Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 14:53

Un Village Français

 

 

Attention l'article révèle des éléments très importants sur la saison !

 

 

Très bonne saison ! Dès les premières minutes on s'aperçoit d'un grand changement par rapport à la saison 1 (aussi bien au niveau de l'histoire que du côté purement esthétique). La série perd son côté un peu trop propret et se fait beaucoup plus violente, et c'est franchement tant mieux ! Ca devient vraiment très bon, et très dur par instant.

Tout d'abord on ne se limite plus à une histoire par épisode. Tout se suit beaucoup plus, du coup la série gagne en addictivité. Quelques trucs sont quand même assez bizarres et pas très réalistes, c'est plutôt dommage (l'institutrice se fait violer par l'Allemand, mais semble l'avoir oublié dès l'épisode suivant...). Mais dans l'ensemble le scénario est quand même très bien écrit, pour chacun des personnages.
L'histoire du vol de renseignements militaires est très bonne (même si au début c'est un peu trop rapide). On se met à avoir très peur pour les personnages, et c'est extrêmement tendu à la fin (le dernier épisode est très bon). 
Certains trucs sont quand même très durs (le viol, le petit Juif qui se fait tuer) et c'est une bonne chose. Avec ce genre de sujet on ne peut se permettre de rester trop sage.

Du côté du développement des personnages la série est sur une très bonne piste. Ils deviennent tous très bons, et on évite tout manichéisme. Même le maire n'est plus le héros par excellence, puisqu'il use de sa position pour se débarrasser de l'amant de sa femme. Les personnages sont amenés à faire des choix cornéliens du fait de la situation du pays et de leurs histoires personnelles (Marie en vient à tuer son mari). Les histoires d'amour se mêlent à l'Histoire et c'est passionnant.

Du côté de la réalisation je trouve ça beaucoup mieux qu'en saison 1. La série commence à se faire une vraie identité et se rapproche beaucoup plus de ses personnages (beaucoup de gros plans). La photo se fait plus belle et donne une vraie authenticité à ce qui se déroule (ce qui me gênait un peu en saison 1).
Bon je dois quand même dire que dès qu'il y a un peu d'action la réalisation a du mal à suivre. Dans le dernier épisode, lorsque Lorin se pointe avec son fusil et qu'il s'en suit une bagarre, ça manquait quand même d'intensité...

Bref, une très bonne saison qui corrige pas mal de défauts de la première. Tout n'est pas encore parfait, mais on est clairement sur le bon chemin. Je sens que la saison 3 va être excellente !

 

Typh. 

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 22:01

Un-Village-Francais.JPG

 

 

L'article ne révèle pas d'informations importantes sur la saison.

 

 

Après Engrenages c'est à une autre création hexagonale dont les critiques ne cessent de faire des éloges que je m'attaque. Il s'agit donc d'Un Village Français, une production France 3 (chaîne dont j'oublie l'existence et qui me semble réservée aux retraités). Disons-le tout de suite, cette première saison ne m'a pas emballée des masses. Pourtant la série a un beau potentiel, ce qui me fait croire que les bonnes critiques sur les saisons futures peuvent êtres vraies (enfin par contre quand je lis que la saison 3 dépasse la 4 de Mad Men cette année là j'ai du mal à y croire !).

Le sujet de la série est tentant et assez ambitieux. En effet Un Village Français choisit de traiter de l'Occupation allemande, et ça du point de vue d'un petit village (ça porte bien son titre donc). C'est plutôt bien de voir qu'en France on peut oser faire ce genre de choses, assez casse-gueules et originales. On n'est pas obligés de rester exclusivement dans la comédie ou la série policière. Bref, c'est un très bon point de choisir d'innover, tout en ayant une portée instructive (on ne voit presque jamais comment était vécue l'occupation du point de vue de la population civile).
La série traite bien de son sujet et parle de tous les aspects de cette période (résistance, collaboration etc.). Le souci est peut-être justement que la série veut parler de trop de choses, et qu'au final rien n'est vraiment développé (surtout que la saison ne comporte que 6 épisodes). Du coup on se retrouve avec un format "une histoire = un thème par épisode". C'est un peu dommage, la série gagnerait à avoir une structure moins visible. Après je dois dire que toutes les histoires ne m'ont pas forcément emballées. Le début de saison n'est pas fameux, et on remarque une certaine hausse de qualité d'épisode en épisode. Ainsi, le dernier est franchement pas mal (même si l'histoire aurait mérité de durer plus longtemps) et donne envie de revenir pour la saison prochaine.

