Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 22:06

Homeland

 

 

 

Après l'épisode un brin décevant de la semaine passée Homeland se rattrape très bien cette semaine. Plus de remplissages inutiles, on se replonge directement dans l'intrigue et, comme d'habitude, la série ose certains choix tout simplement imprévisibles. 

 

Saul choisit de mettre Estes au courant de la vidéo de Brody. Carrie est alors réintégrer à la CIA, et il s'agit alors pour l'agence d'épier à l'aide de caméras tous les faits et gestes de Brody, pour trouver qui est son contact.

Je pense que personne n'aurait pu prédire avant ce début de saison que dès l'épisode 4 nous en serions déjà à ce niveau du récit. La série ose changer totalement son schéma et ça me plaît bien. Avec des éléments à peu près identiques on peut réellement se rendre compte de l'avancer de l'intrigue : en début de saison 1 Carrie observait seule dans son salon, de manière tout à fait illégale, le quotidien de Brody. Ici c'est la CIA qui utilise les mêmes méthodes, et peut épier chaque recoin de la vie de Nicholas.

 

A côté de ce gros morceau on a quelques histoires annexes, comme la rupture progressive du couple Brody. Dommage que Jess soit un personnage si inintéressant (elle était bien mieux en saison 1 il me semble) ce qui m'empêche d'être totalement captivée par cet axe.

De même le couple formé par la fille Brody et le fils du vice-président m'indiffère complètement...

L'arc consacré aux anciens soldats présente lui un peu plus d'intérêt puisqu'ils enquêtent de leur côté sur Walker et Brody. A voir où ça nous mène, mais c'est plutôt bien de nous montrer que Carrie et la CIA ne sont pas les seuls sur les traces de Brody.

 

La toute fin d'épisode est réellement surprenante, et nous engage dans une perspective qu'on l'on aurait jamais vu venir : Carrie, croyant avoir fait capoter sa rencontre avec Brody (elle a le sentiment qu'il a compris que ses activités secrètes étaient désormais connues), lui balance absolument tout de lui, de ce qu'elle sait dorénavant de façon sûre, et le fait donc arrêter.

Bon sincèrement je trouve que cette façon d'agir ne ressemble pas trop à Carrie, elle toujours très très pro dans son boulot. Elle pète vraiment vite son câble, mais on le pardonne vu l'intensité de cette scène finale. C'est d'ailleurs assez drôle de voir Saul derrière son écran totalement atterré par la scène puisque c'est un peu ce que le spectateur vit de son côté. On a envie de dire à Carrie de s'arrêter, tout en sachant qu'une fois qu'elle a quelque chose en tête il est impossible de la faire changer d'avis...

Maintenant il reste à voir ce que le futur nous réserve. Je vais d'ailleurs m'abstenir de toutes théories puisque les scénaristes nous ont prouvé maintenant plus d'une fois que l'on ne peut jamais être sûr de rien, qu'ils sont capables d'oser à peu près tout.

 

Bref, un bon épisode d'Homeland cette semaine, qui continue de nous emmener là où on n'aura jamais cru aller.

 

 

Typh.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 00:08

Homeland

 

 

Episode plutôt décevant cette semaine pour Homeland, surtout au regard de celui de la semaine passée. Pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n'est quelques instants émouvants du côté de Carrie. Le reste ressemble un peu à du remplissage...

 

Le plus gros de l'épisode tourne autour de Brody. Il doit amener un homme jusqu'à une planque, la CIA était derrière lui. Mais les choses tournent mal, alors même que Brody devait se rendre à une soirée où il devait faire un discours...

Sincèrement je n'ai pas trop saisi l'intérêt de cette histoire. Ce n'était pas trop ennuyant, mais vraiment dispensable. Pas vraiment d'intensité, on ne s'en fait pas trop pour Brody. L'appel téléphonique de sa femme ne sert qu'à créer artificiellement du suspense, ce dont la série n'a pas besoin à mon avis.

