Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 23:07

 

Homeland

 

 

Homeland c'est fini pour cette année. Les scénaristes nous gâtent avec ce très beau season finale, aux allures de fin de série, qui, je pense, va me travailler un moment,. Ca aurait d'ailleurs été un series finale tout à fait satisfaisant. Difficile maintenant d'imaginer ce que sera la suite de la série.

 

L'épisode est découpé en deux parties, séparées de 4 mois.

La première partie est évidemment la suite directe de ce qu'il se passait la semaine dernière. Il faut maintenant parvenir à extrader Brody d'Iran.

Evidemment on se rend bien vite compte que les choses semblent compromises pour Brody. Carrie est impuissante, tout comme Saul, démis de ses fonctions. Finalement l'arrestation de Brody n'apparaît comme l'unique solution pour mener à bien cette mission. Carrie peut s'en sortir indemne, tandis que Javadi assure sa position.

Notre pauvre Brody y passera donc, pendu en place publique, sous les yeux de Carrie, qu'il sait enceinte de lui. C'était assez dur à voir tout de même, et c'est assez osé de mettre ça en scène (il a tout de même été le second personnage principal pendant 2 ans, le centre de cette série). On ne peut pas dire que les scénaristes n'ont pas le courage de faire bouger les choses.

 

La deuxième partie nous envoie 4 mois plus tard, dans une sorte d'épilogue. Tous les personnages prennent des directions différentes.

Saul a perdu sa place à la CIA, malgré la réussite totale de la mission. Carrie, elle, est sur le point de partir à Istanbul pour le travail, mais le futur de sa fille à venir est tout à fait incertain. Elle est effrayée à l'idée de garder l'enfant, et cela se comprend tout à fait. Et puis être mère célibataire bipolaire envoyée en Turquie pour les besoins de son travail d'agent de la CIA, ne me paraît pas être la condition idéale pour élever un enfant.

On ne sait donc pas du tout de quoi la prochaine saison sera faite. L'enfant sera-t-il élevé par la famille de Carrie ? Suivrons nous uniquement Carrie en Turquie ? Que va-t-il advenir de Quinn et Saul ?

Notons également le destin tout à fait tragique de Brody, qui aura finalement fini sa vie en héros, mais ne sera jamais reconnu comme tel. La toute dernière image, où Carrie lui dessine une étoile auprès de tous les agents de la CIA morts pour le pays, était très jolie.

 

Dans l'ensemble j'aurai donc trouvé cette saison excellente. Je ne sais pas s'il s'agit de la meilleure, mais c'est de loin la plus régulière en tout cas.

Les scénaristes ont fait le bon choix en réadoptant un rythme calme, comme en saison 1 et début de saison 2. La deuxième partie de saison 2 ne ressemblait pas du tout à la série que j'aimais.

La saison n'a pas été ultra riche en événements, mais presque tout m'a paru bien écrit et intéressant à suivre. Carrie ne m'a même pas trop saoulée, un exploit (et elle m'aura carrément fait de la peine cette semaine).

J'espère que les scénaristes vont poursuivre sur cette voie l'an prochain. Je pense qu'ils n'ont, tout simplement, pas su gérer l'an passé l'engouement envers la série, et ont sans doute voulu toucher un maximum de téléspectateurs. Cette année ils sont revenus à une série "à Emmy", un peu plus exigeante (même si avouons que ça reste tout de même de l'ordre du grand public).

 

Bref, un excellent season finale, à l'image de cette saison 3. Je suis déjà très curieuse de voir quelle direction prendra la saison prochaine.

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 13:20

 

Homeland

 

 

J'avais dit que l'épisode 10 était sans problème le meilleur de la saison, mais je crois qu'il vient de se faire dépasser... On a le droit cette semaine à un pur épisode d'Homeland, qui joue des qualités qu'on lui connaît (tension et suspense, ambiguïté des personnages...). Rien  à redire, c'était excellent.

 

Je pensais qu'on verra cela dans le season finale, mais non, nous avons le droit dès cette semaine à l'exécution de la mission de Brody. Evidemment tout ne peut se passer sans problème. L'homme à atteindre n'est pas si facile à approcher, et la veuve d'Abu Nazir apparaît, faisant douter Brody sur sa manière d'agir.

Les scénaristes sont malins et font ressortir le côté énigmatique de Brody et le mystère autour de ses réelles motivations. Après tout, il se trouve dans un pays où il est considéré en héros, auprès de la femme d'un homme qu'il aimait profondément (Abu Nazir). Qu'il choisisse de changer de camp n'aurait pas été surprenant.