Du côté des comédiens c'est assez hétérogène. Certains s'en tirent vraiment très biens (on retrouve l'excellente Audrey Fleurot notamment), tandis que d'autres ont du mal à nous faire croire à leur personnage (l'institutrice en premier lieu). C'est pareil pour les personnages, certains laissent apercevoir une certaine profondeur (Hortense, le frère du maire) tandis que d'autres semblent enfermés dans leur rôle (le maire/médecin gentil avec tout le monde par exemple). J'espère donc que les saisons suivantes parviendront à corriger cela, à leur créer une véritable identité, ce dont elle semble tout à fait capable (pour rester dans le domaine français il suffit de regarder un épisode de la saison 1 d'Engrenages et un de la saison 3 pour voir à quel point les scénaristes se sont efforcés de développer leurs personnages).

Le vrai problème de la série vient pour moi d'une absence d'atmosphère propre. Il manque vraiment quelque chose, et c'est  gênant (je ferai le même reproche à une série comme Boardwalk Empire,que je n'ai toujours pas fini, qui m'ennuyait de plus en plus à cause de cela). Heureusement cette première saison ne comporte que 6 épisodes, on n'a pas le temps de s'ennuyer (bonne gestion du rythme d'ailleurs). Mais ce manque d'ambiance pourrait devenir de plus en plus embêtant par la suite. Ca manque de vie, on a le sentiment d'être dans un décor de série télé, et non au sein d'un petit village de 1940. Là encore il est tout à fait possible de corriger le tir, et j'y crois.

 

Bref, une première saison qui ne m'a pas vraiment convaincue. Elle laisse surtout entrevoir ce que la série pourrait devenir. A lire les critiques il semblerait qu'elle parvienne à corriger ses défauts au fur et à mesure, et bien plus encore. J'espère donc ne pas être déçue. Je devrai m'enchaîner normalement la suite rapidement. 

 

Typh. 

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 22:01

Engrenages

 

Attention l'article révèle des éléments très importants sur la saison ! 

 

 

Après une saison 2 parfaite de bout en bout j'attendais beaucoup de cette troisième saison, considérée par beaucoup comme la meilleure. Ma déception est à la hauteur de mes attentes. La saison débute bien (même si on voit que le format allongé de 4 épisodes les oblige à étirer les histoires un maximum) mais la dernière partie est assez mauvaise et fait craindre le pire pour le final. Et malheureusement c'est ce qu'il arrive... La série prend une tournure très dangereuse qui ne me donne presque pas envie de regarder la saison 4...

Tout d'abord je n'aime pas du tout le traitement accordé aux personnages. Je les aimais quasi-tous jusque là, et bien maintenant c'est un peu l'inverse. Laure était un personnage incroyable, et j'arrêtais pas de me dire qu'il s'agissait probablement de l'un de mes personnages préférés toute série confondue. D'ailleurs elle me fait un peu penser à Deb de Dexter, les gros mots et le frère serial killer en moins. Mais finalement elle est devenue vraiment insupportable en deuxième partie de saison avec son obsession pour Ronaldo (d'ailleurs on ne sait pas trop pourquoi). Elle était prête à vraiment tout pour l'attraper (il suffit de voir comment elle parle à une des prostituées dans le dernier épisode). En fin de compte elle ne vaut pas franchement mieux qu'une fille comme Joséphine, l'une est obsédée par l'argent, l'autre par un tueur en série. La toute fin de la saison a fait glisser selon moi la série sur une pente très dangereuse, avec une morale plus que douteuse (que Laure le tue ne me gêne pas plus que ça, elle est humaine et n'est pas la morale incarnée, le problème c'est qu'en plus trois autres flics la couvrent !). Si la série se transforme en truc facho où les flics font régler l'ordre comme ils veulent la suite se fera sans moi... Et bizarrement j'avais toujours imaginé Engrenages comme ça à la vue des bandes-annonces aperçues sur Canal et j'étais heureuse de me tromper lors des saisons 1 et 2 (j'imagine Braquo comme ça également, je me trompe peut-être aussi).

