Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 23:30

 

Breaking Bad

 

 

Et bien nous y voici : Breaking Bad c'est fini après 5 saisons passées sur AMC, véritable expérience de patience pour les spectateurs au passage vu la programmation. L'heure est donc aux adieux.

 

Mais revenons tout d'abord à ce final qui, je dois l'avouer, me satisfait sans vraiment m'éblouir. Je m'attendais parfaitement à assister à quelque chose d'anti-spectaculaire, la saison ayant explosée lors de l'épisode 5x14. Néanmoins je suis dérangée par l'absence totale d'émotions de l'épisode, cette froideur m'a gênée. Ce n'est pas un flashback mal intégré qui me fera pleurer. Même l'ultime plan n'aura pas su réellement me toucher. Mais au final je crois que c'est le reproche que je ferai à cette saison dans son ensemble (et peut-être à la saison 3 également) : on assiste à une grande série, on le sait (les scénaristes aussi...), tout est parfaitement écrit et interprété mais l'émotion ne pointe que rarement.

 

L'épisode se déroule sans surprise. Tout avait été parfaitement mis en place dans les épisodes précédents. J'aurais peut-être aimé des choses plus osées de la part des scénaristes (notamment dans le face à face Walt/Jesse) mais je comprends leur choix.

Walt revient donc à Albuquerque, mettre fin au règne des néo-nazis et Lydia et tenter de sauver sa famille. On a un petit côté "best-of" j'ai trouvé, la série s'efforçant à nous montrer une dernière fois tous les personnages de la série (même si ce n'est que très brièvement, comme Marie ou Walt Jr.). Mais j'ai apprécié les errements de Walt dans la ville, clairement l'intrus revenu au village. Sa scène avec Skyler restera la plus belle chose de l'épisode à mon avis, la mise en scène était d'ailleurs assez brillante (ce pilier qui nous cachait la présence de Walt). Mais c'est surtout la révélation de Walt que je retiendrai de cet ultime épisode : s'il faisait tout ça c'était bien pour lui, il avait pris du plaisir dans ce qu'il faisait. Le masque tombe et Walt arrive enfin à être honnête, cesse de se cacher derrière le "je fais tout ça pour ma famille !"

 

Le coup de la vengeance de Walt envers Todd et son oncle m'a paru un peu simple, Walt ne rencontrant aucun obstacle. La ricine était pour Lydia, les néo-nazis tombant sous les balles d'une mitraillettes bricolée par Walt. Todd, lui, sera assassiné logiquement par Jesse, qui tient sa revanche.

J'aurais aimé, comme dit précédemment, un moment plus fort entre Jesse et Walt. Je n'arrive pas trop à concevoir que Jesse puisse laisser Walt en vie, même si je suis au fond plutôt fière du personnage qui préfère s'enfuir, ne pas commettre un nouveau meurtre, et laisser Walt mourir de ses blessures. Belle scène d'ailleurs, au passage, où Jesse se rêve menuisier pour s'évader de l'enfer dans lequel il était plongé.  

Walt, lui, nous fera un petit tour final de labo, un adieu à l'œuvre qu'il aura accomplie, avant de s'effondrer au sol dans un ultime plan rappelant une série s'étant terminée il y a quelques années (je ne veux rien spoiler...). L'image est simple, en théorie forte, mais pourtant elle ne m'a pas vraiment bouleversée. Pourquoi ? Je ne sais pas, peut-être que l'épisode aurait mérité d'être plus long, évitant alors ce petit côté un peu trop rapide. Ou bien tout simplement cela vient du fait que Walt est un personnage qui ne peut plus me toucher, le monstre ayant trop souvent dévoré sa part d'humanité.

 

Donc ainsi s'achève l'une des meilleures séries actuelles. La série n'aura que peu faibli au cours de ses 5 saisons d'existence.

J'avoue avoir une préférence pour les saisons 2 et 4, les plus émouvantes à mon avis. Je dois aussi dire que la série avait une charge politique vraiment forte en ses débuts, qui s'est bien perdue par la suite (mais il fallait bien avancer). C'est en tout cas l'une des œuvres les plus fortes que j'aurais vu contre le système de santé américain.