On essaie donc de nous le faire croire, alors que Brody ne se la joue, en réalité, qu'à la Carrie, menant à bien la mission en solo. Reste que rien n'a été prévu pour son extradition à présent, et que Carrie devra agir au plus vite dans le prochain épisode pour sauver l'homme qu'elle aime.

 

Reste à savoir désormais de quoi le season finale sera fait. Il faut bien évidemment sortir Brody de la situation dans laquelle il se trouve dorénavant, mais je ne pense pas que cela prendra tout l'épisode.

Les choses peuvent toujours mal tourner... Sincèrement je me demande si Brody ne va pas finir par y passer, cette saison nous ayant prouvée qu'il n'était pas forcément utile à la réussite de la série. Et puis ça sera osé de le faire mourir alors même que Carrie porte son enfant... On verra !

 

Bref, un excellent épisode encore une fois. Espérons que le dernier épisode sera la hauteur de cette très bonne saison !

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 19:05

 

Homeland

 

 

Un épisode assez exceptionnel il faut dire, le meilleur de la saison sans problème. C'est toujours aussi passionnant, et la mise en scène est particulièrement efficace. Homeland est vraiment à son top cette année.

 

L'épisode est, d'un point de vue scénaristique, peu rempli. En gros la mission est lancée, et Brody doit passer la frontière Irak/Iran et faire croire qu'il a été aidé par Al-Qaïda.

Ici nous avons le droit à un pur épisode de mise en scène. La tension est maximale, la réalisation millimétrée. 

Alors certes on ne pense jamais vraiment que Brody va y passer (nous faire patienter toute la saison pour qu'il revienne pour finalement l'éliminer dès le début de sa mission aurait été un peu étrange), mais la tension est tout de même belle et bien présente.

Bon évidemment Brody fait un peu super-héros ici, et ça m'a fait rire de le voir virer en Carrie (il ne suit pas du tout les ordres donnés et poursuit à tout prix sa mission). Mais bon, ce personnage reste tout de même réellement troublant, ça ne m'étonnerait pas qu'on nous le présente ainsi ici pour remettre en avant ses parts d'ombre dans la suite.

 

En tout cas les enjeux mis en place pour cette fin de saison sont extrêmement prometteurs. J'espère ne pas être déçue par la fin, mais je ne me fais pas de souci. On fait en effet un quasi sans faute cette année (je crois qu'il n'y a que le 3x02 que je n'ai pas franchement aimé).

 

Bref, un épisode quasi parfait, parmi les meilleurs de la série.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 23:07

 

Homeland

 

 

Un épisode intense on ne va pas se mentir, mais qui va un peu trop vite à mon goût. La saison a joué d'une certaine lenteur agréable et me surprend un peu en accélérant aussi brusquement son intrigue. Je pense que le fait qu'on approche de la fin de saison joue beaucoup, les scénaristes souhaitant sans doute nous livrer des derniers épisodes explosifs.

 

Cet épisode marque le grand retour de Brody. Saul l'ayant retrouvé à la fin de l'épisode précédent, il le ramène aux Etats-Unis et cherche à le remettre d'aplomb pour les besoins d'une mission.

De ce côté c'est un peu un grand n'importe quoi il faut l'avouer. Brody était devenu un gros déchet, une sorte de mort-vivant qui ne pouvait plus tenir debout. Hop, petite ellipse de 16 jours, et le revoilà aussi en forme que lorsqu'il était Marine... Difficile à croire tout de même.

Les scénaristes balaient ça très facilement pour nous plonger, sans doute dès l'épisode suivant, dans le plan que Saul a mis au point. Brody est envoyé en Iran tué un homme, ce qui permettra à Javadi (à la botte dorénavant des Etats-Unis) de devenir un personnage important dans le pays, et assurer la paix entre Iran et Etats-Unis. En clair, un plan primordial tout de même...

Je note le choix osé de la série de situer l'action dans un pays existant réellement (l'Iran donc), là où de nombreuses autres choisissent souvent d'inventer des territoires pour ne froisser personnes...

 

L'épisode ne manque tout de même pas d'émotions avec ce retour. J'ai beaucoup aimé les retrouvailles entre Carrie et Brody, ça fonctionnait très bien.

Etonnamment la scène qui m'aura vraiment chamboulée concerne Dana et son père. Dana est un personnage que je déteste au plus haut point mais la série parvient à peu près toujours à la rendre intéressante et touchante lorsqu'elle partage l'écran avec Brody. C'est le cas ici, j'ai trouvé ça très fort. Par contre on notera que Brody n'en a strictement rien à faire de sa femme et son fils...