La chose la plus intéressante vient sans doute du côté du couple Nick/Jess qui se disloque petit à petit. Mais je trouve que cette dernière manque vraiment d'intérêt pour que ça me fasse réellement quelque chose...

 

Un peu de Carrie cette semaine, même si elle reste très en retrait. Le personnage reste le plus beau de la série, le plus émouvant. Plus rien ne semble aller, et la scène où elle se rend compte que Estes fait le débriefing sans elle était plutôt saisissante. La tentative de suicide qui suit est toute somme logique connaissant le personnage...

 

Enfin l'axe Saul est mis de côté durant l'épisode, ce que l'on comprend bien vite. Ca m'a bien ennuyée, puisque l'on saisi de suite que l'épisode jouera avant tout sur la frustration de ne pas avoir d'avancée de ce côté.

Néanmoins la toute dernière scène est sans doute la plus belle de l'épisode. Saul se rend chez Carrie pour lui montrer la vidéo, et lui faire comprendre qu'elle avait raison. Voir Carrie réaliser qu'elle ne s'était pas trompée, qu'elle pouvait encore avoir confiance en ses intuitions, était assez bouleversant et promet donc de la remettre véritablement sur le devant de la scène par la suite.

Je m'interroge toujours sur la tournure que va prendre la saison dorénavant, et j'espère que l'on aura une avancée significative dès la semaine prochaine (ça ne sert à rien de lâcher une bombe aussi énorme dès le second épisode si c'est pour la mettre de côté par la suite...)

 

Bref, l'épisode n'est pas entièrement convaincant. J'avais le sentiment l'an dernier que la série aurait pu se débarrasser d'au moins 4 de ses épisodes, j'espère qu'il n'en sera pas de même cette année. Mais bon, ne soyons pas trop durs, ça se regarde tout de même avec plaisir.

 

Typh. 

 

Trailer pour le prochain épisode : 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 00:00

 

Homeland

 

 

Excellent épisode d'Homeland cette semaine, qui relance totalement la série. On retrouve l'intensité de certains moments de la saison 1, et le cliff laisse sans voix, tant il semble remettre en cause toute la suite de la saison.

 

L'épisode entier est tourné vers la rencontre de Carrie et de la fameuse femme au courant d'un supposé attentat à venir. Cela permettra même de pouvoir localiser Abu Nazir lors de l'un de ses rendez-vous, et de pouvoir l'abattre. C'était sans compter Brody (qui a la chance de pouvoir envoyé des sms à l'autre bout du monde rapidement) qui prévient à temps les hommes d'Abu Nazir, lui permettant alors de pouvoir s'échapper à temps, et donc de ne pas être abattu.

Toute cette partie d'épisode était réellement bonne, et de voir les deux côtés d'une même histoire (Carrie/Saul d'un côté, Brody de l'autre) est une très bonne idée. Toutes les scènes qui découleront de cela seront également excellentes, comme notamment le moment où Carrie, qui se met dans la tête de fouiller un appartement, est poursuivie par des hommes armés.

 

Le personnage de Carrie est d'ailleurs réellement passionnant, et sa relation avec Saul est sans doute la plus belle chose de la série (lui jouant un rôle de mentor/père). C'est terrible de la voir aussi abattue par toute l'affaire Brody, de la voir douter à présent de tout, et même de ses instincts qui ne lui mentaient jamais auparavant. La série est plus paranoïaque que jamais, on ne sait qui croire, et les personnages ne peuvent même plus être sûrs d'eux-mêmes.

 

La toute fin d'épisode est sacrément osée et surprenante. Saul découvre une vidéo de Brody, où celui-ci révèle toute la vérité le concernant (il me semble qu'on avait vu l'enregistrement de cette vidéo en saison 1).

Saul connaît donc à présent la vérité ? Comment faire pour faire perdurer la série suite à ça ? Je ne vois pas trop pour quelles raisons Saul garderait cette vidéo secrète (à moins qu'il doute de la CIA et veuillent faire son enquête seul avec Carrie mais cela serait assez étrange...). J'espère sincèrement qu'ils ne vont pas choisir de tuer Saul pour avorter cette histoire car c'est probablement l'un des meilleurs personnages de la série.

