Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 12:31

 

Homeland

 

 

Un épisode tout simplement excellent, probablement le meilleur pour le moment. J’ai remarqué que l’épisode était écrit par Chip Johannessen, showrunner de la saison 5 de Dexter. Je suis heureuse qu’il soit parti sur l’excellente Homeland, mais je lui en veux un peu d’avoir quitté Dexter, bien partie pour être très moyenne cette année (voire mauvaise). Enfin bon, je m’éloigne du sujet.

L’épisode était pas loin d’être parfait, très intense (de vraies scènes de stress), mais aussi vraiment intéressant dans sa manière d’approfondir un peu plus les personnages.

 

On débute l’épisode sur la fille infiltrée auprès du Prince, qui parvient à copier discrètement le contenu de son téléphone portable. Première scène assez dure pour mon petit cœur, j’avais très peur qu’elle se fasse griller. Et puis la série alimente bien notre paranoïa car je me suis mise à penser qu’un micro était caché dans le collier qu’il lui avait offert…

Je n’ai pas arrêté d’espérer qu’elle ne meurt pas, et malheureusement se fut le cas. D’ailleurs je n’ai pas trop compris si elle avait été démasquée ou s’il fallait tout simplement l’éliminer pour prendre le collier.

En tout cas cette histoire fut passionnante à suivre, et émouvante sur sa fin. Ses parents ne sauront jamais qu’elle risquait sa vie pour la lutte contre le terrorisme, pour eux elle n’était qu’une prostituée… La scène où Carrie l’explique à Saul dans son bureau était superbe.

J’attends de voir où la suite de l’histoire va nous amener. Je sens qu’on va avoir le droit à quelque chose de très complexe, il va falloir que je m’accroche pour comprendre (oui je ne comprends souvent jamais rien à ce genre d’histoire).

 

Du côté des Brody on a le droit à une légère crise familiale. La fille ne veut pas faire l’interview télévisée, et en veut en fait terriblement à sa mère d’avoir couché avec le meilleur ami de son père. Dis comme ça ça ne donne pas franchement envie. Pourtant j’ai trouvé ça très bon, j’aime bien que la série s’attarde sur des choses qui peuvent paraître plutôt anodines face à l’intrigue principale. J’ai trouvé ça bien écrit, les personnages et les acteurs sont très bons. Donc je n’ai rien à redire dessus.

 

Bref, Homeland est en train de s’imposer petit à petit comme la grande nouveauté de la rentrée, qu’il ne fallait surtout pas manquer. Je suis très pressée de voir la suite.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 22:37

 

Homeland

 

 

Homeland confirme avec ce second épisode toutes les belles promesses de son pilot. Pour le moment c’est de loin la meilleure nouveauté de l’année dans ce que j’ai débuté. Je trouve ça brillant à tous les niveaux. Ca a vraiment les moyens, à mon avis, de devenir une grande série.

 

On creuse davantage les personnages cette semaine, surtout celui de Brody, très complexe. Il est évidemment très affecté par les années qu’il vient de vivre, et ne parvient pas à se maîtriser (les blessures qu’il inflige à sa femme involontairement la nuit, son agression envers un paparazzi…).

Je trouve l’acteur plutôt brillant. Son rôle est dur à jouer, car il ne reste pas mono-expressif tout du long. La scène où le personnage vient se réfugier au coin de la chambre était superbe.

Le doute sur ses intentions persistent, ça sera le cas vraisemblablement jusqu’au dernier épisode, même si la toute fin irait confirmer les hypothèses de Carrie : il serait bel et bien passé du côté d’Al-Qaïda. Je suis pressée que l’histoire se développe un peu plus car je sens que les choses vont être bien plus compliquées qu’elles n’en ont l’air.

 

J’aime toujours autant le personnage de Carrie, qui fait un très bon personnage principal. Le côté La Vie Des Autres de l’histoire me plaît beaucoup (elle regarde en quasi permanence ce qu’il se passe chez Brody).