 

Sinon j'ai trouvé ça très gros le coup de l'amant de la femme de Saul qui travaille pour le prochain directeur de la CIA. Comment le mec pouvait croire que Saul ne faisait jamais inspecter sa maison ? Pour le coup c'était une énorme facilité de la part des scénaristes, pour permettre à Saul d'avoir du temps pour mettre en place son plan.

 

Bref, un épisode particulièrement fort cette semaine mais malheureusement un peu rapide dans son exécution. Il donne quand même méchamment envie de voir la suite.

 

Typh.

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 18:32

 

Homeland

 

 

De nouveau un très bon épisode d'Homeland, surtout dans sa seconde partie. On sent bien que l'on s'approche de la dernière ligne droite et qu'on passe dorénavant à l'action. C'est très excitant pour la suite en tout cas.

 

Tout l'enjeu de l'épisode est de pouvoir trouver le poseur de bombe, et ainsi déculpabiliser Brody. Carrie joue son double-jeu et parvient à retrouver le coupable. Malheureusement pour elle, ce n'est pas encore maintenant que l'innocence de Brody sera prouvée, puisque le poseur de bombe est tué...

On a retrouvé dans cet épisode notre Carrie inconsciente de saison 2, puisqu'elle a failli faire capoter toute l'opération, obsédée par l'idée de prouver que Brody n'y est pour rien dans l'attentat. Elle sera néanmoins arrêtée très brutalement, Quinn allant jusqu'à lui tirer dessus (je ne pensais vraiment pas qu'il oserait, heureusement que c'est un excellent tireur...). Notre Carrie va donc à l'hôpital, touchée au bras, et je pense que ça permettra à sa grossesse d'être révélée à tous. On découvre d'ailleurs dans l'épisode que Brody est bien le père du bébé à venir.

 

Brody risque d'ailleurs de faire son grand retour dans la série, puisque Saul finit par aller le voir en fin d'épisode. Sans surprise, Brody est dans un piteux état, détruit par la drogue...

 

Nous avons le droit à un petit twist dans l'épisode, qui concerne l'amant de la femme de Saul. On ne sait pas trop ce qu'il fabrique, mais vole des informations sur l'ordinateur de Saul.

Par contre je ne comprends pas trop, la demeure de l'un des dirigeants de la CIA n'est absolument pas surveillée ? Et surtout, il garde des informations confidentielles sur son ordinateur de maison ?

 

Bref, un épisode encore une fois réussi, prouvant encore une fois la bonne tenue de cette troisième saison.

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 23:54

 

Homeland

 

 

Encore un bon cru pour Homeland cette semaine, que l'on pourrait décrire, à juste titre, d'épisode de transition. Ce terme est un peu galvaudé, employé souvent pour décrire un épisode un peu inutile. Ici je ne l'utilise pas dans ce sens, mais tout simplement parce qu'il opère sans doute un passage important entre la première et seconde partie de saison. On retombe sur les enjeux principaux, après les quelques détours empruntés par la série.

 

L'épisode est évidemment centré quasi entièrement sur Javardi, que Saul et son équipe tentent de retourner. Ayant des informations très lourdes sur lui, le chantage est efficace et l'homme est obligé de céder. Voilà qu'il devra jouer la taupe dans son pays, en livrant des informations à la CIA.

Il est bien sûr intéressant de voir le parallèle avec Brody, le miroir qui s'opère. Sauf que là où Brody choisissait de trahir son pays à cause de motifs émotionnels, Javardi se voit forcé la main par peur d'être éliminé.

 

Le nouvel axe qui semble se mettre en place par la suite concerne l'ancien avocat de Javardi, qui connaitrait l'homme à l'origine de l'attentat à la CIA (un homme d'Abu Nazir). On revient donc clairement dans l'enjeu de cette saison : innocenter Brody de l'attaque et trouver le véritable coupable. Reste tout de même que l'innocence de Brody n'est pas encore tout à fait confirmée, il reste des zones d'ombre. Mais sera-t-on vraiment qui il est avant la toute fin de série ? Je ne sais pas !

 

Ce que j'aime bien dans cette saison c'est que les personnages sont un peu plus travaillés qu'auparavant. Avant, en dehors de Carrie, on ne connaissait personne véritablement. Ici les problèmes de couple de Saul sont assez bien traités, et Quinn prend une nouvelle dimension, plutôt émouvante je dois dire. C'est un beau personnage.

