Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 16:57

 

Under The Dome.

 

 

Chaque année les chaînes américaines nous réservent leurs séries "événements", aux concepts soit disant innovants, mais qui ne tiennent généralement pas mis en images. Après avoir tenté les catastrophiques FlashForward et Persons Unknown j'avais décidé de faire une croix sur ces séries. Mais voilà qu'Under The Dome était diffusée pendant la période estivale, assez vide en séries... J'ai cédé, et franchement c'est peut-être regrettable.

 

Alex avait écrit les critiques des deux premiers épisodes, des critiques pas si terribles à l'époque (même si son avis sur la série est aujourd'hui bien plus sévère). Je dois personnellement dire que j'ai détesté la série d'emblée, ayant trouvé le pilote pas mal raté. Le niveau ne remontera pas par la suite, bien au contraire...

 

La série joue sur le tableau du feuilletonnant (les mystères autour du dôme notamment) mais adopte tout de même un format se rapprochant du "une histoire par épisode". Et il faut voir le niveau des histoires...

On joue sur tous les clichés que  suppose le huis-clos, surtout celui des personnages qui perdent les pédales et choisissent de se détacher des lois. Alors oui, c'est tout à fait normal que la série s'attarde sur cela mais le traitement est tellement ridicule... Du jour au lendemain la population est dans les rues à dévaliser les magasins et on finit même la saison par une pendaison en place publique, qui ne choque absolument personne. Quelle subtilité pour nous montrer l'horreur des êtres et le besoin primordial de règles dans une société...

Bon à par ça la population n'est pas plus terrifiée que ça par la présence de ce dôme, tout le monde s'y fait assez vite. Normal...

 

Je ne vais pas m'attarder sur les personnages mis en avant par la série, parce qu'ils sont inintéressants au possible. Ils sont au mieux complètement transparents (Barbie, la journaliste...), au pire réellement ridicules (Big Jimmy, Angie...). A cela s'ajoute des acteurs franchement mauvais. La palme vient aux groupes de jeunes qui partent à la recherche des mystères. Ils sont simplement affligeants.

 

Les fameux mystères du dôme ne présentent eux aussi strictement aucun intérêt. Chaque épisode se termine à peu près de la même manière (les jeunes touchent le dôme et il se passe un truc chelou...).

Le pire vient de la fin de saison, qui ne nous livre même pas un vrai cliff en soi. Alors que le dôme était noir durant l'épisode il devient... blanc. Voilà. Regarder 13 épisodes d'une série pour voir un dôme changer de couleur... Surtout que cela ne nous avance en rien du tout sur l'histoire, qui en est donc à peu près toujours au même point depuis le pilote. 

 

Un petit mot aussi sur la réalisation pitoyable de la série. On se croirait simplement reparti en plein milieu des années 90. Tout fait incroyablement daté. La série n'a aucun sens du rythme, les plans sont laids et ne durent jamais le bon temps... Mention spéciale aux scènes d'actions mises en scènes par des stagiaires vraisemblablement.

 

Bref, vous m'aurez compris, Under The Dome est à éviter. J'espère que les chaînes vont finir par comprendre un jour qu'un concept seul ne fait pas une série... En attendant ces merdes continueront de polluer nos écrans.

 

 

 

Typh.

Repost 0
Published by Typh - dans Autres
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 19:55

Under The Dome.

 

Second épisode pour Under The Dome, la série dont tout le monde parle. Si l'engouement autour m'est toujours mystérieux, ce n'est clairement pas ce second épisode qui va me faire changer d'avis. La série se regarde, le problème n'est pas là, mais c'est vraiment ultra banal... Les personnages sont fades et inintéressants, et on s'en fout complètement de ce qui peut leur arriver...