On nous rajoute cette semaine l’histoire d’une agente, travaillant pour Carrie,  infiltrée auprès d’un Prince arabe, proche d’un des hommes les plus recherchés de la CIA. J’ai également beaucoup aimé cette histoire, et j’ai très peur pour l’agente infiltrée, à qui, à mon avis, il va arriver de sérieuses bricoles.

On nous montre aussi un peu de la vie personnelle de Carrie, en nous présentant sa sœur et en nous révélant que la maladie dont elle est atteinte touche également son père. J’aime toujours beaucoup l’idée d’avoir fait de Carrie un personnage ayant des troubles psychologiques, ce qui ne peut qu’augmenter notre paranoïa (peut-on la croire ?)

 

En bref, la série se poursuit très bien, et continue d’être la plus prometteuse de ce début d’année.

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:47

 

Homeland.png

 

 

Showtime a gentiment mis à disposition le pilot de Homeland sur son site internet (début officiel le 2 octobre).

J’avais vu la bande-annonce de cette série il y a quelques temps déjà, et elle m’avait assez intriguée. Bien loin des séries pseudo sulfureuses mais surtout très futiles dont la chaîne s’est fait la spécialité depuis un certain temps, Showtime laissait ici prévoir une série solide, au scénario complexe et prenant. Ce pilot va tout à fait dans ce sens. J’ai trouvé ça très bien à un peu près chaque niveau. J’ai très envie de découvrir la suite de cette histoire qui s’annonce passionnante.

 

Homeland narre le retour du sergent Bordy, porté disparu en Irak depuis 2003. Alors que tout le monde l’acclame en héros à son retour aux Etats-Unis, Carrie Mathison, une agente de la CIA, est convenue que l’homme joue en fait un double-jeu, et travaillerait donc pour Al-Qaïda.

 

Je trouve personnellement le pitch déjà très convaincant, même si, évidemment, cela ne fait pas tout. L’épisode est vraiment bien ficelé, on se prend très vite à l’histoire, et les personnages m’ont beaucoup plu.

Cette série marque le grand retour de Claire Danes à la télévision, qui, je dois le dire, m’a vraiment surprise. Elle est impeccable dans le rôle de Carrie, personnage bien plus fragile qu’il n’en a l’air. Alors que je m’attendais à voir une femme forte prête à tout pour faire tomber Brody il s’avère que Carrie est une femme paumée, instable (vraiment, elle prend des médicaments), certes prête à presque tout pour son travail mais plutôt touchante, et douée dans son boulot (il suffit de voir la fin de l’épisode !).

De son côté Damian Lewis, qui campe le sergent Nicholas Brody, est également très bon. Difficile de lire quoique ce soit sur ce visage. Bien sûr il cache des choses, on le découvre assez vite grâce à des flash-back, mais les choses ne risquent pas d’être aussi simples qu’elles en ont l’air.

Je suis heureuse de retrouver Mandy Patinkin, toujours très charismatique. Le personnage n’est pas trop développé pour le moment, mais semble être indispensable pour Carrie, puisqu'il est son mentor.

 

La série n’oublie pas non plus de développer le retour de Brody auprès de sa famille, ce que j’ai plutôt aimé. Evidemment, comme toujours, la femme s’est mise avec un des amis du mari… Brody n’ayant pas l’air net, je n’aimerais pas être à la place de l’amant.

 

Niveau réalisation la série s’en tire très très bien. C’est sobre, classe. Niveau décor j’ai trouvé le début en Irak vraiment bien foutu. On est loin des horribles fonds verts et des décors en carton d’un Lost par exemple (lors des flash-back sur Sayid)…

 

Bref c’est un pilot très solide que nous offre là Homeland, que je suivrai sans doute avec beaucoup de plaisir cette saison. Je suis heureuse qu’elle bénéficie du lead-in de Dexter (le dimanche soir sur Showtime s’annonce très bon, que ce soit au niveau des audiences ou de la qualité). Bon, maintenant le problème avec les pre-airs c’est qu’il faut attendre longtemps pour voir la suite…

 

Typh.

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

Twitter


Rechercher