Très déçue du traitement accordé au personnage de Joséphine. Déjà l'associer au personnage de Pierre était sans doute la pire chose à faire. Déjà il faut dire que ça n'est pas crédible une seule seconde : comment Pierre peut-il envisager de s'associer avec elle après tout ce qu'elle a fait contre Laure (censée être son amie) la saison d'avant ? Il m'a fallu du temps pour le digérer. Ensuite Joséphine a changé complétement de personnalité entre les saisons 2 et 3, se trouvant une conscience. C'est dur à dire, mais le personnage a perdu d'un coup tout son intérêt. Et puis la vilaine avocate qui tombe amoureuse du gentil garçon s'efforçant de tout faire pour respectuer la Loi... C'est cliché, et pas crédible une seconde.

Enorme déception de côté du juge Roban. Un de mes personnages préférés lors des premières saisons ici exploité de la pire des façons. On essaie de "développer" son personnage en lui créant une histoire d'amour mais pour moi ça n'a pas marché une seule seconde. Le juge avait selon moi bien plus de profondeur dans les deux premières saisons, même si on ne le voyait qu'au travail. Et puis que dire du suicide de son stagiaire ? C'est absolument ridicule (et là encore je n'y crois pas une seule seconde). Laure tue un criminel et s'en sort sans trop de problème tandis que le juge, ayant toujours placé la justice avant toute chose, devra supporter toute sa vie d'avoir causé un suicide pour rien en plus (l'enquête lui étant retirée). C'est une jolie morale...  

 

Au final on a de fin heureuse pour personne. Je ne sais pas ce qu'est cette tendance à croire que pour qu'une série soit réfléchie et profonde il faut qu'elle soit glauque et triste. Qu'est-ce qu'on a à la fin ? Le juge qui aura mené une enquête pour rien et aura conduit à la mort d'un jeune homme, Joséphine qui replonge alors que pour pour fois elle ne pensait pas qu'à elle, Laure qui aura fait passer la vengeance avant toute chose et tue Ronaldo... Au delà du fait que tout cela soit prévisible à des kilomètres à l'avance j'ai un peu le sentiment que c'est du glauque gratuit. Et puis c'est tellement facile de faire ça...

 

Au delà de ça j'ai trouvé l'histoire principale assez mal construite. Avoir allongé la saison à 12 épisodes était une erreur tant certaines histoires traînent ou font remplissage. La série a beaucoup perdu de sa clarté (je me suis demandée de nombreuses fois des questions du type "comment ils savent ça ?", "pourquoi ils font ça ? etc.). L'histoire du Boucher de la Villette était bien mais l'acteur choisi pour interprété Ronaldo était plus que moyen. Et puis je ne vois pas pourquoi on nous a ajouté le fait qu'il soit issu d'un viol (c'est dans les gènes peut-être ?!). Je ne suis pas sûre qu'avoir rajouté à cela une histoire de prostitution ait été un choix judicieux. Ca a beaucoup complexifié l'intrigue et ça n'a pas été très bien traité. 
L'histoire du juge ne m'a pas intéressée un seul instant. D'ailleurs je ne pensais pas du tout que ça allait tenir toute la saison, du coup je n'ai pas franchement suivi l'affaire au début...