 

Il va d'ailleurs m'être dur de m'étendre sur quiconque, puisque je ne retiens rien du tout des épisodes... Duke, le flic, meurt en début d'épisode. Voilà à peu près tout ce qu'il se passe... Ah si, une maison prend feu et toute la ville vient pour aider à éteindre l'incendie ! J'aimerais revenir sur cette scène, que j'ai trouvé juste abominable du début à la fin. La mise en scène était, d'ailleurs, très pauvre. J'espère ne plus jamais revoir un truc comme ça d'ici la fin de la saison...
Un flic (assez taré) tient un discours toutefois juste : enfermée dans le dôme, la fumée ne pourra jamais s'évacuer. Un problème assez intéressant (mais qui risque d'être oublié dès le prochain épisode).

 

Sinon, l'histoire de la fille séquestrée par son copain est ridicule, et le passé mystérieux de Barbie ne m'intéresse pas.

 

À m'écouter, on dirait que la série est juste horrible, mais même pas. Elle est juste sans aucun intérêt. Si encore la galerie de personnages était intéressante... Puis, le casting manque clairement de punch.

 

Je suis, néanmoins, intrigué par l'origine de ce dôme, même si le mystère risque de durer encore bien longtemps...

 

En clair, aucun intérêt. Qu'est-ce que la série a véritablement à raconter ?

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


 


 


Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 19:22

Mistresses

 

Je sais très bien que Mistresses est une très mauvaise série, qu'elle est affreusement mal jouée et que les histoires sont abominables, mais, et bizarrement, je n'arrive pas à la détester. Je ne suis jamais gêné de lancer un épisode et, même si les épisodes paraissent très long, je ne m'ennuie jamais plus que ça... Un sentiment... étrange.

 

Du côté de Savannah, les choses s'accélèrent, puisqu'elle décide d'avouer à son mari qu'elle est enceinte, mais peut-être pas de lui. Les scénaristes se bougent un peu et c'est assez sympa à voir. D'autant plus que cette scène sert de cliff à l'épisode, et que c'était, pour ma part, assez inattendu. La suite s'annonce mieux.

 

April se retrouve dotée d'une histoire tout bonnement incompréhensible avec sa fille qui ne va pas en cours pour aller voir Selena Gomez à une séance de dédicace. J'essaie encore de comprendre le pourquoi du comment. À éviter absolument pour la suite de la saison.

 

Joss, elle, se rapproche de plus en plus de sa copine lesbienne. Ce jeu de séduction dure depuis pas mal de temps, déjà... Et je ne sais pas pour vous, mais je trouve les scènes entre Joss et le mari de Savannah très étranges... J'ai l'impression qu'ils vont coucher ensemble, un jour ou l'autre.

 

Pour moi, le meilleur vient de Karen, puisque l'enquête policière refait surface et que Karen falsifie les déclarations de son ex-amant décédé. J'aimerais bien que tout lui retombe dessus, sa vie est bien trop "calme".

 

En clair, c'est nul, mais j'aime bien quand même.

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 



Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 22:58

Mistresses

 

Bon, il semble clair que Mistresses a trouvé son rythme de croisière. Malheureusement, ça ne décollera visiblement jamais. Néanmoins, "j'aime bien" et trouve la série pas si désagréable que ça à regarder. Disons que ça passe le temps... Dommage, par contre, que le potentiel sympa de la série ne soit pas du tout exploité.

 

L'histoire de Savannah continue de s'enfoncer dans une non-originalité flagrante : voilà maintenant qu'elle tombe enceinte ! La série se déroulant sur une courte durée (il a dû se passer une semaine à peine, depuis le pilot), je trouve cela assez étrange qu'elle pense que Dominic puisse être le père de son enfant. Par contre, ça serait vraiment drôle (et dur à cacher, vu que le bébé serait métis).

 

April continue de se faire chanter par la maîtresse de son défunt mari. Je ne peux pas m'empêcher d'éprouver une certaine peine pour le personnage. Elle, si gentille, se fait marcher dessus et doit lui verser une pension. Par contre, je ne vois vraiment pas où la série veut aller avec ça...