J'aimais aussi le charme du début : Walt et Jesse qui n'y connaissaient rien mais s'improvisaient cuistots. Leur montée en pouvoir était logique et inévitable mais m'aura moins intéressée. Malgré tout c'était toujours un plaisir à suivre, et la série s'offre de vrais moments d'éclats (le final de la saison 3 ou encore le 5x14).

Il s'agit en tout cas d'une œuvre qui aura marquée la télé et qui s'inscrira dans l'histoire du média, je n'en doute pas.

 

Bref, un beau final, qui aurait pu peut-être l'être encore davantage. Je suis triste à l'idée de ne plus voir d'inédits de la série mais en même temps je pense qu'elle ne me manquera pas vraiment. Tout simplement parce qu'elle a su dire en 5 saisons tout ce qu'elle avait à dire et sait se retirer au bon moment. Il n'y a rien à regretter. Au revoir Breaking Bad.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 00:50

 

Breaking Bad

 

 

La tension de la semaine précédente retombe complètement et on nous offre cette semaine un épisode de transition. J'en suis heureuse car je crois qu'un autre épisode aussi intense que celui de la semaine dernière m'aurait réellement abattue. Vince Gilligan l'a de toute façon dit : l'épisode 5x14 restera le sommet de la série. Le rythme est désormais plus classique.

 

Alors bon épisode ou pas ? Sincèrement je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas entièrement convaincue (oui oui je rédige une bonne critique du final de Dexter et ne suis pas totalement emballée par un épisode de Breaking Bad... Pas taper).

J'ai trouvé l'épisode un peu longuet et la partie sur Jesse m'a totalement déplu. Commençons néanmoins par les bonnes choses.

 

L'épisode nous montre tout d'abord les conséquences des actes de Walt sur les personnages qui l'entourent. Marie, évidemment au fond du trou, mais aussi Skyler qui doit répondre de ses actes devant la justice, le coup de fil de Walt la semaine passée n'ayant logiquement pas suffit à la déculpabiliser totalement.

Walt est lui perdu dans le New Hampshire, dans une cabane, sous une nouvelle identité. Alors qu'il voudrait sortir de là pour sa famille, le personnage ne parvient pas à franchir le pas ("Tomorrow, tomorrow..."). Finalement le temps passe et il ne bouge pas. Ses cheveux poussent, il maigrit. L'ellipse est bien gérée, on est loin d'être déstabilisés comme lors de l'épisode 5x08. Le personnage est seul, se voit contraint de payer l'homme qui lui a offert cette nouvelle vie pour encore une heure de compagnie... Si Walt n'était pas le monstre que l'on connaissait on pourrait presque le prendre en pitié.

Vient ensuite une sublime scène téléphonique entre Walt et son fils. Le lien est définitivement rompu, Walt Jr. allant jusqu'à souhaiter la mort de son père. Mais alors que Walt décide de se rendre il voit à la télé son ancien associé et sa femme. Une interview surprenante (je ne pensais vraiment pas qu'on les reverrait un jour eux...) qui va sans doute amener Walt sur le chemin de la vengeance. En tout cas c'est clairement ce qui pousse le personnage à revenir à Albuquerque, comme les flashforwards nous l'avaient annoncé.

 

Du côté de Jesse et Todd ça m'intéresse beaucoup moins. Pourtant je trouve le coup de l'amourette de Todd envers Lydia bien vu : c'est pour ça qu'il garde Jesse en vie, au lieu de l'abattre froidement.

Néanmoins ce que les scénaristes nous font de Jesse est du pur sadisme, je trouve ça franchement gratuit. Je veux bien que la série soit sombre, mais là ça frise le ridicule. Le coup de l'évasion de Jesse n'était pas franchement croyable (on ne voit d'ailleurs pas le moment où le personnage parvient à se tracter à l'extérieur vu que ça me paraît difficilement faisable...). Et tout ça pour quoi ? Pour faire croire au personnage, mais surtout au spectateur, à un avenir plus joyeux. Mais non évidemment Jesse se fait prendre, et pour lui faire comprendre qu'il ne faut pas faire de connerie on tue Andrea devant ses yeux. Ca sera quoi au prochain épisode, ses parents et Brock découpés devant lui ?

Je pense qu'on a compris que le personnage subissait des horreurs, pas besoin d'en rajouter des caisses (surtout que d'un point de vue narratif je pense que cela ne servira à rien).