Quant à Pierre et Joséphine on aurait pu les virer de la série, ça aurait été pareil. Ils deviennent complétement secondaires. J'avais vraiment l'impression que les scénaristes leur filaient des petites histoires juste pour nous montrer qu'ils ne les avaient pas oubliés...
J'aurais vraiment préféré que toutes les histoires se recoupent comme en saison 2, parce que là les personnages n'ont plus vraiment de liens entre eux.

Un petit détail, que j'avais déjà évoqué dans ma critique de la saison 2 : pourquoi avoir ajouté ce filtre bleu hideux durant toute cette saison ? Ca m'a fait sortir de l'histoire de nombreuses fois. Voir des têtes toutes bleues ça n'aide pas à rentrer dans la série.

Bon je suis très sévère, mais c'est à mettre sur le compte de la déception. La saison compte quand même de nombreux bons moments, avec en tête la relation entre Laure et Gilou (faut qu'on m'explique ce qu'est devenu Samy par contre). La première partie de saison est quand même très bonne et la saison dans l'ensemble très prenante (mais est-ce vraiment une qualité ?).

Bref vous l'aurez compris je suis très déçue de la voie prise par la série. J'ai toujours espéré qu'elle ne s'engouffre pas là-dedans et j'espère que ce n'est pas trop tard.

 

Sinon je peux d'ores et déjà vous dire que la prochaine série française que je commenterai sera Un Village Français (avec Joséphine et Gilou d'ailleurs), qui reçoit aussi de très nombreuses critiques positives !

 

Typh. 

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 22:28

Engrenages

 

 

Attention l'article révèle des éléments très importants sur la saison !

 

 

 

Après une très bonne première saison,  mais néanmoins bourrée de défauts, Engrenages  nous offre une seconde saison tout simplement excellente. C’est maîtrisé de bout en bout, l’histoire est passionnante, les personnages géniaux, la réalisation nickel etc. Difficile de ne pas faire le lien entre cette série et  The Wire tant elles ont de points communs. Les scénaristes ont clairement vu cette dernière. Et sincèrement Engrenages, du moins pour cette saison, n’a pas à rougir de la comparaison !

 

L’histoire de la saison 1 était bien mais pas traitée de la meilleure des façons. Cette saison-ci je n’ai rien à dire. C’est d’une cohérence assez incroyable et alors que l’histoire est vraiment complexe on n’est jamais perdu. Tout est compréhensible (et là pour le coup The Wire souffre selon moi d’un petit manque de clarté). On avance à chaque épisode et rien ne paraît superflu. On voit que la saison a été écrite pour 8 épisodes, pas un de plus ou un de moins. Et ça fait vraiment du bien. Car franchement la plupart des séries que je regarde donnent l’impression de devoir faire un peu de remplissage, d’étirer certaines histoires, pour pouvoir entrer dans le format que leur impose la chaîne. Là, c’est tout autre chose. Cette histoire de trafic de drogues m’a tenue en haleine tout du long, et le dernier épisode est tendu comme il faut ! J’ai vraiment cru que Samy allait y passer jusqu’à la fin. Très contente du happy-end. J’espère d’ailleurs que le personnage restera en saison prochaine parce que j’aime beaucoup sa relation avec Laure.

 

Du côté des personnages aussi c’est maîtrisé. Ils ont tous quelque chose à offrir et se révèlent très attachants. Ma préférence va aux deux femmes de la série. Laure fait un très bon personnage principal. Elle est très intelligente, forte dans son boulot mais assez touchante par instant. Joséphine est la connasse par excellence (ohlala comment j’avais envie de la baffer à chacune de ses apparitions !). Pourtant elle arrive elle aussi à être quelque fois touchante ! J’ai l’impression que son seul défaut est en fait d’aimer beaucoup trop l’argent. Elle sait très bien qu’elle enchaîne les conneries et méchancetés (on la voit pleurer à plusieurs reprises) mais pourtant elle continue...

