Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 00:12

The Big Bang Theory

 

Si vous lisiez nos reviews de la série, vous ne deviez pas être sans savoir que Typh et moi étions des grands fans de la série (surtout durant la saison 2). La saison 3 avait inégale, et nous avions trouvé la quatrième assez mauvaise.
Cette cinquième saison continue sur la lancée de la précédente, mais est, au final, un peu mieux.
Le problème, c'est que l'humour est, soit toujours le même, donc ça saoule, soit complètement différent.
Personnellement, je trouve que la série est passée d'une sitcom de geeks à une sitcom "comédie romantique". 

 

Chaque semaine, je lançais donc les épisodes sans grande conviction, et j'attendais patiemment que ça se termine, sans esquisser le moindre sourire... Il y avait bien des épisodes un peu plus sympa, mais, honnêtement, je ne m'en souviens plus...
Comme le 100ème épisode, un grand cap dans l'univers des séries (d'ailleurs, j'ai du mal à croire que ça fait déjà 5 ans que je regarde cette série) qui ne fût, au final, qu'un grand râté, puisque la réconciliation de Penny/Leonard n'était qu'un rêve (alors qu'ils se remettent ensemble quelques épisodes après...).

 

Le Season Finale aurait pu être bon, mais l'humour ultra répétitif a un peu tout gâché. Le mariage de Howard/Bernadette en rapport avec le satellite de Google Maps, c'était une super idée, mais bien trop mal traitée... Puis, la mère d'Howard (qui était hilarante il y a quelques années) est juste insupportable. Pourquoi les scénaristes se sentent-ils obligés de la faire gueuler pour rien dire ? Avant, c'est ce qu'elle disait qui était drôle, maintenant, elle m'insupporte au plus haut point.

 

Au final, une saison ultra banale qui, aussitôt vue, est aussitôt oubliée...

 

Alex.

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 23:54

2 Broke Girls

 

En septembre dernier, je vous faisais part de mon avis sur le pilot que j'avais trouvé plutôt sympa. Au final, cette première saison a continué sur sa lancée, et s'est révélée très agréable !

 

Ça ne révolutionne rien, mais certains moments étaient tout de même assez drôles. Par contre, après une très bonne première partie, on remarque que la seconde s'essouffle et devient même assez lourde. La faute à un humour un peu plus gras et une guest assez lourde : Jennifer Cooldige (la maman de Stiffler, dans la saga American Pie). Un personnage assez insupportable, quand même, mais si deux/trois phrases étaient plutôt amusantes.

 

En attendant, les deux héroïnes continuent d'être assez géniales, et se complètement vraiment (même si j'ai une petite préférence pour Max).
On ressent vraiment que les deux actrices sont amies, et c'est vraiment sympa.

 

Puis, la saison se termine sur une bonne note, puisque les deux derniers sont vraiment cool et ont offert de bons moments comiques.

 

En clair, et malgré son côté cheap, 2 Broke Girls est une bonne sitcom, avec des hauts et des bas, mais globalement bonne. 

 

Alex.

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 21:36

 

Awkward.JPG

 

 

L'article ne révèle pas d'informations importantes sur la saison.

 

 

J’aime ce genre de surprise. Ces petites séries qu’on se met à regarder on ne sait trop pourquoi et qui se transforme au fil des semaines en vrai coup de cœur. Car sous ses airs de série sympa mais anecdotique Awkward se révèle en fait très drôle,  juste, touchante et intelligente.

 

Awkward c’est au départ l’histoire de Jenna Hamilton, adolescente de 15 ans, qui, suite à un quiproquo devient au lycée « la fille qui a essayé de se suicider ».

Cette histoire de suicide sera néanmoins plutôt vite de côté (même si elle revient quelque fois) pour s’intéresser au final aux histoires assez ordinaires d’une adolescente.