 

Bref, un épisode une nouvelle fois réussi. Le rythme de cette saison est, je trouve, plutôt différent des deux précédentes mais il me convient vraiment très bien.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 21:48

 

Homeland

 

 

Encore un bon épisode d'Homeland. La série continue son bonhomme de chemin et comme toujours suit des directions inattendues (qui s'attendait à une histoire de ce type après la fin de saison 2 ?). Et on s'aperçoit réellement que la série n'a pas besoin d'en faire des tonnes pour être passionnante, c'est bien quand elle prend son temps qu'elle parvient à captiver.

 

Le point réellement surprenant de la saison vient tout de même pour moi de l'importance que prend Saul, qui obtient cette année le statut de personnage principal aux côtés de Carrie, et je ne vais pas m'en plaindre.

On creuse d'ailleurs un peu son passé, puisqu'il connaît l'homme qui a enlevé Carrie, Javadi, et sait de quoi il est capable. On découvre également une facette plutôt méconnue de Saul qui perd son sang froid et en vient aux mains à la fin.

Toute l'histoire de Carrie/Quinn/Saul était par ailleurs très bien traitée, rien à dire. Du bon Homeland.

Sinon on tente de faire un peu vivre Saul aussi du côté privé avec la mise en avant de sa femme. Ca n'est pas gênant comme on pourrait le craindre à l'écrit. J'ai même plutôt envie de voir ce que va devenir le couple par la suite.

 

La petite surprise de l'épisode vient de la grossesse de Carrie. Bon déjà je dois dire que je ne sais pas trop qui est le père. Sincèrement si c'est Brody ça ne me semble pas très crédible (ça fait un moment qu'il est parti non ? et à l'hôpital psychiatrique ils doivent effectuer un minimum de tests avant de gaver leurs patients de médicaments...). Le gars avait qui Carrie a passé une seule nuit il y a quelques épisodes paraît plus cohérent.

On découvre tout de même que Carrie fait des tests sans arrêt, comme pour essayer de se prouver que cela ne peut pas être possible... Je vois mal cette grossesse aller jusqu'au bout, mais on n'est jamais sûrs de rien dans la série.

 

Sinon parlons de Dana... Je dois dire que dans un premier temps elle ne me gênait pas trop. L'idée qu'elle veuille changer de nom était pas mal du tout et parfaitement compréhensible. Par contre j'ai trouvé la fin, où elle se casse de chez elle, vraiment too much (et sa mère qui accepte assez vite quand même...). Mais bon, si ça veut dire qu'on la verra plus je suis tout de même pour.

 

Bref, un épisode qui m'a de nouveau convaincue. Une bonne première moitié de saison en tout cas.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 17:09

 

Homeland

 

 

Fermons les yeux sur le personnage de Dana et apprécions le reste d'Homeland. Je suis vraiment heureuse de ce que font les scénaristes dans l'ensemble. Les erreurs de la seconde partie de saison 2 sont oubliées et la série redevient passionnante.

 

Carrie n'est donc plus à l'hôpital psychiatrique et doit parvenir à jouer un double-jeu. Néanmoins notre héroïne a l'air de vivre très mal cette lourde mission. C'est terrible de voir Saul quasiment aveuglé par son travail : il ne sent rend même pas compte que cela est en train de tuer petit à petit Carrie.

Quinn est mis dans la confidence et rentre aussi dans l'histoire. Il est bien plus protecteur que Saul envers Carrie et n'hésite pas à prendre le risque de tout faire capoter pour aider la jeune femme. Malheureusement il interviendra trop tard : Carrie est enlevée par les hommes travaillant pour l'Iran.

Je note la parfaite mise en scène de la dernière partie d'épisode. C'est vraiment pour ce genre de chose que j'aime Homeland. La série n'a pas besoin d'en faire des caisses pour être stressante.

 

La fugue de Leo et Dana se poursuit mais se termine enfin cette semaine. C'était pas trop tôt.

Comme toujours je trouve ça sans intérêt. Dana m'énerve, et je pense que c'est vraiment dû à l'actrice car je pense que tout cet axe aurait pu être réussi. Mais non, ici ça ne prend pas. Et puis l'espèce de parallèle qu'ont essayé de mettre en place les scénaristes (avec un Leo renvoyant à Brody) ne fonctionnait pas totalement.