 

Karen, elle, dispose toujours d'une histoire vraiment glauque. Je suis un peu déçu de voir que l'intégration des flics dans sa storyline ne connaisse pas de suite. Du coup, on a une grande impression de ne pas avancer et de constamment voir la même chose.

 

Josslyn se dévoile un peu comme la biatch à grande gueule et devient de plus en plus lesbienne. Mouais, ça n'a pas trop d'intérêt...

 

Malgrés tous les défauts de la série, je n'arrive pas à la détester. Je ne saurais expliquer pourquoi...

 

En clair, deux épisodes sans plus.

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 00:20

Mistresses

 

Après un pilot complètement raté, j'ai tout de même décidé de laisser une seconde chance à la série. Il faut aussi dire que je suis moins sévère avec les séries étant diffusées et l'été, et puis, je veux mon guilty pleasure estival !

 

Un second épisode, dans l'ensemble, moins raté que son pilot ! Ça reste toujours plutôt mauvais, mais j'ai tout de même ressenti un léger mieux. Tout d'abord, au niveau du rythme de l'épisode, beaucoup moins long.
Peut-être que la série a juste besoin de se poser tranquillement et de nous laisser le temps d'apprendre à connaître les personnages !

 

L'histoire de Savannah est peut-être celle qui souffre le plus d'un manque d'originalité flagrant. Son adultère n'est pas franchement intéressante. J'attends quand même de voir la suite, on ne sait jamais, le côté drama de la série peut l'emporter.

 

Karen dispose, selon moi, de la meilleure intrigue. Elle est même plutôt innovante (même si très glauque). Sa relation avec le fils de son ex (mort) est assez malsaine. L'enquête autour de la mort de son ex peut apporter du bon.

 

Du drama et rien que du drama pour April qui va devoir donner de l'argent à la maîtresse de son mari. Néanmoins, le tout se regarde sans trop de soucis.

 

Enfin, Josslyn (vendue comme étant le personnage "cocasse" du groupe") continue de se rapprocher d'une fille. À voir...

 

On le sait, en regardant Mistresses, mais les intrigues ne vont jamais voler bien haut. Ce qu'on demande à la série, c'est d'être un minimum plaisante à regarder. Je suis sûr que la série peut devenir "addictive" si elle trouve son rythme de croisière et accumule les situations dramatiques pour les héroïnes.

 

En clair, c'est mauvais, mais moins que pour son pilot. Nous verrons par la suite.

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 20:05

Bates Motel

 

J'avais plutôt bien aimé le premier épisode de Bates Motel. Sans être excellent, j'avais trouvé ça sympa et avec une bonne ambiance.
Après avoir visionné ce second épisode, j'en viens à me demander quelle direction la série veut aller... Quel est son but ? Sans parler que, à part avec la maison, j'ai jamais l'impression qu'il s'agit là d'une série se basant sur Psycho... 

 

Tout se suit sans trop de problème, mais le tout est assez maladroit. La relation entre Norma et Norman, par exemple, qui est bien trop accentuée. On a l'impression qu'on veut juste faire du malsain pour faire du malsain, sans chercher à creuser un peu plus.

 

Pas fan non plus de l'accident de voiture, au début. J'espère qu'il ne va pas y avoir un accident/incident/meurtre à chaque épisode à proximité de l'hôtel, car ça risque d'être très redondant...
Par contre, l'enquête autour de Norma sur l'homme qu'elle a tué et plutôt sympa à suivre.

 

La série continue l'histoire des filles disparues en associant Norman à la fille malade. Les 5 dernières minutes sont très WTF et n'ont ni queue ni tête... D'où sort ce champs de cannabis (?!?!) et puis, la course poursuite... De l'action pour de l'action, mais c'était très raté. Surtout qu'on s'en fout un peu...

 

En clair, un second épisode assez faible. Où veut-on en venir ?

