Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 00:50

 

Breaking Bad

 

 

La tension de la semaine précédente retombe complètement et on nous offre cette semaine un épisode de transition. J'en suis heureuse car je crois qu'un autre épisode aussi intense que celui de la semaine dernière m'aurait réellement abattue. Vince Gilligan l'a de toute façon dit : l'épisode 5x14 restera le sommet de la série. Le rythme est désormais plus classique.

 

Alors bon épisode ou pas ? Sincèrement je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas entièrement convaincue (oui oui je rédige une bonne critique du final de Dexter et ne suis pas totalement emballée par un épisode de Breaking Bad... Pas taper).

J'ai trouvé l'épisode un peu longuet et la partie sur Jesse m'a totalement déplu. Commençons néanmoins par les bonnes choses.

 

L'épisode nous montre tout d'abord les conséquences des actes de Walt sur les personnages qui l'entourent. Marie, évidemment au fond du trou, mais aussi Skyler qui doit répondre de ses actes devant la justice, le coup de fil de Walt la semaine passée n'ayant logiquement pas suffit à la déculpabiliser totalement.

Walt est lui perdu dans le New Hampshire, dans une cabane, sous une nouvelle identité. Alors qu'il voudrait sortir de là pour sa famille, le personnage ne parvient pas à franchir le pas ("Tomorrow, tomorrow..."). Finalement le temps passe et il ne bouge pas. Ses cheveux poussent, il maigrit. L'ellipse est bien gérée, on est loin d'être déstabilisés comme lors de l'épisode 5x08. Le personnage est seul, se voit contraint de payer l'homme qui lui a offert cette nouvelle vie pour encore une heure de compagnie... Si Walt n'était pas le monstre que l'on connaissait on pourrait presque le prendre en pitié.

Vient ensuite une sublime scène téléphonique entre Walt et son fils. Le lien est définitivement rompu, Walt Jr. allant jusqu'à souhaiter la mort de son père. Mais alors que Walt décide de se rendre il voit à la télé son ancien associé et sa femme. Une interview surprenante (je ne pensais vraiment pas qu'on les reverrait un jour eux...) qui va sans doute amener Walt sur le chemin de la vengeance. En tout cas c'est clairement ce qui pousse le personnage à revenir à Albuquerque, comme les flashforwards nous l'avaient annoncé.

 

Du côté de Jesse et Todd ça m'intéresse beaucoup moins. Pourtant je trouve le coup de l'amourette de Todd envers Lydia bien vu : c'est pour ça qu'il garde Jesse en vie, au lieu de l'abattre froidement.

Néanmoins ce que les scénaristes nous font de Jesse est du pur sadisme, je trouve ça franchement gratuit. Je veux bien que la série soit sombre, mais là ça frise le ridicule. Le coup de l'évasion de Jesse n'était pas franchement croyable (on ne voit d'ailleurs pas le moment où le personnage parvient à se tracter à l'extérieur vu que ça me paraît difficilement faisable...). Et tout ça pour quoi ? Pour faire croire au personnage, mais surtout au spectateur, à un avenir plus joyeux. Mais non évidemment Jesse se fait prendre, et pour lui faire comprendre qu'il ne faut pas faire de connerie on tue Andrea devant ses yeux. Ca sera quoi au prochain épisode, ses parents et Brock découpés devant lui ?

Je pense qu'on a compris que le personnage subissait des horreurs, pas besoin d'en rajouter des caisses (surtout que d'un point de vue narratif je pense que cela ne servira à rien).

 

Bref, un épisode plutôt pas mal dans son ensemble même si non dénué de défauts. Plus qu'un épisode les amis !

 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article

commentaires

hanky panky 27/09/2013 01:23

Ce qui arrive à Jesse dans cet épisode n'est pas gratuit selon moi, il perd Andrea comme Walter a perdu Hank, par la faute des nazis, et par la sienne. Ca anticipe leurs communautés de but dans le
prochain épisode, sans ça Jesse pourrait n'en vouloir qu'à Walt, maintenant il peut s'en vouloir à lui-même...

Typh 27/09/2013 11:09



Je crois qu'il a quand même de grosses raisons d'en vouloir encore à Walt aussi hein ^^ (Walt est celui qui a lancé les nazis à ses trousses, Walt sait que Jesse est au mieux quelque part en
train de se faire torturer, et Walt a pris soin de dire à Jesse qu'il a laissé Jane mourir devant ses yeux).


Et puis je pense que Jesse s'en veut déjà suffisamment pour la situation dans laquelle il est. Il a conscience qu'il est responsable de la mort de Jane (c'est lui qui l'a ramenée dans la drogue),
tout comme il est conscient que Brock a failli mourir à cause de lui (Walt ne l'ayant utilisé que comme moyen de convaincre Jesse).


 


Pour moi ces éléments étaient déjà suffisants, même si tu as raison, la mort d'Andrea était sûrement un moyen des scénaristes de déplacer la "culpabilité" que ressent Jesse réellement sur
lui-même.


 


Si avec tout ça Jesse ne finit pas par se pendre dans sa cellule...



Twitter


Rechercher