Je suis heureuse d'ailleurs qu'on puisse l'éliminer totalement à présent de la liste des suspects comme taupe au sein de la CIA. Car oui, personnellement j'avais toujours un doute sur lui... Et sincèrement si ça avait été le cas ça m'aurait fortement déplu. Mais il n'a rien fait pour stopper la mise à mort d'Abu Nazir, ce qui semble suffisant pour totalement l'innocenter.

 

Bref, Homeland est à son meilleur niveau cette semaine, jonglant entre émotions, moments d'actions et de suspenses, et retournements de situation.

 

Typh. 

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 00:18

 

Homeland

 

 

Très bon retour de Homeland cette semaine. Il faut un certain temps pour se replonger dans la série, se remémorer les événements de la saison dernière, mais une fois les éléments en tête on retrouve tout le brio de la série.

 

Un certain temps s'est déroulé depuis le season finale de la saison 1, qui voyait Carrie subir des électrochocs. Elle est dorénavant rangée de la CIA, et enseigne l'anglais à des adultes parlant arabe. Mais voilà, il fallait bien la faire retrouver les rangs de la CIA rapidement : une ancienne de ses contacts, au courant d'un attentat à venir, ne veut traiter qu'avec elle.

C'est certes un peu facile et rapide (j'aurais imaginé Carrie en dehors de tout ça un peu plus longtemps) mais ça passe bien. Carrie reste un personnage vraiment touchant mais aussi très fort (la scène où elle tente de semer un homme dans le souk était excellente).

 

Du côté de Brody c'est aussi très bon. Il est très intéressant de voir dorénavant toutes ses activités qui nous étaient jusque là cacher (la saison 1 jouait sur le doute méchant/gentil, alors que cette année nous savons très bien qu'il comptait commettre un acte terroriste). Il va donc jouer cette saison le rôle d'une sorte d'antihéros. Alors que l'on sait que ce qu'il commet est mal (la scène où il fouille le coffre de Estes par exemple) on ne peut s'empêcher de stresser pour lui et souhaiter qu'il ne se fasse pas prendre.

C'est intéressant de voir le changement radical qui s'est opéré entre les deux saisons, et de nous rendre aussi proches des deux camps (on est aussi bien du côté de Carrie que de celui de Brody).

 

Tout comme en saison 1 la famille de Brody n'est pas mise de côté. On s'intéresse ici à sa fille et sa femme, et la révélation pour cette dernière que Nicholas est devenu musulman. J'ai trouvé sa réaction assez absurde, j'imaginais le personnage plus compréhensif, mais cela permet de mettre en avant la fille de Brody qui m'a étrangement plutôt émue (je signale que je détestais pas mal ce personnage l'an passé). La scène finale de l'épisode, où père et fille enterrent le Coran, était simple mais vraiment jolie.

 

En clair, un retour réussi pour Homeland qui parvient à relancer l'histoire pour cette seconde saison (on se demandait bien tous en début de saison 1 comment la série ferait pour perdurer).

 

 

Typh.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 

 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:07

 

Homeland

 

 

J’ai enfin terminé cette première saison d’Homeland, série que j'avais quelque peu délaissée, après quelques épisodes qui m'avaient ennuyée (depuis l'épisode 6 à peu près), alors que la première partie de saison m’avait bluffée. Cela s’est de nouveau inversé à partir de l’épisode 10, où j’ai eu le sentiment de retrouver le haut niveau du début de saison.

 

Je ne vais pas tenter de résumer ses quatre derniers épisodes, bien trop riches en événements. Je vais me contenter de faire une sorte de bilan de la saison, et surtout du dernier épisode.