 

Là où les séries actuelles sur l’adolescence suivent plutôt les modèles de séries comme Dawson ou encore The O.C, Awkward se rapproche plus, à mon avis, de séries telles que My So-Called Life (Angela, 15 ans en VF) ou même Daria (diffusée aussi à l’époque sur MTV), qui personnellement me touchent davantage. L’influence de la première est évidente (même si elle a peut-être influencée chaque série sur ce sujet au final), tant les séries, et surtout leurs héroïnes, se ressemblent. Des héroïnes qui nous font part de leurs états d’âme grâce à la voix-off, très drôle, et ne sont pas aussi détachés de leurs camarades et des leurs problèmes « superficiels » qu’elles voudraient le croire (cela est plus vrai dans My So-Called Life néanmoins, Jenna prend moins de distance avec le monde du lycée). L’influence de Daria est moindre (où l’héroïne est là complètement blasée), mais je trouve quand même que la galerie de personnages secondaires d’Awkward s’inscrira très bien dans l’univers du dessin animé.

Awkward parvient tout de même à digérer ses influences (on retrouve aussi quelque chose de Juno ou même d’Easy A, mais aussi, évidemment, du cinéma de John Hughes), et à offrir un univers plutôt singulier, cliché à de nombreux niveaux, mais qui permet finalement à tous de retrouver quelque part l’univers du lycée que l’on a connu. Et puis le titre, « Awkward » (embarrassant), est magnifiquement choisi et résume plutôt bien ces années.

 

Jenna est un excellent personnage principal, auquel chacun de nous peut, je pense, facilement s’identifier. L’actrice, Ashley Rickards, est vraiment excellente, et parvient tout à fait à rendre le personnage de Jenna attachant et touchant (je n’avais d’ailleurs pas tout de suite remarqué qu’il s’agissait de l’actrice interprétant Sam dans One Tree Hill, tant le rôle y était là sans grand intérêt…).

Les personnages secondaires sont un peu tous bloqués dans leurs clichés mais servent assez bien l’aspect comique du show. Mention spéciale tout de même à Sadie, tout simplement hilarante, avec des phrases franchement énormes par moment. La conseillère d’orientation est aussi bien barrée dans le genre. Je trouve néanmoins les personnages masculins (Matt et Jake) moins intéressants, moins bien écrits, et beaucoup trop fades (les acteurs n’aident pas).

 

Le seul problème d’Awkward au final est peut-être son manque d’ambition, son envie de rester au stade de la série sympatoche du mardi soir. Si elle le souhaitait elle pourrait je pense réellement s’attaquer plus profondément au monde de l’adolescence, comme My So-Called Life le faisait de son temps. Le format 20 minutes lui donne aussi un aspect anecdotique, mais qui fait peut-être aussi partie de son charme.

 

Au final Awkward se révèle être une très jolie série sur l’adolescence. Moi qui désespérais de ne plus rien retrouver de bien à ce sujet à la télévision, je suis plutôt ravie. Je serai évidemment au rendez-vous pour la seconde saison.

 

Typh.

 

Repost 0
Published by Typh - dans Comédies
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 18:50

2 Broke Girls

 

Après avoir entendu des critiques vraiment bonnes de cette sitcom, j'ai regardé.
Bon, globalement, j'ai ri, pas trop, mais un peu, le casting est sympa et les situations aussi. Les actrices surjouent, mais on s'amuse.
Gros point faible : les décors et les rires. Sérieux, ça fait années 80, et c'est insupportable. Le genre de trucs qui peuvent me faire arrêter de regarder la série tellement c'est épouvantable.

 

En clair, une sitcom sympa, normale, mais qui devrait vraiment se moderniser. Je regarderai la suite pour voir, mais j'aime bien le concept des deux filles que tout opposent (vu et revu, par contre) mais qui veulent réunir de l'argent ensemble. Du coup, on voit la somme qu'elles ont gagné en fin d'épisode.

 

Alex.

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 18:30

Two And A Half Men

 

Retour évènement pour la série suite au départ de Charlie Sheen. Comment les scénaristes allaient-ils expliquer son départ ? Comment Ashton Kutcher est-il introduit ? Et bien, c'est devant 28,74 millions de téléspectateurs que ces réponses ont été données. Ce score est tout simplement impressionnant.