 

Bref, un bon épisode une nouvelle fois d'Homeland. La série retrouve son identité cette année, ça fait du bien.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 14:37

 

Homeland

 

 

Je trouve qu'Homeland est sur une très bonne voie. On commence à voir vers quoi la saison va se tourner, et c'est assez excitant. En dehors de l'intrigue stupide de Dana, l'ensemble est réussi.

 

Déjà exploit de la saison : je commence à de nouveau aimer Carrie. Elle m'exaspérait au plus haut point en saison 2 mais ici je retrouve le personnage que j'aimais en saison 1. Elle est extrêmement touchante.

Elle sort de son hôpital psychiatrique, et n'y retournera plus à la condition qu'elle balance des infos sur la CIA à des hommes plus que louches, travaillant pour le gouvernement iranien.

 

On nous sort un petit twist en fin d'épisode, ce qui n'est pas dans les habitudes de la série. On découvre que Carrie travaille avec Saul depuis le début, et qu'ils avaient plus ou moins prévu tout ça. Une mission que Carrie n'aurait pas pensé aussi éprouvante par contre.

Je ne sais pas si j'aime ce twist en fait. Je ne suis pas sûre que nous cacher tant d'informations depuis le début ait été judicieux. Surtout qu'on sentait bien que Saul n'agissait vraiment pas normalement et semblait avoir changé de personnalité.

Néanmoins maintenant que tout ça est révélé je suis pressée de voir la suite. L'histoire semble prometteuse et je suis heureuse de voir que Carrie et Saul vont être de nouveau proches. C'est de loin la relation que je trouve la plus intéressante dans la série.

 

Sinon, Dana vient alourdir terriblement l'épisode. On la voit trop, pour une intrigue complètement débile et détachée du reste du show en plus. Je ne sais pas quel est le but des scénaristes en mettant autant ce personnage en avant, peut-être qu'ils cherchent à attirer un public plus jeune... Mais je pense que c'est sincèrement une grosse erreur.

Je suis déçue qu'en plus Jessica et Mike n'existent que par rapport à Dana. J'aime bien ces deux personnages, et je trouve leur histoire jolie. Je n'ai pas envie de les voir uniquement parce qu'ils se font du souci pour Dana...

 

Bref, un épisode qui m'a bien plu cette semaine, néanmoins entaché par la trop grande présence de Dana. Malheureusement je pense que ça va être le cas de toute la saison...

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:29

 

Homeland

 

 

Un épisode des plus étonnants pour Homeland cette semaine. En le voyant je me suis dit qu'une grande partie des téléspectateurs n'allaient pas apprécier et je ne me suis pas trompée, les 3/4 des commentaires sur l'épisode étant négatifs.

Je peux comprendre qu'on n'apprécie pas, l'épisode n'a vraisemblablement aucune utilité narrative. Mais je l'ai tout de même trouvé brillamment mené, et incroyablement sombre.

 

Je me plaignais du virage à la 24 de la fin de saison 2 mais là on part dans une direction complètement opposée. Un épisode lent (mais pas ennuyant) qui ne s'attarde que sur ces deux personnages principaux.

En effet, Brody fait son retour dans la série cette semaine. On retrouve le personnage à Caracas, sans que l'on ne sache trop comment il est arrivé là. La première partie de l'épisode n'est centrée que sur lui (j'ai même pensé qu'on ne verrait que ce personnage au final), et son paradoxal emprisonnement. Il est libre certes, mais fugitif. Il ne peut sortir de sa planque, les hommes le surveillant l'en empêchant totalement.

 

La seconde partie d'épisode sera un parallèle constant entre Carrie en hôpital psychiatrique, et Brody à Caracas. J'ai trouvé l'idée très maligne, et le tout très bien fait.

On les met en miroir, leurs situations par moment se ressemblant, à d'autres semblant s'opposer. Quand on voit un espoir pour Carrie de s'en sortir, on découvre Brody dans une impasse, et inversement.

Finalement l'épisode se terminera sur un constat semblable pour les deux personnages. Brody se retrouve enfermé, et se décide à se droguer pour moins souffrir. Carrie est toujours à l'hôpital (l'espoir de voir débarquer Saul ne se réalisant pas) et choisit elle aussi un sorte de drogue, les médicaments qui lui sont prescrits.

Un épisode déprimant à souhait donc mais franchement intéressant et bien construit. Le destin de Brody est tout de même particulièrement tragique puisque sa situation rappelle forcément celle qu'il avait vécu lors de son enlèvement en Irak.

 

En bref un épisode déstabilisant qui nous offre un visage plutôt inconnu d'Homeland. Et pour le coup je trouve que ça lui réussit bien.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

Twitter


Rechercher