Donc, comme je l’ai dit en introduction, la série est redevenue vraiment passionnante dans ses 3 derniers épisodes. Peut-être tout simplement parce que l’on se refocalise plus sur l’histoire principale, après quelques épisodes que j’ai trouvé assez vides.

Une histoire principale passionnante à suivre. On comprend tous les événements à chaque fois un peu avant qu’ils ne se produisent mais pourtant ça ne gêne jamais vraiment, tout étant très cohérent.

Le dernier épisode est, lui, quasiment parfait. Très intense et passionnant à suivre durant les 1h20 qui le composent. Pourquoi donc seulement « quasiment » ? Et bien parce que j’aurais imaginé les scénaristes un peu plus couillus que ça, avec un Brody qui fait exploser la bombe. Certes cela aurait obligé les scénaristes à partir sur une toute nouvelle base en saison 2 mais ça aurait été vraiment une terrible fin de saison, qui aurait probablement beaucoup marqué. Mais surtout j’ai été déçue des raisons pour laquelle la bombe n’explose pas, des facilités dont la série s’était pourtant bien passée auparavant (ici des câbles mal branchés, puis l’appel pile au bon moment de sa fille).

Enfin, j’aimerais qu’une âme charitable m’explique : il ne devait pas y avoir une taupe au sein même de la CIA ? En effet les terroristes étaient très souvent au courant des agissements de la CIA, et Brody ne peut pas être, il me semble, le seul à transmettre des informations, puisqu’il ne pouvait pas tout savoir. Par exemple, comment Walker a-t-il pu savoir que la CIA lui tendait un piège dans le 10 ? Il me semble que Brody n’est pas au courant de cela… Sur Internet personne n’en parle, je pense donc être passée à côté de quelque chose (surtout que j’étais persuadée que ça serait le cliff de fin de saison…). Il est également dommage, je trouve, de ne pas connaître les motivations de Walker. Parvenir à retourner deux Marines c’est tout de même fort…

 

Dans l’ensemble c’est donc une très bonne première saison. Je ne crie pas au chef d’œuvre, ayant décrochée pendant quelques épisodes en milieu de saison. C’est tout de même très bien, je continue de trouver Rubicon dans le même genre plus passionnante, mais c’est très efficace, très bien écrit.

J’ai été assez gênée des « performances » de Claire Danes et Damian Lewis dans les deux derniers épisodes, les deux semblants chercher à tout prix l’Emmy à chacune de leurs apparitions. En dehors de ça c’était tout de même très bien joué la plupart du temps, et très bien réalisé.

 

Bref, une fin de saison très efficace, qui rattrape la petite baisse de milieu de saison. J’ai plutôt hâte de voir ce que les scénaristes nous réservent pour la saison 2, qui s’annonce assez différente.

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 21:48

 

Homeland

 

 

Sans conteste un bon épisode, mais mon intérêt pour la série est vraiment descendu en flèche dans cette deuxième partie de saison. Je trouve que ça devient vraiment trop classique, l’histoire ne m’intéresse plus énormément et on nous sert en plus un cliff très mal foutu. Reste les personnages, toujours très bons.

 

Désolée si je passe rapidement sur les différents éléments, l’épisode, vu il y a une semaine, n’est plus très frais dans ma tête…

Je vais commencer par Tom Walker, vu que c’est le principal de l’épisode. On a en effet appris qu’il n’était pas mort, et qu’il était l’américain ayant changé de camp. La CIA est donc à ses trousses, et met sur écoute le téléphone de sa femme pour le retrouver. La femme, heureuse et touchée d’entendre son mari qu’elle croyait mort, choisi logiquement de le prévenir. Voilà qu’il disparaît donc…

Une partie plutôt bonne, bien ficelée et bien écrite. Bon à la CIA ce sont quand même de gros boulets, il paraissait évident que la femme n’allait pas vouloir conduire à l’arrestation de son mari. Pareil pour les mecs poursuivant Tom, qui tirent sans voir qui se trouve devant eux, et conduisent donc à la mort de deux innocents. Mais bon, ça c’est pas trop grave (Jack Bauer’s style), seul Tom Walker compte, le reste on s’en fout un peu apparemment... 