 

On commence directement par l'enterrement de Charlie. J'aurais plus vu un moment d'émotion, mais les scénaristes ont opté pour de la comédie du début à la fin. Chuck Lorre voulait sans aucun doute se venger de Charlie Sheen, et cela s'est fait entièrement via le personnage de Charlie Harper.
J'avoue, néanmoins, que faire revenir les principales copines de Charlie durant l'enterrement était une bonne idée, mais j'aurais aimé un peu plus de respect. Je sais pas, je m'étais attaché au personnage durant ses 8 saisons et le voir disparaître ainsi, sans aucun respect, ça me dérange pas mal...

 

Les caméos de, tout d'abord, John Stamos, celui qui devait remplacer Charlie Sheen à la base et du cast de Will & Grace (une série de Chuck Lorre) sont excellents et très bien pensés.
Après une première partie sur Charlie, la deuxième marque l'introduction d'Ashton Kutcher. Bon. J'aime pas trop le personnage pour l'instant. Il a l'air lourd, en fait. Son côté dépressif et tout, j'espère que ça va vite disparaître...

 

Mais bon, j'ai quand même ri, et je pense qu'il faut un certain temps d'adaptation avant de réellement apprécier la "nouvelle" série.
Niveau déception, c'est le fait que les personnages principaux, notamment Jake et Alan, s'en foutent complètement... C'est légèrement abusé.

 

Nous verrons par la suite !

 

Alex. 

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 11:12

Two-And-A-Half-Men.jpg

 

 

J'avais commencé la série il y a environ deux ans, et je m'étais arrêté après la saison 3, sans raison... J'ai repris Two And A Half Men (Mon Oncle Charlie) cet été pour tout rattraper avant le lancement de la saison 9 qui risque de marquer un gros tournant dans l'histoire de la sitcom.
Globalement, je trouve cette série vraiment drôle, voire l'une des meilleures de ses dernières années. Si vous aimez How I Met Your Mother (les deux - ou trois, pour être gentil - premières saisons) ou The Big Bang Theory, cette sitcom est faite pour vous !

 

La première saison pose les bases, c'est sympa, mais pas excellent. Néanmoins, on passe de très bons moments. Les saisons 2 à 4 sont tout simplement parfaites. Éclats de rire, sourires à tout va, bref, une vraie sitcom qui excelle dans son domaine. Les saisons 5 à 8 sont moins bonnes, il faut l'avouer, mais ça reste quand même très correct. D'autant plus que les personnages sont très attachants, donc même si on rigole moins, ça a été un plaisir pour moi de les suivre. Et puis bon, il y a toujours des moments (ou épisodes) juste excellents.
La série a gardé sa forme de base tout du long, et n'a pas changé d'humour (comme How I Met Your Mother qui est subitement passé d'un humour normal à un humour "pipi, caca, prout" dès la saison 4...), c'est donc le principal.

 

Au niveau des personnages, on a trois personnages principaux.
Charlie Harper (joué par Charlie Sheen), très riche (grâce aux jingles qu'il compose), vivant dans une magnifique maison de Maibu et passant ses journées à boire, fumer et coucher avec une fille différente par jour.
La série débute par l'arrivée de son frère, Alan (Jon Cryer), que sa femme vient de jeter. Il est accompagné de son fils, Jake (Angus T. Jones), alors âgé de 8 ans. Les trois vont donc vivre ensemble.
Charlie n'est pas forcément drôle, mais son franc parler et sa méchanceté envers son frère sont des éléments très amusants. Puis, son évolution au fil des saisons est très impressionnante (c'est plutôt rare dans une sitcom, par ailleurs). J'aime également beaucoup les moments où il nous fait comprendre qu'il aime quand même sa famille, c'est mignon.
Alan, lui, est juste excellent. Je ne compte même plus le nombre de fou rire que je me suis attrapé grâce à lui. L'acteur est tout simplement parfait. Son côté bête, son côté innocent, son côté débile, son côté gay, bref, tout est drôle avec lui.
Jake est également un très bon personnage. C'est dingue ce que les scénaristes ont fait avec ce gamin de 8 ans limite obèse. Et son évolution... Quelle évolution ! Du gamin complètement innocent qui ne comprend rien à rien, ils en ont fait un ado qui lance des piques (principalement à son oncle). D'ailleurs, un épisode entier était dédié à ça (en saison 6, il me semble), c'était hilarant. Sa répartie est vraiment bonne.