 

Bref, un épisode plutôt pas mal dans son ensemble même si non dénué de défauts. Plus qu'un épisode les amis !

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 01:24

 

Breaking Bad

 

 

Peut-être que je dis ça sur le coup de l'émotion, du choc qu'a été l'épisode, mais franchement c'est un pur chef d'œuvre, le plus bel épisode de la série à n'en pas douter. C'est brillant de bout en bout. Intense certes (et c'est peu dire), mais c'est surtout un véritable rouleau compresseur émotionnel. Après une saison que je trouvais un peu trop "froide" la série me renverse totalement. C'est juste bouleversant.

 

Finalement les scénaristes font le choix de tuer Hank. Une décision logique, même si je pense que la chose aurait peut-être pu être un peu plus puissante mise la semaine dernière. On se dit que c'est dommage de ne pas avoir joué sur un tel choc, mais c'est sans compter la suite d'épisode qui nous laisse sans répit.

Lors de cette scène dans le désert mon cœur a failli lâcher à deux reprises. Au moment où Walt donne son accord pour éliminer Jesse, puis le moment où il avoue à son ancien partenaire avoir vu Jane mourir. Je sentais que ce moment allait venir, j'ai même eu un petit pressentiment en lançant l'épisode, mais sincèrement ça m'a tout de même terrassée. J'ai lâché ma première larme de l'épisode. Walt est un monstre, et Jesse l'un des personnages les plus touchants de l'histoire de la télé.

 

Les choses s'accélèrent ensuite grandement. On ne nous lâche plus. C'est l'Enfer à chaque instant, la série n'ayant probablement jamais été aussi sombre.

Walt devient Sisyphe, roulant son tonneau remplit d'argent (devenu inutile) en plein désert. Jesse serait peut-être lui Tantale, à qui on offrirait une sorte de semi-liberté, finalement peut-être pire que la mort elle-même. Enchaîné et forcé à "cuisiner", sous les regards de Brock et sa mère épinglés en photo. Une image aussi bien terrifiante que donneuse d'espoir. D'un côté elle menace Jesse (voilà à qui on s'en prendra si tu ne coopères pas) mais une image qui amène un peu de lumière à ce labo et au personnage de Jesse.

C'est brillamment mise en scène, et encore une fois tout simplement bouleversant.

 

La cellule familiale des White éclate ensuite totalement. La mort de Hank en étant le déclencheur. Skyler se décide (enfin !) à se révolter face à l'être qui ne ressemble même plus à son mari. L'image de Walt tenant un couteau, au dessus de Walt Jr. protégeant sa mère sous les cris de Holly, est particulièrement marquante.

 

Walt n'a donc plus aucune limite. Au fond du trou, l'homme n'a plus rien à perdre (le titre de la série est plus que jamais justifié). Je trouvais son coup de fil à Skyler (alors qu'elle a dénoncé son mari à la police) un peu too much en premier lieu mais en fait ce surjeu de l'acteur se justifie au moment où l'on découvre ses larmes. Point de non retour du personnage, mais qui tente aussi probablement de sauver Skyler et sa famille, les sachant écouté. 

Il ne peut plus qu'aller au bout, s'enfoncer totalement dans la noirceur, aucune autre issue ne semblant possible.

Walt nous dit avoir encore une chose à faire. Je ne sais pas quoi (le changement d'identité ?), mais en tout cas je n'imagine pas le personnage sortir vivant de toute cette histoire. 

 

Bref, ma critique ne rend peut-être pas assez compte de la brillance de cet épisode mais je manque de mot face à ce chef d'œuvre. Sublissime. 

 

Typh.

 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 22:56

 

Breaking Bad

 

 

Un excellent épisode de Breaking Bad, peut-être un peu moins brillant que le précédent, mais c'est histoire de chipoter. Je trouve que l'épisode coupe un peu au mauvais moment pour le coup, trop tôt ou trop tard, mais il n'y a quasiment rien à redire du reste.

 

Ce qui est étrange avec cette série c'est qu'au moment de rédiger les critiques je me rends compte à chaque fois qu'il ne s'est pas passé grand chose. Pourtant chaque épisode semble durer 20 minutes...