Le seul personnage auquel je n’accroche pas des masses est Pierre. Il semble un peu trop parfait. Et puis on ne le voit pas beaucoup (il est assez extérieur à l’histoire principale). Faut voir s’il est plus développé en saison 3.

 

En saison 1 la réalisation m’avait pas mal gênée. C’est fou comme ils se sont rattrapés ! C’est très bien mis en scène et la photographie est magnifique. Un vrai plaisir pour les yeux ! Par contre je me rappelle avoir vu sur Canal  des morceaux de la saison 3 et ils ont eu la mauvaise idée de rajouter un filtre bleu devant la caméra. Ca me fait un peu peur pour la suite.

 

Bref vous l’aurez compris j’ai trouvé cette saison vraiment passionnante. Cette série mérite vraiment d’être plus connue. Elle est largement supérieure aux 3/4 de la production américaine. Je vais vite m’enchaîner la suite !

 

Typh. 

Repost 0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 16:30

 

Engrenages.JPG

 

 

L'article ne révèle pas d'informations importantes sur la saison.

 

 

Toutes les bonnes séries s’étant arrêtées pour la saison (hormis Friday Night Lights évidemment) j’ai pris la décision de débuter Engrenages dont je ne cesse de lire et d’entendre des critiques plus dithyrambiques les unes que les autres. En plus je suis dans une période où je cherche à découvrir des séries françaises. Car après tout la France est quand même l’un des meilleurs pays en matière de créations cinématographiques, donc pourquoi pas télévisuelles ?

 

La première saison d’Engrenages a tout de même de mauvais échos, la série étant censée faire un bond qualitatif conséquent dès la saison 2. Je n’avais donc pas beaucoup d’attente. Et bien je dois avouer que j’ai été plus qu’agréablement surprise. Cette saison est pour moi une réussite dans l’ensemble, et si la série devient, comme on le dit, bien supérieure en saison suivante ça s’annonce réellement excellent.

 

Déjà la grande force de la série tient en ses intrigues. L’enquête principale est assez bien ficelée (ne soyez pas rebutés par les nombreuses facilités scénaristiques du pilot, ce n’est plus le cas après). Ce n’est pas forcément original mais c’est efficace (et glauque, parce qu’on est sur Canal + quand même !). Les intrigues secondaires (qui durent un épisode ou parfois un peu plus) ne sont pas toutes du même niveau. Certaines sont très intéressantes tandis que d’autres sont plutôt ratées. En tout cas la structure de la série n’est vraiment pas visible. Du coup ça nous semble un peu brouillon (surtout que dans les séries américaines ont a généralement une histoire par épisode, plus une grande histoire qui dure la saison). Mais cet aspect brouillon est intéressant car en total accord avec ce que la série nous montre : des flics pas très propres sur eux, pas toujours très cleans dans leur travail, et par moment dépassés par leurs enquêtes.

 

L’intérêt de la série n’est pas seulement sur ses enquêtes, mais aussi sur ses personnages. Tous ne sont pour le moment pas très bien développés mais il faut admettre qu’on arrive à les cerner assez vite, et à s’attacher ou détester certains d’entre eux. Les interprètes sont dans l’ensemble assez convainquants (il a néanmoins fallu que je me fasse au fait que Benjamin de Sous le Soleil (même pas honte) soit ici un procureur). Du côté des personnages secondaires c’est bien plus irréguliers, certains étaient vraiment moyens et d’autres assez extraordinaires.

Les dialogues sont assez bien écrits mais peut-être parfois un peu trop écrits justement (enfin pour moi ce n’est pas forcément un défaut, mais ça donne un aspect un peu théâtral à certaines scènes).

 

Le gros défaut de la saison vient selon moi de la réalisation, assez affreuse. On est dans le style « série moderne qu’en à rien à foutre des règles, on bouge la caméra si on veut, on fait des zooms même si ça sert à rien ». On reste dans la logique du « ça paraît brouillon » sauf que là je pense que ça l’est réellement. Il paraît que ça s’améliore grandement ensuite. J’espère.