 

Au niveau des personnages secondaires, ils sont nombreux !

On a, tout d'abord, l'excellente Berta (Conchata Ferrel), la femme à tout faire de Charlie. Cette femme est juste OMG. Son attitude, son langage, ses propos, mais franchement, c'est à mourir de rire. Elle est tellement crue (d'ailleurs, la série l'est beaucoup, c'est pas très soft), et toutes ses métaphores (ou non) au sujet du sexe sont fantastiques. Un excellent personnage qui me fait rire à chacune de ses interventions.

Evelyn Harper (Holland Taylor), la mère d'Alan et Charlie, est aussi fabuleuse. Tellement mauvaise, tellement méchante, tellement... elle. La haine présente entre elle et Charlie est à mourir de rire, et même après 8 saisons, je ne m'en lasse pas.

Judith (Marin Hinkle), l'ex-femme d'Alan, m'amuse également. Elle est tellement froide et elle déteste tellement Alan... Elle sort de bonnes phrases, mais n'est pas hilarante, par contre.

N'oublions pas Rose (Melanie Lynskey), THE stalker par excellence. Ça fait rire, mais d'un côté, c'est tout de même effrayant. Elle passe son temps à espionner Charlie, à le suivre, à savoir tout ce qu'il fait, mange, boit, ... C'est juste hilarant.

 

Voilà pour les personnages secondaires réguliers. Mais, la série a également eu ses personnages qu'on a vu moins.

Par exemple, Kandi (April Bowlby). Comment dire si ce n'est que c'est sans doute l'un des personnages de sitcom qui m'aura le plus fait rire depuis des années. Après, on aime ou on aime pas, mais moi, j'adore.

J'ai bien aimé le Dr. Linda Freeman (jouée par l'excellente Jane Lynch de Glee) en tant que psy de Charlie, de très bons moments.

 

La série a également eu le luxe de s'offrir de nombreux guests venant de la télé, du cinéma ou de la musique, comme Denise Richards (femme de Charlie Sheen à l'époque), Martin Sheen, Megan Fox, Teri Hatcher, Heather Locklear, Sean Penn, Lucy Lawless (Xena), Steven Tyler, Brooke Shields, Jenny McCarthy, Enrique Iglesias, Emmanuelle Vaugier ou encore Courtney Thorne-Smith (Allison de Melrose Place).

 

J'ai vraiment hâte de voir comment va être la saison 9 puisque la huitième s'est arrêtée en plein milieu, sans aucune fin donc. J'espère que la série va tout de même continuer à me faire rire, au pire, 8 saisons drôles, c'est beaucoup pour une sitcom (seule Friends a réussi, jusque là).

 

En clair, une excellente sitcom que je recommande. Les 4 premières saisons sont parfaites, du très haut niveau. Les 4 dernières sont, certes, moins bonnes, mais comportent des moments très bons. Puis, les personnages sont tellement attachants que les suivre est un réel plaisir.

 

Alex.


  

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 23:49

 

Community.png

 

 

Je continue mes rattrapages estivaux avec cette fois-ci Community. Les éloges sur la série ne manquent pas, tout le monde vantant un peu partout l’originalité de la série, sa grande liberté, sa folie, et, of course, ses références à l’univers du cinéma et de la série télé.

Tout ça me faisait bien baver à vrai dire. La déception est à la hauteur de mes attentes tant je ne trouve la série jamais vraiment drôle et manquant cruellement de culot. Ne pas s’attendre à un Family Guy non-animé, car on est loin de la folie de la série, et de ses références impertinentes à mourir de rire.