Ici les hostilités commencent réellement entre Jesse et Walt. Walt tente d'utiliser Andrea, l'ex de son ancien associé, tandis que Jesse et Hank montent une entourloupe pour trouver les barils d'argent que Walt a planqué dans le désert, preuve qui leur manque pour le faire arrêter.

Bon tout se fait sans encombre, un peu regretter peut-être la facilité avec laquelle tout s'imbrique parfaitement au départ (Huell par exemple n'aura montré réellement aucune résistance).

 

A partir du moment où Jesse appelle Walt et qui lui fait croire qu'il est sur le point de faire brûler ses billets la tension monte d'un cran. La scène où Walt conduit à fond pour se rendre dans le désert est sans doute la plus intense de l'épisode, la tension me semblant chuter un peu par la suite.

L'épisode se termine sur une fusillade opposant notamment Hank à l'oncle de Todd. Pour tout vous dire je n'ai pas compris pourquoi Hank n'avait pas sorti son insigne de policier, ce qui aurait sans doute pu empêcher cette boucherie. S'il y a bien un défaut à l'épisode c'est celui-ci.

On nous termine l'épisode au milieu de la fusillade. Pour le coup je trouve ça un peu étrange puisqu'il paraît quasi sûr que Hank ne puisse pas s'en sortir vivant. Finir l'épisode sur la mort de Hank ça aurait quand même eu de la gueule. Mais non, on nous coupe ça avant... A moins que Hank s'en sorte vivant, et là pour le coup ça serait très décevant... mais c'est sans doute ce qu'il va se produire puisque je n'imagine pas un personnage aussi important mourir bêtement en début d'épisode la semaine prochaine... A voir.

 

Bref, un très bon épisode de Breaking Bad qui nous offre pour le moment une excellente seconde partie de saison.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:30

 

Breaking Bad

 

 

Un excellent épisode, confirmant que l'on est bien dans la dernière ligne droite de la série. La tension augmente et les enjeux n'ont bien sûr jamais été aussi importants. Rien n'est en soi vraiment surprenant même si paradoxalement on ne sait jamais tellement quel chemin vont choisir les scénaristes. Ca reste d'une grande maîtrise et d'une grande cohérence.

 

L'épisode dernier nous laissait sur Jesse sur le point de mettre le feu à la maison de Walt. Une sorte de faux-cliff puisque l'on a déjà vu des flashforwards à l'intérieur de cette même demeure, en bon état. Il s'agissait donc de savoir pourquoi Jesse n'a pas été au bout de son idée, et les scénaristes auront eu la bonne idée d'étirer un peu la révélation au cours de l'épisode, nous laissant dans le même flou que Walt.

C'est finalement Hank qui a stoppé Jesse. Il suit le jeune homme et compte sur son aide pour faire tomber Walt. Jesse choisi donc de tout déballer, face caméra, à Hank sur les activités de Walt. Ils leur restent malheureusement des preuves à collecter pour amener Walt en prison...

 

La fin de Breaking Bad se joue donc entre trois hommes : Walt, Hank et Jesse, chacun étant clairement prêt à tout.

Walt se voit presque contraint de devoir tuer Jesse, ce qu'il s'était toujours refusé à faire, puisque Jesse le menace. Mais Jesse le menace parce qu'il croit que Walt avait prévu de l'éliminer... En clair une sorte de gros malentendu qui va virer à l'horreur. Je passe sur Skyler qui demande à Walt d'assassiner Jesse. Depuis le 5x09 je ne comprends plus le personnage, et c'est de pire en pire. Je suis peut-être bête mais je ne peux pas admettre qu'une femme comme ça sombre aussi vite du tout au tout. Elle n'a plus de limite...

On découvre que Hank aussi est un homme prêt à tout. En fait il voulait faire de Jesse l'ultime preuve de la double identité de Walt : Walt, en tuant Jesse, prouverait qu'il est bien Heisenberg...

 

Finalement Jesse semble avoir une idée de génie en fin d'épisode pour faire tomber Walt (qui a donc lancé des hommes sur sa trace...). On ne sait rien du plan concocté mais sincèrement si Jesse arrive à faire tomber Walt en se montrant plus intelligent que lui ça sera assez jouissif, et peut-être la fin idéale de la série. J'ai hâte de voir ça.