 

Sinon je crois que certains veulent utiliser Brody pour une campagne politique, mais je ne m’en souviens plus.

Saul à toujours des problèmes avec sa nana, qui se barre définitivement. Dommage j’aimais bien leur scène ensemble, mais notre pauvre Saul est condamné à rester seul visiblement (tout comme Carrie).

 

Quant au cliff, en mode « attention révélation de la mort qui tue », on découvre que Brody est bien mêlé aux histoires d’Al Qaïda, mais qu’il ne savait pas que Walker était en vie. Ca débarquait tellement mal que ça m’a fait ni chaud ni froid. Enfin je crois que je commence à sérieusement m’en taper de savoir s’il est gentil ou pas… C’est dommage pour moi.

 

Bref, je suis toujours déçue de ce que devient Homeland dans cette deuxième partie de saison, le charme de la série ayant disparu bien vite. La série reste tout de même très bien écrite, interprétée et réalisée donc je ne peux pas trop me plaindre.

 

Typh. 

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 15:45

 

Homeland

 

 

Assez bon épisode cette semaine pour Homeland, même si la direction prise par la série dans cette deuxième partie de saison ne me convainc pas totalement pour le moment.

 

L’épisode se décompose entre 3 grandes parties. Je commence d’abord par celle concernant Carrie et Nick, partis passer du bon temps dans une cabane appartenant à la famille de Carrie. Une partie plutôt bonne, qui explique un peu le comportement de Carrie (elle se méfie de Brody mais semble s’en être vraiment attachée). C’est aussi le moment des explications entre les personnages, puisque Brody décide de répondre à toutes les questions de Carrie après avoir découvert qu’elle l’espionnait. Il est blessé par cela mais, au moins, il semblerait qu’on puisse l’éliminer de la liste des suspects.

 

On suit aussi la famille de Brody, où les choses ne vont évidemment pas bien. La fille fait toujours sa rebelle qui en veut à maman de ne pas avoir attendu papa disparu depuis 8 ans. Donc elle boit et s’ouvre le bras en se prenant une vitre (jamais vu des vitres aussi fragiles d’ailleurs). Elle demande aussi à Max de se casser, car tout ça, c’est de sa faute. Bon…

 

Une partie est aussi consacrée à la femme de Faisel, en fuite, mais ensuite rattrapée et interrogée par Saul. C’était plutôt intéressant, surtout pour le personnage de Saul qui se dévoile un peu plus et qui est franchement bon.

On nous sort aussi un petit rebondissement : le soldat américain travaillant pour Al Qaida sera en réalité Tom Walker, qu’on croyait mort, tué par Brody… Personnellement je trouve que c’est le genre de rebondissement que l'on voit dans toutes les séries, c’est un peu tiré par les cheveux, je n’arrive pas franchement à y croire. A voir pour la suite…

 

Bref, un épisode meilleur que le précédent mais qui ne retrouve toujours pas le niveau du début de série. Je crois que j’avais fondé trop d’espoir sur cette série, que j’imaginais comme la suite de Rubicon, alors qu’elle commence en réalité plus à se tourner vers 24. Tant pis.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 15:02

Homeland

 

 

Autant j'hésite chaque semaine à dire qu'Homeland a livré son meilleur épisode, autant je n'ai aucun mal à dire que celui-là est, de loin, celui qui m'a le moins plu. Bizarrement j'ai trouvé l'ensemble des situations vues et revues, et presque tout était prévisble à des kilomètres à l'avance. J'espère que ce n'était qu'une erreur de parcours et que la suite retrouvera le niveau des précédents épisodes. 