 

Bref une bonne découverte, plutôt bien fichue et prenante (je me suis enchaînée les 8 épisodes en 2 jours). Ca promet beaucoup pour la suite, que je vais avaler rapidement.

 

Typh. 

 

Repost 0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 18:14

Maison Close

 

 

Voilà, c'est déjà fini. Très bonne fin pour la série, qui permet de tout clarifier et d'avancer sur pas mal de bonnes choses. C'est donc un belle première saison qu'on a eu là, et ça va bien me manquer (surtout qu'on a le temps avant la saison 2, ils sont pas pressés chez Canal le plus souvent...).

La mère de Rose a bien été tuée par Pierre, le frère d'Hortense. On apprend également que cette pauvre Rose a elle-même été prostituée à l'âge de 6 ans par Pierre. Celle-ci n'en a aujourd'hui plus aucun souvenir.
J'ai trouvé l'histoire très bonne et originale. Je n'avais pas du tout imaginer. Par contre qu'est-ce que c'est glauque ! La vie de Rose est tout simplement horrible. Cependant le fait qu'elle n'en ait aucun souvenir je trouve ça assez bizarre. Même quand on lui révèle la vérité elle ne s'en souvient pas. Surtout que 6 ans n'est pas un si bas âge...

Pierre, entre la vie et la mort, lègue le Paradis à Rose, avant qu'Hortense ne le tue définitivement. Rose et Hortense partage désormais la maison (et Véra en acquiert également une part).
J'aime bien l'idée que les femmes prennent la tête de la maison. Ça peut-être intéressant pour la suite de la série, même si du coup je ne vois pas trop ce qu'il pourrait se passer. Sans doute des soucis avec Lupin qui devait normalement racheter le bordel. J'ai hâte de voir.

Angèle elle ne sait toujours pas si elle doit garder le bébé. Finalement elle choisit de se faire avorter.
J'aime bien Angèle et l'histoire aurait pu être très intéressante. Malheureusement je trouve qu'elle n'a pas été très approfondie, du coup on s'en fiche un peu. C'est dommage.
Ah et puis je n'ai toujours pas compris pourquoi Hortense lui a dit que son copain était parti et non mort comme Angèle le croyait...

Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises le principal souci de la série c'est son manque de clarté. Que les histoires soient par instant incompréhensibles ça passe encore (surtout qu'à peu près tout s'explique à la fin). Non le soucis ça vient de la personnalité des personnages pas très bien définies. Par exemple j'étais persuadée que Véra allait faire quelque chose à l'encontre d'Hortense à la fin, pour se venger de l'assassinat du baron. Et bien non elle est réellement amoureuse d'Hortense et ne joue pas du tout la comédie comme je le pensais ! Hortense aussi n'est pas très bien définie, elle est exécrable par moment (surtout en début de saison avec Rose et Véra) mais peut se révéler également très gentille ! 
Bref, on ne sait jamais réellement comment les personnages vont réagir devant les situations et nous étonnent le plus souvent. Bon il n'y a pas non plus de changements de personnalité énormes entre deux épisodes comme on le voit très souvent chez nos amis américains mais c'est quand même un truc à travailler pour la prochaine saison. Enfin bon il y a quand même une tentative pour créer des personnages à peu près fouillés donc je ne me plains pas totalement.

La mise en scène est quand même très moyenne dans l'ensemble. J'avais espéré que ça s'améliorerait au fil des épisodes mais ça n'a pas été le cas. C'est dommage, un truc moins "recherché", plus sobre, aurait été vraiment le bienvenu. Et puis les câbles électriques le long des murs c'est juste pas possible...
La grosse surprise de la série vient quand même du casting féminin. Je ne pensais pas tomber sur de si bonnes actrices. Il n'y a que l'actrice qui joue Rose qui était par moment assez moyenne. La révélation de la série est quand même Anne Charrier (Véra). L'actrice était vraiment excellente et j'espère que la série va lui ouvrir des portes (surtout qu'elle était dans une maison "close" ! Lol...)