Sinon (instant théorie) je me demande si le "meurtre" de Jane ne va pas ressortir un jour. Si Walt ne va pas finir par avouer à Jesse qu'il est le responsable de la mort de son ancienne petite amie. Si c'est le cas je pense que Jesse pourrait finir par tuer Walt... Une fin très sombre donc, mais plutôt cohérente avec la série. Juste une idée qui m'est passée par la tête.

 

Bref, un brillant épisode qui fait monter la tension. La fin est proche...

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 22:46

 

Breaking Bad

 

 

Un épisode excellent, tout simplement. Les épisodes passent tout de même incroyablement vite et j'ai été très surprise au moment où celui-ci s'est terminé. Autant dire que j'ai plus qu'envie de me jeter sur le prochain et que l'attente d'une semaine va me paraître vraiment longue...

 

Cette semaine c'est la pleine confrontation entre, d'un côté, Walt et Skyler, et de l'autre, Hank et Marie. Les deux couples se retrouvent autour d'un dîner, qui se déroulent évidemment mal.

On découvre par la suite l'atroce plan mis en place par Walt et sa femme pour éloigner Hank de lui. Il le menace tout simplement de déformer toute l'histoire et de faire croire à tous que Hank est le véritable Heisenberg. Un plan intelligent et efficace mais terriblement dur à voir. J'ai personnellement toujours du mal à voir à quel point Walt est un homme abject et sans aucun scrupule. Mais là où on ne s'étonne plus vraiment de son comportement, je continue de ne pas comprendre celui de Skyler. Comment peut-elle accepter de telles choses ? Le simple fait que son mari ait cessé les activités l'a fait changer du tout au tout. Je dois malheureusement avouer que c'est pour moi le plus gros défaut de cette seconde partie de saison.

 

Jesse est remis en avant cette semaine, après ses courtes apparitions dans les deux épisodes précédents. On l'avait quitté en compagnie de Hank, à qui il n'aura finalement choisi de ne rien dire sur Walt (pour le moment ?).

Après une rencontre (excellente au passage) dans le désert avec Walt, toujours grand manipulateur, il décide de partir et de changer d'identité. Il fait donc le choix du nouveau départ.

Mais évidemment tout ne se déroule pas comme prévu puisque Jesse est témoin des talents de pickpocket d'un des hommes de Saul et parvient ainsi à rassembler plusieurs pièces du puzzle. C'est bien Walt qui avait volé la cigarette empoisonnée de Jesse, et c'est donc bien Walt qui avait failli tuer le fils de sa copine.

L'épisode nous laisse avec Jesse se préparant à foutre le feu chez Walt. Et sincèrement je suis heureuse que Jesse ouvre enfin les yeux ! C'est définitivement la goutte d'eau, Jesse ne va plus protéger Walt. J'espère qu'il se livrera à Hank dans le futur et que les deux hommes parviendront à faire tomber Walt.

 

Bref, un épisode vraiment excellent dans l'ensemble, à la fin presque frustrante. Comme toujours, vivement la suite.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 22:44

 

Breaking Bad

 

 

Un épisode que j'ai trouvé assez nettement supérieur au précédent, et juste excellent en soi. Je retrouve le Breaking Bad déstabilisant et oppressant que j'aime. Il faut dire que cela marche toujours dès qu'on se concentre sur la cellule familiale.

 

Hank est donc désormais au courant des activités de son beau-frère et en informe Skyler, et plus tard Marie. Il va de soit que toute la famille éclate. Skyler est dans une peur bleue, ne sait pas trop quoi faire (même si je continue de ne pas comprendre son revirement soudain de l'épisode 5x08, qui la fait soutenir plus ou moins Walt). Marie ne veut plus parler à sa soeur, qui couvre Walt depuis des mois et aurait pu faire éviter des tragédies, si elle avait dénoncé son mari. Enfin Hank est peut-être celui qui a l'attitude la plus "réfléchie" (du fait qu'il sait pour Walt depuis quelques jours sans doute, et qu'il est pu en partie digérer l'information). Il est conscient qu'il ne peut pas arrêter Walt pour le moment, par manque de preuve. Et ill se rend aussi compte que cette affaire va très probablement lui coûter sa carrière, puisque Heisenberg était sous son nez depuis le début. Et puis le cancer de Walt joue une sorte de compte à rebours...