 

Tout d'abord, une bonne partie de l'épisode est consacrée à Faisel, en fuite avec sa femme. Comme on pouvait s'en douter lui est en fait plutôt un suiveur, sa femme étant celle réellement impliquée dans le réseau terroriste. Ils sont pris en chasse par on ne sait trop qui, Faisel finit par se faire tuer, et la femme continue sa fuite. Bref une partie d'épisode pas franchement excitante j'ai trouvé, j'ai l'impression d'avoir vu ce genre de truc des millions de fois. Et j'ai un peu peur qu'on nous sorte un "méchant" différent à chaque fois, genre un nouveau "boss" (Faisel n'est pas le méchant, c'est sa femme, elle même travaillant pour untel, qui travaille pour truc etc.). J'espère qu'on aura une construction un peu plus originale de l'ensemble.

 

Comme dans toutes séries portant sur les complots on a le droit à un épisode "détecteur de mensonges". J'étais très contente de ça, j'adore ce genre de truc (Rubicon avait livré un de ses meilleurs épisodes l'an dernier avec cette trame). Au final il n'y a pas grand chose à retenir... On a essayé pendant quelques instants de nous faire douter de Saul mais il semblait plus perturbé par ses problèmes de couple qu'autre chose. Brody, lui, arrive à faire douter de l'appareil en répondant "non" lorsqu'on lui demande s'il a déjà été infidèle à sa femme, ce qui est faux. Je ne vois d'ailleurs par l'intérêt du personnage de mentir à ce moment-là, je pense que les mecs de la CIA s'en balancent qu'il trompe sa femme. En plus il doit se douter que Carrie observe ses réponses, et peut donc remettre en cause toutes les réponses qu'il a donné auparavant... 

 

Du côté des Brody les choses vont mal puisque Nick découvre la relation entre Max et sa femme. Cette partie d'épisode m'a plutôt plu, la réception dans le jardin était une bonne scène, et ce secret est enfin levé. Par contre je n'ai pas compris pourquoi Jessica a voulu retenir son mari en l'appelant "Brody". C'est la première fois que je le remarque, je ne sais pas si elle l'a déjà fait auparavant, mais c'est tout de même bizarre d'appeler son mari par son nom de famille non ?

 

Brody est triste, Carrie va pas top, donc ils se bourrent la gueule au bar et finissent par coucher ensemble... Depuis le pilot on se doute bien qu'il va se passer quelque chose entre eux, mais je trouve que c'est allé bien vite, et le coup des personnages saouls je trouve ça plutôt moyen. Je trouve toujours ce procédé très facile.

La fin d'épisode est un peu un grand n'importe quoi, puisque Carrie accepte de rejoindre Nick lorsqu'il lui propose de monter dans sa voiture. Je ne sais pas ce que Carrie est en train de faire, je ne sais même pas si elle même le sait, mais ça ne ressemble pas trop au personnage qu'on nous avait montré jusque là d'agir de la sorte. En tout cas ce n'est vraisemblablement pas une bonne idée de sa part de fricoter avec son principal suspect...

 

Bref, un épisode décevant d'Homeland à mon avis. Ce n'est que le premier épisode moyen de la série pour le moment, donc je ne me fais pas trop trop de soucis. Les scénaristes parviendront sans doute à rectifier le tir dès le prochain.

 

Typh.

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 15:02

 

Homeland

 

 

Fantastique épisode. Je serais tentée de dire qu’il s’agit du meilleur pour le moment, mais je crois que je vais dire ça chaque semaine… Je trouve l’écriture de cette série vraiment épatante, la réalisation très classe, et le casting m’impressionne de plus en plus. C’est vraiment la nouveauté à ne pas manquer cette année.

 

Le principal de l’épisode tourne autour de l’interrogatoire d’un garde de Brody, lorsque celui-ci était retenu en otage. Il s’agit donc de lui faire avouer ce qu’il sait, en demandant l’aide de Brody.

Toute la scène de l’interrogatoire était absolument géniale. Une grande tension, une mise en scène top faite d’aller/retour entre la salle où se trouvait le détenu et celle où se trouvaient Brody et Carrie.

