Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 15:30

 

Un épisode correct de Devious Maids. De bonnes histoires, un humour toujours bien géré et une fin assez choc, mais un petit problème de gestion du temps, l'épisode paraissant assez long, à mes yeux.

 

Le mystère de la saison autour de Marisol continue, mais ne me passionne pas. C'est typiquement le genre d'histoire qui va prendre beaucoup d'importance pour se retrouver avec une résolution plus que décevante. Nous verrons bien, mais la bonne ne semble pas nette. À voir.

 

Au niveau de Rosie, je suis un peu déçu, car l'intrigue n'avance absolument pas, et revient carrément au point de départ. Je pensais qu'elle allait enfin vivre son histoire d'amour, mais non. Mr. Spence décide de ne plus la voir pour garder sa famille intacte...

 

Les Powell sont toujours aussi amusant, et la scène où Evelyn se bat avec la SDF était hyper drôle et totalement politquement incorrecte, j'ai adoré. Dommage qu'elle ne soit pas plus mise en avant, ce personnage est excellent.

 

Le meilleur provient de Carmen, qui est prête à tout pour sauver son faux mariage. En effet, sans mariage, pas d'album. Le personnage est toujours drôle et l'actrice en fait des tonnes, c'est vraiment sympa à regarder. Tout se déroule pour le mieux, même un peu trop, et c'est où le cliff final intervient : ceux qui ont attaqué Beverly Hills dans l'épisode 1 sont de retour et tirent sur Alejandro, qui meurt...
Une fin d'épisode efficace et assez choc, même si je suis assez triste de la mort d'Alejandro. Mais du coup, je suis curieux de voir la suite.

 

En clair, un bon épisode à la fin très effiace.

 

Alex.
 

Repost 0
Published by Alex - dans Devious Maids
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 18:39

 

Lifetime a décidé de faire revenir la dernière née de Marc Chery un peu plus tôt. C'est un peu dommage, car la série était parfaite en divertissement estival. Tant pis. Ce retour est globalement mauvais, puisqu'on retrouve de suite la fraîcheur de la série. Je n'en demandais pas plus.

 

La série est donc de retour et reste identique à la saison 1. Les actrices jouent toujours aussi mal, la réalisation est des plus catastrophiques et les histoires franchement ridicules. Mais c'est cet ensemble qui fait de Devious Maids une série sympathique à regarder. Ça ne se prend pas pour plus que ce n'est, et c'est tout à son avantage.

 

Je dois avouer qu'un petit résumé n'aurait pas été de refus, car le Season Finale commence à dater, et tout n'était pas clair dans ma tête...
On retrouve donc nos personnages dans la continuité de leurs intrigues de fin de saison 1. J'ai bien aimé l'histoire de Carmen qui vit une nouvelle vie en prétendant être la petite-amie d'Alejandro. C'est cocasse et sa guerre avec Odessa est toujours drôle à voir.

 

Concernant Rosie, le cliff de la saison 1 n'a pas servi à grand chose, puisqu'elle n'a jamais été expulsée... Elle est donc de retour, au plus grand regret de son ancienne boss. Peri va, d'ailleurs, faire semblant d'être enceinte pour retenir son mari.

 

Le nouveau secret de la saison s'oriente, une nouvelle fois, autour de Marisol, qui est fiancée à un homme bien étrange. Pour le coup, les scénaristes ne se sont pas foulés, ce n'est pas du tout original et ça n'a pas l'air très intéressant à voir. En plus, le tout est assez confus et manque de clarté.

 

La série n'essaie pas de faire dans l'originalité, mais ce n'est pas ce que l'on recherche en la regardant. Le ton toujours très décalé de la chose fait son effet et je trouve certains dialogues très politiquement incorrects et franchement osé. C'est tout à son honneur.

 

En clair, une reprise efficace, tout ce que j'attends de cette série.

 

Alex.

Repost 0
Published by Alex - dans Devious Maids
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 21:50

Devious Maids

 

 

Après un pilote assez drôle dans son côté parodique, Devious Maids continue sur cette même lancée pour son second. Il faut aimer le côté décalé de la chose  et l'ambiance très particulière de la série pour apprécier c'est sûr. Personnellement je suis persuadée que ça va vite me gonfler (ça m'étonnerait que j'aille plus loin que la première saison) même si je n'ai pas grand chose à lui reprocher objectivement.

 

On continue donc cette semaine avec ce qui avait fait le "succès" du pilote à savoir un jeu des acteurs ridicule, des musiques latinos non-stops, des personnages décalés, des situations cocasses... Sur ce dernier point on reconnaît pas mal la pâte du créateur de Desperate Housewives, certains événements rappelant très clairement la série d'ABC (Carmen nue sur le piano par exemple). Pour les lecteurs qui ne le sauraient pas, j'exècre au plus haut degré Desperate Housewives, à un niveau un peu exagéré mais je n'y peux rien, au point où juste le fait de m'en souvenir me gonfle éperdument. Devious Maids a donc le problème de ressembler trop pour moi à sa "grande sœur", même si pour le coup ce n'est pas un défaut véritable, mais juste un souci personnel.

 

Les histoires en elles-mêmes n'ont pas franchement d'intérêt, si ce n'est peut-être la plus importante, autour du meurtre de l'ancienne femme de ménage. C'est en tout cas la seule chose qui donne à peu près envie de voir la suite. Je m'attends à une résolution ridicule et drôle, j'espère ne pas être déçue.

 

En bref, la série est plus que dispensable. Le ton est définitivement décalé mais vite saoulant. A voir si la série va évoluer ou finalement stagner aux "qualités" de son pilote.

 

 

Typh.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Devious Maids
commenter cet article

Twitter


Rechercher