 

Community c’est l’histoire d’un groupe d’étude dans un « community college », mis en place par Jeff Winger, ancien avocat dont le certificat a été invalidé.

 

Le pitch de base est intéressant je dois dire, et permet de réunir des personnalités vraiment différentes. Les personnages de la série sont d’ailleurs plutôt bons dans l’ensemble, qu’on aime bien retrouver d’un épisode à l’autre. Bon il est vrai que certains me tapent sur le système de temps en temps mais ça ne dure généralement pas plus d’un épisode. Dans les personnages principaux ma préférence va à Pierce, à qui l’on doit de très bonnes répliques. Il est bien sûr imbuvable, que le groupe le supporte est incompréhensible, mais il me fait assez rire. Mes deux préférences vont néanmoins à des personnages secondaires, à savoir Chang et, évidemment, le doyen (les déguisements quoi ! mon seul fou rire devant la série !). Ces deux derniers sauvent vraiment la série pour moi, et ça n’est pas plus mal qu’ils ne soient pas constamment au premier plan, car ils deviendraient sans doute vite agaçants.

 

Là où Community me déçoit beaucoup, bien plus qu’au niveau des personnages, c’est dans son ton, ses histoires. Je ne comprends pas en fait ce qui plaît tant à la plupart. Ok, on a vite compris que c’était une série meta, qu’elle réfléchit sur sa propre forme, et appelle plus généralement à quelques réflexions sur les séries ou le cinéma. Mais le traitement reste super light je trouve. Abed est bien là pour nous sortir quelques références de temps en temps (et quelles références…), et pour imaginer sa vie comme une série mais c’est vraiment pas grand-chose. Je m’attendais à quelque chose de bien plus extrême en fait. Le problème vient peut-être du fait que la série passe sur un network, il faut donc que les blagues et références soient compréhensibles au plus grand nombre. Enfin cet argument n’est sans doute pas valable quand on voit Family Guy, dessin animé passant sur la Fox…

 

Au niveau des épisodes je trouve que c’est très irrégulier, surtout en deuxième saison. La première saison est correcte, s’améliore au fur et à mesure de la saison. Je ne comprends pas du tout l’engouement autour de l’épisode paint-ball, vraiment très basique dans le traitement (une fois qu’on a compris le principe de l’épisode on attend juste que ça se termine…).

La saison 2 débute très très mal, ses 5 premiers épisodes sont vraiment moyens/mauvais (l’épisode où Abed se prend pour Jésus est vraiment affreux, je me suis forcée à le finir), mais la série finit par retrouver son rythme de croisière. Certains épisodes restent mauvais (l’épisode Noël est complètement raté à mon avis) mais la série parvient quelque fois à être à son meilleur (le 2x09 est vraiment bon, de loin le meilleur de la série pour moi ; l’épisode Donjons & Dragons est bien sympa…).

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis très loin d’être emballée par la série, qui avait pourtant tout pour me plaire. J’ai vraiment du mal à comprendre tout le foin fait autour du show mais je ne désespère pas de vraiment l’apprécier un jour. Et puis, même si au fond je n’ai pas vraiment aimé ces deux saisons j’ai tout de même envie de la conseiller, car c’est une série rafraichissante, fun à défaut d’être plus.

 

Typh.

 

Repost 0
Published by Typh - dans Comédies
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 12:34

Happy Endings

 

 

C'est vraiment par hasard que j'ai regardé la première saison de Happy Endings. À vrai dire, ma seule motivation était Elisha Cuthbert, une actrice avec qui j'ai presque grandi via 24. Sinon, cette série représente ce que je n'aime pas habituellement. Un truc comique assez bizarre quoi. Et bien, j'ai eu tort ! Les 12 épisodes qui composent cette première saison (le 13 n'a pas été diffusé...) sont très rafraîchissants. On ne voit pas le temps passer et le tout nous offre un divertissement plutôt agréable, sans prise de tête.