Tout ça était parfaitement traité par la série, les scènes réellement puissantes (Hank/Skyler dans le restaurant, Skyler/Marie). Franchement il n'y a rien à dire.

 

L'épisode nous laisse sur une fin particulièrement intéressante. Jesse est arrêté pour avoir dispersé ses millions un peu partout dans Albuquerque. Hank va alors pouvoir avoir un petit tête-à-tête avec le jeune homme (qui pourrait vouloir faire tomber Walt, n'ayant plus rien à perdre).

La chute de Walt semble être à porter de main mais pourtant il faut se souvenir des flashforwards des épisodes 5x01 et 5x09 nous montrant Walt, quelques mois après, certainement pas sur le point d'être arrêté. Peut-être que son cancer va lui éviter la case prison... 

 

Bref, un épisode que j'ai trouvé particulièrement réussi cette semaine.

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 22:15

 

Breaking Bad

 

 

Retour de Breaking Bad, qui attaque ainsi sa seconde moitié de saison 5, et surtout son ultime ligne droite. C'est peu dire que l'épisode était très attendu : il a ainsi réuni 5.9 millions de téléspectateurs aux USA, là où l'ancien record de la série était de 2.98 millions !

 

J'avais été personnellement plutôt déçue par l'épisode 5x08, que j'avais trouvé bien trop rapide dans son déroulement. J'attendais donc cet épisode de pied ferme, afin de voir s'il allait me faire passer cette déception.

Cet épisode ne rattrape malheureusement pas entièrement le précédent, même s'il est assez réussi. C'est un bon épisode, mais qui ne m'a pas plus transportée que ça. Il y a des choses incroyables, des scènes juste brillantes en terme de mise en scène (l'ouverture dans le futur où des jeunes font du skate dans l'ancienne piscine de Walt mais aussi évidemment la scène finale), mais dans l'ensemble je pense qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'un épisode de transition. Un moyen pour les scénaristes de faire le lien entre la fin du 5x08 (Hank qui découvre l'identité de Walt) et les vrais enjeux de la fin de série (le face à face entre Walt et Hank). 

 

Parlons d'ailleurs de l'ultime scène entre Hank et Walt, où le policier avoue à son beau-frère qu'il est au courant de son autre identité. La séquence était absolument parfaite (mise en scène, dialogues, jeu des deux acteurs...). Un vrai face à face dont aucun ne sort véritablement vainqueur (quoique Walt aura malgré tout le dernier mot).

En tout cas l'intensité folle de cette scène finale annonce pour le moment que du bon pour la fin de série, et j'espère ne pas être déçue.

 

En ce qui concerne le personnage de Jesse j'ai trouvé que cela faisait un peu redite en fait. Jesse au fond du trou on l'a déjà vu plus d'une fois (et c'est toujours fait avec beaucoup de talent, je ne remets certainement pas ça en cause) mais j'aimerais voir le personnage dorénavant peut-être un peu plus combattif. Avec tout ce qu'il a pris dans la gueule depuis le début je souhaiterai le voir tenir tête à Walt (et franchement j'espère que c'est Jesse qui le fera vraiment tomber). On verra donc ce que la suite nous réserve.

 

Bref, une reprise correcte qui vaut surtout pour sa scène finale. Vivement la suite.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 19:55

 

Breaking Bad

 

 

C'est à une sorte de faux season finale auquel nous avons le droit cette semaine, puisque la suite de la saison ne sera qu'en 2013. L'épisode est extrêmement déstabilisant, et assez décevant dans son ensemble à mon avis. Je pense en tout cas qu'il va faire beaucoup parler.

 

Ce qui m'a le plus dérangé dans cet épisode est son rythme, et notamment le choix des ellipses, très importantes. On nous squeeze en gros la vraie montée en puissance de Walt, qui se met à livrer la drogue à l'étranger grâce à Lydia. Il se fait un maximum d'argent en quelques mois (on n'a du zapper près de 6 mois à mon avis). Suite à ça il se range des affaires suite à une demande de Skyler (et peut-être son retour du cancer ?!). Une décision assez incompréhensible puisque c'était davantage le fait d'avoir du pouvoir qui motivait Walt, plutôt que celui d'avoir du frics.