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 
Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:10

 

Bates Motel

 

 

Bates Motel intriguait depuis quelques temps de part son idée de base (réaliser le prequel de Psychose). Une entreprise assez folle, qui faisait craindre le pire. Le chef d'œuvre d'Hitchcock est considéré par beaucoup comme intouchable, sans doute à raison. Voir une petite chaîne montrer l'ambition de décrire les relations entre Norman et sa mère faisait un peu peur. Cette peur était vraisemblablement tout à fait justifiée, ce pilot étant à mon sens tout bonnement raté.

 

Il faut le dire de suite, ce pilot n'a aucun rapport avec Psychose. On garde certes les noms et les lieux mais c'est tout. Je n'ai rien contre le fait d'ancrer l'histoire à notre époque, c'est même plutôt une bonne idée. Mais c'est surtout dans la mise en scène, assez affreuse, que la série se distingue tout de suite de son modèle. Rien ne rappelle le film d'origine (si ce n'est peut-être la scène avec les flics qui se la joue "suspense hitchcockien"), rien ne faisant dans la subtilité. L'ensemble ressemble juste à un téléfilm des années 90, enveloppé dans des musiques d'ambiance elles aussi datées, et un scénario vu et revu. Toutes les scènes entre Norman et sa mère sont ainsi caricaturales au possible. Ajoutons aussi que les acteurs ne sont vraiment pas convaincants.

 

Les scénaristes n'ont cependant pas voulu jouer uniquement sur les rapports mère/fils mais nous mettent en place une histoire sordide de filles enlevées et droguées, dont Norman découvrira des croquis témoins dans une chambre du motel. C'est peut-être la seule chose qui éveille un peu l'attention, même si ça s'insère très mal à l'ensemble du pilot et fait craindre le pire des traitements. Ca ne suffira d'ailleurs probablement pas à me faire revenir la semaine prochaine.

 

Bref, je n'ai pas grand chose à dire sur ce pilot, dont on aura à peu près compris toutes les intentions au bout de 5 minutes d'exposition (j'ai ainsi trouvé le temps très long).

Vous retrouverez néanmoins sans doute les critiques des épisodes à venir sur le blog les semaines suivantes, Alex ayant plutôt apprécié ce premier épisode.

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Autres
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 17:40

The Following

 

Si les audiences sont restées très stables pour ce second épisode, il en est de même pour sa qualité. C'est toujours aussi plaisant à voir, on ne s'ennuie pas, l'intrigue est intéressante. Mais voilà, j'ai ressenti que nous avions déjà fait le tour de la série qui semble s'orienter dans un format très stand-alone (même si cela est, en apparence, caché). J'ai peur de rapidement m'ennuyer.

 

L'épisode précédent s'était terminé sur l'enlèvement de l'enfant de Caroll. Toute la traque autour du gamin prendra beaucoup de temps, mais n'aboutira pas. 
Avec
 ça, on se concentre sur un nouveau méchant (qui est dans la secte de Caroll), un policier. Même si c'est sympa à suivre, quel est l'intérêt ? J'ai vraiment peur qu'on se retrouve chaque semaine avec un bad guy du genre à éliminer. D'autant plus que les héros n'ont pas l'air franchement intelligents... Mention spéciale à la scène où le méchant est suspendu au plafond du couloir. Avec un plafond à environ 2 mètres, étonnant que personne ne l'ait vu avant...

 

Il reste que le rythme effréné est toujours présent et que l'ambiance assez sombre n'a pas disparue.

 

En clair, même si je donne l'impression contraire, j'ai tout de même passé un très bon moment devant l'épisode. J'ai juste peur qu'une routine s'installe très rapidement (si je ressent cela dès le second épisode, c'est mauvais signe...).