 

C'est frais, c'est fun, c'est pas dans l'excès et certains passages sont plutôt drôles. Les personnages ont chacun leur personnalité et j'ai bien aimé les suivre, ils sont tellement bizarres qu'ils en deviennent attachants.

 

Tout commence au mariage d'Alex (Elisha Cuthbert) et Dave. Celle-ci s'enfuit et plante Dave. Le spitch va donc être lancé : cette rupture subite va perturber tout le groupe d'amis. Pourtant, Alex va vite revenir mais rien ne sera pareil. Toute cette histoire sera assez bien gêrée au fil de la saison mais la série ne fonctionne pas grâce à ces personnages là, car même si Alex est sympa, elle est bien trop fade face au reste du casting.

 

Le couple Jane (la soeur d'Alex) et Brad me font bien rire eux. Ils sont vraiment pas communs et Brad a des expressions du visage vraiment drôles. Jane est super maniaque et l'actrice le joue bien.
En parlant du jeu d'acteur, c'est légèrement surjoué mais c'est fait exprès et ça passe plutôt bien, on s'y fait vite.

 

Le dernier duo est Penny, une fille complètement dingue qui est hilarante, et Max, le gay du groupe, marrant aussi par moment. Ce qui est bien avec lui, c'est que c'est pas le cliché du gay, il fait même très hétéro (à l'inverse de Brad, le mari black de Jane, qui fait super homo). Ce duo là est souvent à mourir de rire.

 

Je ne peux pas trop en dire plus, la série étant assez spéciale, mais elle doit se faire connaître, chaque épisode offre 20 bonnes minutes, on en demande pas plus. De plus, elle a été renouvelée de justesse avec des scores très bas mais va hériter de la case post-Modern Family l'année prochaine. Un futur hit ou un futur bide complet ?

Dernier point, le générique est très court mais très sympa !

 

Alex.

Repost 0
Published by Alex - dans Comédies
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 00:00

Modern Family

 

 

Un épisode pas mal cette semaine, mais malheureusement très irrégulier. Les bons gags se perdent en fait un peu dans l'épisode. Mais bon, j'ai vraiment du mal à être sévère avec cette série. J'aime tellement les personnages et ça me met tellement de bonne humeur à chaque fois que je lui accorde ses moments moins bons.

C'est l'anniversaire de Manny ! Chaque famille doit donc se rendre au restaurant, mais malheureusement rien ne va pour personne...
Il n'y a pas vraiment d'histoires meilleures que d'autres cette semaine. Elles ont toutes des moments sympa, et des passages à vide.

Phil, avec dans sa voiture Haley et Alex, fait la course contre Claire et Luke.
Bien aimé dans l'ensemble la partie dans la voiture de Phil, notamment le moment où Phil tente de cacher ses larmes. Je trouve l'acteur vraiment exceptionnel. Il est vraiment fait pour la comédie. Sinon j'ai adoré son T-shirt "If you ain't white, you ain't right" en début d'épisode. Vraiment un boulet ce mec.
Rien à signaler pour la voiture de Claire. Les scénaristes n'étaient pas très inspirés...

Mitchell commence à en avoir ras le bol de Cameron qui prend son temps, allant même jusqu'à aider un couple de personnes âgées qui ont des problèmes dans leur relation.
Là encore c'est vraiment irrégulier. Le couple de papy-mamie m'a tantôt plû, tantôt saoulé. Bien aimé par contre la chute quand on apprend que le papy a déjà une femme !
Le coup du flashmob était pas top, mais par contre, c'est peut-être bête, j'ai trouvé ça touchant lorsque Mitchell dit voir ça comme une lettre d'amour pour Cameron.

Gloria a perdu ses clés de voiture et Manny regrette de ne pas avoir eu de véritable enfance...
Le jeu de l'actrice qui joue Gloria est de pire en pire. Elle était plus saoulante qu'autre chose. Il y a un truc que j'ai bien aimé par contre, même si ça n'était pas drôle, c'est lorsque Jay trouve les clés dans sa poche et les planque dans le sac de Gloria. Le genre de situation où on se sent super con, mais où on ferait exactement comme lui !
Pour Manny RAS. Mauvais.