Bref je crois que vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé cette série qui m'a surprise (la promotion jusqu'à l'overdose qu'a fait Canal + me faisait redouter le pire). Chaque semaine j'étais assez impatiente de découvrir les nouveaux épisodes, ce qui ne m'arrive pas souvent. Je suis assez triste de la quitter (ça et Mad Men en même pas 2 semaines ils sont fous !). Vivement la saison 2 !

 

Typh. 

Repost 0
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 15:48

Maison Close

 

 

Encore deux bons épisodes même si je trouve que la série manque quand même de clarté. Je suis peut-être bête mais je ne comprends vraiment pas tout. Et puis la mauvaise qualité du son n'arrange pas les choses, puisque certains dialogues sont inaudibles...

J'ai la réponse à ma question de la semaine dernière, Véra n'est pas du tout le mère de Rose. Elle a bien une fille, Jeanne, élevée par sa sœur. La mère de Rose est la femme qu'elle avait reconnu sur photo la semaine dernière, et dont les circonstances de la mort restent inconnues.
Je suis quasi-sûre que c'est le frère d'Hortense le meurtrier, puisqu'il cherche sans cesse à se faire pardonner par sa sœur pour on ne sait quelle raison. J'ai même pensé au fait qu'il puisse être le véritable père de Rose, mais bon une prostituée aurait bien du mal à savoir de qui elle est enceinte. Et puis maintenant que lui et Rose ont couché ensemble ça serait plus que glauque qu'ils soient père et fille.

Du côté de Véra (pour moi vraiment le personnage de la série) j'ai bien aimé les scènes où elle retrouve sa fille. Par contre je ne comprends rien à ce qu'elle tente de faire avec Hortense et son frère ! Elle cherche à les monter l'un contre l'autre ? Ce n'est pas très clair...
J'aime bien le fait qu'elle devienne amie avec Rose, mais c'est arrivé un peu à l'arrache. Véra dit tout d'un coup qu'elles se comprennent parfaitement toutes les deux, alors qu'on ne les avait jusque là jamais vu discuter...

Autre histoire pas claire pour moi : tout ce qui concerne l'assassin du baron (le copain d'Angèle). Je n'ai pas compris pourquoi Angèle pensait qu'il était mort (enfin si c'était vraiment ça qu'elle pensait... c'est ce que j'ai compris) et pourquoi, une fois qu'il est vraiment décédé, Hortense lui dit qu'il est simplement parti..
Sinon j'aime bien Angèle, c'est un bon personnage, mais pas assez exploité selon moi. C'était bien de la voir un peu plus. 

Bref, la série confirme toujours qu'elle est très bonne, même si loin d'être sans défaut. Je suis par contre impatiente de voir les deux derniers épisodes !

 

Typh. 

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 23:01

Maison Close

 

 

De bons épisodes encore une fois, bien qu'en dessous des deux premiers. En plus je dois avouer que je suis assez perdue la plupart du temps...

L'épisode de la semaine dernière se terminait sur le frère d'Hortense qui s'enfermait dans une chambre avec Rose. Il s'avère en fait qu'ils n'ont apparemment que parler de sa situation. Je pensais qu'il allait être véritablement détestable, mais en fait c'est plutôt un homme bien (enfin à relativiser quand même...).

 

Rose, elle, sombre dans la drogue. En même temps je ne vois pas comment elle pourrait tenir sans...
Je ne comprends rien à propos de l'histoire de sa mère. Véra est-elle sa mère (c'est ce que j'ai cru la semaine dernière, mais j'ai dû rater quelque chose...) ou s'agit-il de l'autre femme qu'elle semble avoir reconnue sur photo ? Si c'est pour semer le doute c'est réussi... Je préférerais qu'il s'agisse de Véra car ça pourrait être très intéressant pour la suite (quand l'une des deux s'en rendra compte).

