes. Platane c’est un peu la lente descente aux enfers du protagoniste. Chaque épisode est d’ailleurs construit de manière assez identique : alors qu’Eric arrive plus ou moins à rattraper ses boulettes et à se remettre sur de bons rails il arrive à tout faire capoter en fin d’épisode. Et le voir dans de telles situations ça fait quand même très rire, tout en parvenant à installer quelques fois de vrais moments de malaise.

 

Autour de lui gravite quelques personnages réguliers (les gens de la prod notamment, Flex, ou encore son ex, Lana, que l’on voit quelque fois). Ce sont des personnages sympathiques, parfois très drôles (j’aime beaucoup Flex), même s’ils servent quand même au final à mettre Eric en valeur.

En plus de ces personnages, la série s’offre un paquet de guest-stars : Monica Bellucci, Clothilde Coureau, Vincent Cassel, Gilles Lellouche, Pierre Richard, Mathieu Amalric, Guillaume Canet… Et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas peur du ridicule ! Je les ai tous trouvé très bons, très drôles. Et me faire supporter Canet ça relève presque de l’exploit.

 

Si je devais néanmoins faire un reproche à la série ça serait à propos des scènes du film La Môme 2.0. J’ai trouvé la plupart des scènes pas drôles, longues, et sur la fin bien trop nombreuses. C’est dommage, ça gâchait un peu le rythme des épisodes.

 

En bref, j’ai vraiment apprécié mes lundis soirs en compagnie de Platane. Je ne sais pas s’il y aura une saison 2, je ne suis pas sûre que ça soit vraiment utile, mais s’il y a je serais évidemment au rendez-vous devant ma télévision.  

 

Typh.

 

Repost 0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 15:45

Un Village Français

 

 

Attention l'article révèle des éléments très importants sur la saison !

 

Une saison tout simplement exceptionnelle, qui a largement dépassé mes attentes. C'est instrutif, bouleversant, insoutenable par moment, poignant. Il n'y a vraiment rien à redire, c'est parfait de A à Z. Le passage à 12 épisodes a fait le plus grand bien à la série, qui a pu totalement exploiter tout ce qu'elle avait à dire.

Chaque personnage gagne incroyablement en profondeur et sont tous (et vraiment tous !) intéressants. 

Le maire ennuyeux en saison 1 à force d'être sympathique envers tout le monde est ici impeccable. Il doit gérer la situation de sa ville, et parvenir à faire des choix tout simplement insupportable (l'épisode 3x08 m'aura sans doute marqué à jamais). Sa sympathie avec tous lui est d'ailleurs renvoyée à la figure en fin de saison par Sarah qui lui explique que c'est à cause de gens comme lui que le pays est dans cet état.

 

Sa femme ne fait rien pour l'aider. C'est une vraie Madame Bovary. S'ennuyant de sa vie monotone de femme au foyer elle ira dans les bras Heinrich Müller, qui mettra un peu de piment dans tout ça. Elle ne verra que trop tard les conséquences de ses actes (Marcel a failli se faire prendre par sa faute, Sarah est envoyée dans un camp vers Paris). La culpabilité étant trop lourde (ajouté à cela que son mari ne veut plus la voir) elle connaîtra la même fin que Madame Bovary : le suicide. Le suspense reste néanmoins entier, sa mort n'est pas encore sûre (faut bien nous tenir en haleine jusqu'à la saison prochaine !). Mais ça me plairait bien qu'elle finisse comme ça, une vraie fin tragique. Et puis peut-être que nous avons fait le tour du personnage aussi...

 

Les autres personnages ne sont pas en reste. Marcel, le vrai héros de cette troisième saison, est excellent. C'est un vrai résistant, mais qui doute de la ligne du Parti Communiste. J'aime beaucoup sa relation avec son frère, et celle avec Suzanne (ils nous ont fait le coup des adieux deux fois dans le dernier épisode, juste pour me faire pleurer deux fois plus !). J'ai vraiment du mal à voir comment on pourrait le voir à l'avenir, tant sa situation est compliquée.

 

Je ne vais pas parler de tous les personnages, ça serait trop long, mais ils ont vraiment tous quelque chose à apporter. L'institutrice est devenue un bon personnage, et tout ce qui la concernait (en début de saison surtout) était passionnant et très dur (l'épisode centré sur l'avortement notamment). Je n'oublie pas évidemment Raymond (j'espère qu'il n'est pas mort !), Marie, Jeannine (absolument détestable cette saison !) etc.

Je parlais de choix dans ma critique de la saison dernière, mais ce n'était rien par rapport à ceux que les personnages doivent maintenant faire. On remarque d'ailleurs que beaucoup d'entre eux ne parviennent pas à se décider, et choisissent de se laisser porter par le cours des choses.
En tout cas les choses vont de plus en plus loin, et je suis étonnée de l'audace des scénaristes (la saison 1 paraît très loin...).

Bref, tout simplement une saison parfaite. Tout le monde ne jure que par Canal + au niveau de la création française, mais il s'avère que c'est en fait France 3 qui nous livre la seule série capable de rivaliser avec les meilleures américaines (Engrenages est une bonne série, mais ne pourra jamais faire face à des séries du niveau de Mad Men ou Breaking Bad visiblement...). Car oui, cette saison 3 d'Un Village Français est très certainement une des meilleures saisons que j'ai vue cette année. Très très hâte de voir la suite.

 

Typh. 

Repost 0

Twitter


Rechercher