Bref, épisode en demi-teinte. Il manque un petit quelque chose à cette saison pour le moment. Je n'arrive pas trop à voir de quoi il s'agit. Mais bon, c'est toujours super agréable à voir.

 

Typh. 

 


 

Je n'ai vraiment pas accroché. L'épisode faisait vraiment fouillis...

 

La partie avec Gloria était juste super saoulante. J'ai juste envie que l'actrice se taise tellement elle me gonfle. Et Manny et son enfance c'était bien lourd aussi.

 

Cam et Mitchell j'ai trouvé ça mieux mais franchement pas top. Le coup du couple âgé j'ai trouvé ça très mauvais. Par contre j'ai moi aussi trouvé ça touchant la lettre d'amour de Mitchell pour Cam mais malheureusement ce dernier gâchera tout en râlant...

 

La course de voiture était sympa, la partie que j'ai préférée, enfin dans la voiture de Phil, c'était très drôle de le voir retenir ses larmes et le coup du tee-shirt "If you ain't white, you ain't right" c'était juste énorme. Une vraie quiche ce mec !

 

Cette saison est franchement pas à la hauteur de la première, j'ai vraiment l'impression que les scénaristes se reposent sur leur excellente première saison et sur les bonnes critiques...

 

Alex.

Repost 0
Published by Typh et Alex - dans Comédies
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 23:52

The Big Bang Theory

 

 

Bon épisode pour The Big Bang Theory cette semaine ! Je trouve d'ailleurs que c'est le plus bon épisode de la saison, après le 4x01. Bon, il n'y a rien d'extraordinaire, c'est assez classique dans le fond, mais c'est efficace. Et ça fait vraiment du bien de faire passer Sheldon au second plan et pas d'Amy. Je commençais vraiment à être gavée.

Cette semaine le père de Penny vient lui rendre visite. Penny lui fait croire qu'elle est toujours avec Leonard, car il s'agit du seul petit ami que son père ait apprécié.
Rien de vraiment très drôle dans cette partie. Par contre j'ai pas mal rigolé quand je les ai vu faire de la pêche sur console. Le pire c'est que ça existe sans doute. L'un des trucs les plus ridicules que j'ai jamais vu !

La partie Howard/Bernadette/Raj était meilleure. Les trois se réunissent pour une expérience que Raj doit mener.
Bonne idée d'avoir associé les trois. On voit un peu plus Raj, qui était très en retrait pour le moment. Pas mal de moments sympa, comme lorsque Bernadette et Raj imitent la mère de Howard. J'aime bien aussi le fait qu'on nous ressorte l'ambiguïté de la relation Howard/Raj. L'année dernière il y avait plein de sous-entendus plutôt drôles (le seul truc que je retiens de la saison 3 d'ailleurs), je suis donc contente que ça revienne.

Bref, bon épisode pour The Big Bang Theory, qui est vraiment irrégulière cette année. 

 

Typh.

 


 

Je ne suis pas aussi enthousiaste que Typh mais il est vrai que cet épisode est le meilleur depuis bien longtemps. Par contre, je n'ai jamais ri, j'ai souri deux ou trois fois, c'est bien trop peu !

 

La partie Penny/Leonard était sympa mais sans plus, l'histoire sortait de nulle part (d'autant plus qu'on a aucune mention quant aux réels sentiments de Penny vu la semaine dernière...).

 

L'autre partie était bien meilleure, le trio Bernadette/Raj'/Howard m'a agréablement surpris ! Raj' était quand même super sympa. La scène d'imitation de la mère d'Howard était elle très bien trouvée.
Et j'aime aussi la relation Howard/Raj' assez bizarre.

 

Alex. 

Repost 0
Published by Typh et Alex - dans Comédies
commenter cet article

Twitter


Rechercher