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


 

 


Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 12:52

Chicago Fire

 

Si vous avez lu ma critique du pilot, mon avis risque d'être pratiquement similaire pour ce second épisode. La série continue de me divertir, tout en étant une série "pop corn". Car oui, c'est vraiment le genre de séries qu'on regarde comme ça, sans plus, mais au fond, j'aime bien. Les 40 minutes passent assez vite et je n'en demande vraiment pas plus. Par contre, je comprends parfaitement les gens qui ne regardent pas cette série.

 

Ce second épisode tient la route. Les scènes d'interventions sont toujours aussi efficaces (et peuvent s'avérer être assez stressantes) et les personnages continuent d'être agréable. J'aime tout particulièrement le duo de filles.
Mais la série étant grand public, elle se devait d'être touchante. C'est le cas ici avec ce vieil homme qui meurt. La fin était assez triste (sans en faire trop).

 

Les critiques de cette série risquent d'être toujours assez courte, puisqu'il n'y a pas grand chose à dire, si ce n'est que c'est vraiment sympa, ça se prend pas la tête et ça me divertit.
Les scènes des pompiers lors de leur vie personnelle sont toujours aussi agréables à regarder.

 

En clair, la série continue sur sa lancée, et c'est tant mieux.

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


 
 
Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 00:00

Chicago Fire

 

Dernière née de NBC, Chicago Fire est une série que je n'aurais jamais pensé regarder. J'aurais eu tort, tant ce pilot se révèle agréable à suivre. Ce n'est pas excellent, c'est sûr, mais c'est sympa et assez efficace.

 

Aucun travail n'est plus stressant, dangereux ou grisant que celui des pompiers, des secouristes et des auxiliaires médicaux de Chicago. Ces hommes et femmes d'élite de la caserne 51 bravent le danger quand d'autres prennent la fuite. Avec la pression, les responsabilités et les égos surdimensionnés viennent les désaccords et les tensions au sein des membres de l'équipe. Et quand la tragédie frappe l'un d'eux, la culpabilité et les reproches fusent. Pourtant, le moment venu de passer à l'action, les dissensions sont laissées de côté pour céder la place à la solidarité. Bienvenue au cœur du quotidien des plus nobles des professions !
(Source : AlloCiné)

 

Ce que j'aime bien, c'est que la série s'intéresse, pour une fois, au cas des pompiers. Ça change un peu des séries médicales ou autre et ça nous permet de découvrir un univers assez stressant. D'ailleurs, la série mise pas mal sur ça, les scènes d'interventions apportant leur lot de stress. Ça marche ou ça ne marche pas, mais l'effort est là.

 

Les personnages sont plutôt classiques, mais assez sympa, aucun n'étant vraiment détestable. On peut cependant regretter qu'ils soient tous très clichés...
Les scénaristes tentent de montrer quelque peu la vie privée de certains héros, à voir par la suite, mais ça permettrait de plus s'identifier au casting.

 

Pas grand chose à dire, sur Chicago Fire, tout de même. C'est typiquement le genre de série que personne ne peut détester, on tombe dessus, on regarde. Après, reste à savoir si je suis prêt à me plonger dedans chaque semaine. Je ne sais pas... Même si c'est sympa (il est vraiment dur d'émettre le moindre défaut, la série remplissant son contrat), je pense vite décrocher. Je vais tout de même tenter de suivre toute la saison, je ne regarde pas de séries de ce genre, ça me fera du bien.

 

La réalisation est des plus classiques, si ce n'est qu'elle est assez nerveuse, permettant de rendre les interventions un peu plus stressantes. Le téléspectateur se sent assez pris dedans.

 

En clair, un bon pilot qui pose les bases d'une série pas prise de tête. Son but divertissant est atteint, là-dessus, rien à redire. Dommage, par contre, que la série soit si classique. Par contre, j'ai apprécié qu'elle reste simple. Les cas des interventions n'ont pas l'air de sortir tout droit d'un film hollywoodien, et c'est tant mieux. 

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 


 

 

 


 

 

Repost 0
Published by Alex - dans Autres
commenter cet article

Twitter


Rechercher