Pour le moment les scénaristes tentent de nous faire croire dur comme fer que Brody joue bien un double-jeu, puisqu’il aurait vraisemblablement fourni au détenu une lame de rasoir pour qu’il se suicide, et aurait prévenu le prof déjà suspecté dans l’épisode dernier qu’il était dans la ligne de mire de la CIA. Je ne sais pas trop vers où tout ça va mener, j’ai un peu peur d’un retournement de situation grotesque vers la fin de saison qui enlèverait tout doute sur Brody (et la série a été renouvelée, peut-être veulent-ils garder l’acteur l’an prochain). Mais en même temps les scénaristes, en déjà 5 épisodes, semblent avoir fait leurs preuves, donc  je leur fais plutôt confiance.

 

On suit toujours les personnages dans leurs sphères privées. Brody tente toujours  de se réintégrer dans sa famille, ici avec son fils.

Carrie, elle, doute de plus en plus de son job (elle est dans l’incapacité totale d’agir contre Brody et ne trouve pas vraiment de soutien auprès de Saul). C’est donc vers sa famille qu’elle se tourne, sa sœur et ses nièces, pour trouver un peu de réconfort. Je voudrais ajouter que je trouve Claire Danes vraiment excellente dans son rôle, elle me surprend beaucoup. Je n’arrive pas trop à comprendre tout le foin fait autour du retour de Sarah Michelle Gellar à la télé (dans Ringer), alors que quasi personne n’évoquait celui de Claire Danes

Saul aussi est un peu mis en avant dans l’épisode, puisque l’on nous présente sa copine (ou sa femme je ne sais pas). Lui aussi semble submergé par son travail et avoir du mal à le concilier avec sa vie privée.

 

En bref, Homeland est en train de se bâtir une excellente première saison. Je n’ai rien à dire, si ce n’est que c’est l’une des meilleures choses que je vois à la télé actuellement.

 

Typh.

 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 17:23

 

Homeland

 

 

Encore une fois un très bon épisode, qui fait bien bouger les choses. Cette série est pour le moment un vrai régal, le renouvellement pour une seconde saison est une très bonne nouvelle (même si ce n’est pas surprenant).

 

Episode consacré aux problèmes de Brody, évidemment transformé après ce qu’il lui est arrivé, et qui rencontre des difficultés dans sa famille, principalement avec sa femme. Celle-ci, fasse au comportement étrange de son mari, pense qu’il est au courant de sa liaison avec son meilleur ami… D’ailleurs rien n’est sûr, il semblerait qu’il se doute de quelque chose, mais rien ne nous est dit. Il a l’air d’aller simplement mal, et fini par accepter de se faire aider, d’aller dans un groupe de vétérans, comme sa femme le voulait.

On continue donc de creuser lentement mais sûrement la personnalité de Brody, toujours assez difficilement cernable. Toujours rien qui pour pourrait confirmer la thèse de l’agent double de Carrie.

 

Carrie elle se voit contrainte de mettre fin à sa surveillance permanente de Brody. Mais quand on a suivi quelqu’un près de 24h/24 pendant 1 mois le sevrage est rude. Forcément, Brody lui manque, ce qui est très bien mis en scène. Elle décide même de continuer à le suivre, et enfin de vraiment prendre contact avec lui, en se rendant au groupe de vétérans. C’est donc une étape importante que l’on franchit dans cet épisode, Carrie doit s’affranchir des caméras et décide de rencontrer réellement Brody. J’ai donc très hâte de voir la suite.

 

Carrie espionne Brody, mais elle va être elle-même espionnée. Son boss (je crois) est persuadé qu’elle joue un double-jeu, et qu’elle travaille sur une autre enquête. Il charge donc un collègue à elle d’en découvrir plus…

C’est une excellente idée je trouve, de faire de Carrie aussi un personnage surveillé. Là encore je suis pressée d’en voir davantage.

 

En clair, Homeland maintient un très haut niveau depuis son pilot et fait sans cesse avancer son intrigue.

 

 

Typh. 

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

Twitter


Rechercher