Faire une ellipse c'est donc nous ôter tout un pan du récit, mais aussi tout le développement des personnages. Je n'ai pas reconnu Skyler, qui semble vivre très bien suite à l'arrêt de Walt. Elle n'en veut plus à son mari pour toutes les horreurs qu'il a commises ? Il se retire à peine et elle n'a plus peur pour ses enfants ? C'est assez incompréhensible...

 

Du côté de Jesse (que l'on voit très peu) j'ai par contre énormément aimé. Rangé du business il n'a pas l'air d'aller au mieux (ce qui est tout à fait logique).

Walt semble vouloir se racheter auprès de lui en lui donnant une grosse somme d'argent, mais Jesse semble absolument terrifié par ce qu'est devenu son ancien prof. Là encore c'est tout à fait cohérent avec ce que Jesse sait de Walt (et cela met encore plus en lumière l'incohérence du comportement de Skyler).

 

Quant au cliff, qui suppose la chute de Walt, il était attendu de tous à cet épisode. La grande question était de savoir par qui Walt allait être mis en danger, et comment. Et bien encore une fois je suis extrêmement déçue, alors que l'idée n'est en soi pas mauvaise : c'est Hank, en allant dans les toilettes de Walt qui trouve un bouquin le renvoyait à son enquête sur Gale.

En soi j'aime beaucoup le fait que Walt soit pris une fois qu'il ait décidé de cesser le trafic. De plus c'est assez ironique de voir que c'est une faute minuscule, un truc insignifiant, qui va le faire tomber, lui l'homme qui semble penser à tout. Mais je trouve justement qu'ils ont trop voulu en faire dans ce côté "ironique" : franchement on a quand Hank qui démasque Walt en allant chier quoi... On se demande d'ailleurs bien ce que fait ce bouquin là, comment Walt a pu le laisser traîner ici. L'idée est donc en soi très bonne, mais ils auraient pu trouver à mon avis un traitement largement meilleur...

 

Bref, cette fin de première partie de saison me déçoit tout de même beaucoup. Un sentiment de "tout ça pour ça". Les événements m'ont semblé bien trop rapides, me laissant à peu près toujours en dehors de l'épisode. Dommage...

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 22:55

 

Breaking Bad

 

 

Très bon épisode de Breaking Bad, après la légère déception de la semaine précédente. Cette seconde partie de première partie de saison (c'est compliqué...) fait clairement avancer les choses, il est davantage question d'aller de l'avant à présent que de s'attarder sur les conséquences de la fin de saison 4.

 

Le fameux plan de Walt, dont nous ne savions rien la semaine passée, est donc de gérer seul la création de la drogue, en laissant ceux qui voulait racheter la méthylamine s'occuper de la distribution. Nous avons donc le droit à une énième rencontre dans le désert, dont la série s'est fait la spécialité. Evidemment c'est toujours aussi puissant, Walt est totalement terrifiant en Heisenberg, mais je trouve que la série se repose un peu trop sur des choses déjà vues, et semble très consciente de ses qualités...

 

La suite de l'épisode m'a davantage plu car elle montre, pour une fois, un Walt en difficulté. Déjà, contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer, il ne parvient pas (tout du moins pour le moment) , à rallier Jesse à lui. Jesse lui tient tête, ce qui fait énormément de bien, et décide donc de se retirer des affaires. C'est donc auprès de Todd que Walt va désormais concocter la meth'. Il faut donc voir comment cette association va se dérouler à présent.

La fin d'épisode, elle, est magistrale. Walt commet ici l'une de ses plus grosses erreurs, celle de tuer Mike juste par excès de colère. Le voir quasiment s'excuser par la suite, comprenait que Lydia aurait pu lui révéler les infos dont il a besoin, était d'autant plus dramatique... Bref, Walt est loin d'être aussi infaillible que ce qu'il en a l'air et il s'amorce donc déjà ce qui devrait sans doute constituer la seconde partie de saison (et fin de série) : sa chute.

 

Reste maintenant à savoir qui viendra le mettre en danger : Skyler, Jesse, Hank ? Ou bien tout simplement les trois en même temps ?

Walt n'aura donc jamais eu autant de pouvoir, tout en étant plus que jamais en danger.

 

Bref, un très bon épisode. Il ne reste dorénavant plus qu'un épisode avant la fin de première partie de saison. Connaissant les scénaristes je suis sûre qu'on ne va pas être déçus...

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article

Twitter


Rechercher