Véra envoie une lettre à la police car ayant vu que Angèle porte le collier que le baron lui avait offert.
Cette histoire est intéressante, car elle n'a pas du tout l'effet voulu par Véra (à savoir faire tomber Hortense) car c'est finalement Angèle et son amant (l'assassin du baron) qui en pâtissent.
L'histoire est par contre selon moi un peu trop étirée en longueur et pas toujours évidente à suivre.

La fin de l'épisode 4 est plutôt intéressante. Le frère d'Hortense souhaite que Véra rende heureuse sa sœur et en échange il paiera sa dette. Véra doit donc mettre sa haine de côté pour espérer être libre, ce qu'elle accepte.

 

En bref c'est deux épisodes sont une nouvelle fois bons et promettent de bonnes choses pour la suite.

 

Typh. 

Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 22:52

Maison Close

 

 

Canal + mise beaucoup sur sa nouvelle série, Maison Close. Je dois avouer ne pas suivre les séries made in Canal (Braquo, Pigalle, la nuit, Engrenages...). La seule que j'ai vraiment regardé était Scalp, il y a quelques années, que j'avais trouvé franchement pas mal.
Cette nouvelle série je ne la sentais pas trop. Je m'attendais à un concept fort, sans rien derrière. De plus les bandes-annonces de Canal + étaient franchement mauvaises. Et bien au contraire c'est une très bonne surprise. C'est vraiment captivant et très bien joué (ce qui me fait peur généralement dans les séries françaises). Il n'y a que du côté de la réalisation que la série pêche vraiment, trop à la recherche d'effets (écrans noirs tout le temps par exemple...).

Maison Close traite du destin de femmes au Paradis, bordel de la fin du XIXème.

Bien sûr la grande force de la série ce sont ses personnages, pour le moment tous très bons et bien interprétées
On a Hortense, tenancière de la maison. Personnage très intéressant, elle est amoureuse de Vera et fait tout pour la garder dans la maison, jusqu'à tuer l'homme prêt à payer sa dette.
Vera, la préférée des hommes, qui cherchent à sortir mais n'y parvient à cause de d'Hortense. Là encore un très bon personnage, et une très bonne actrice.
Rosalie, le personnage vraiment tragique, venue dans la maison voir sa mère mais qui ne peut plus en sortir. Je trouvais l'actrice un peu en deçà des autres au début, mais en fait elle se rattrape bien par la suite. La situation dans laquelle elle se trouve est absolument horrible, et encore plus à la fin du second épisode. Elle tente de s'échapper mais le frère d'Hortense la rattrape et s'enferme avec elle dans une chambre...
Ce sont les trois plus développées, même si quelques autres filles sont présentées (la Rousse, celle qui prépare Rosalie pour le "grand soir", la fille qui se fait brûler le visage etc). On a aussi Lupin, à qui Hortense doit de l'argent, et qui va jusqu'à faire défigurer une des filles du Paradis.

Comme je l'ai dit précédemment la réalisation me gène un peu. Je remarque que c'est souvent le cas des séries françaises (mais aussi de certaines américaines évidemment) qui ont souvent des réalisations tape-à-l'œil. La sobriété ça a du bon la plupart du temps...
Du côté de la reconstitution je n'ai pas grand chose à dire. Les costumes et les décors intérieurs sont très biens. Il n'y a que l'extérieur (donc très peu de scènes) que l'on sent faux.
Les musiques "rock'n roll" ne me plaisent pas. Déjà je ne suis pas trop fan de l'idée mais en plus les chansons sont assez mal choisies. 

Sinon la série n'est ni trop soft ni trop extrême. Le "interdit au -16" est plutôt dû à l'histoire vraiment glauque (on ressort assez abattu de tout ça quand même) qu'aux scènes de sexe. Je ne m'attendais pas à quelques choses d'aussi tragique. Et c'est tant mieux.

Voilà, en clair c'est un début plus qu'encourageant. Une très bonne surprise. Comme quoi en France aussi on peut faire de bonnes séries.

 

Typh.

 

Repost 0

Twitter


Rechercher