Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 15:04

 

American Horror Story

 

 

American Horror Story nous livre cette semaine un épisode franchement dérangeant. On nous mélange les idées les plus étranges et glauques au monde et pourtant c'est une franche réussite. Le série n'est plus tellement horrifique finalement, mais éprouvante dans ces thématiques. Ryan Murphy et ses comparses sont de vrais tarés, mais ont le talent de sortir de cette folie l'une des meilleures séries actuelles.

 

Alors qu'avons-nous cette semaine ? Entre autre une scène incestueuse (et nécrophile ?) ou encore une relation entre une sorcière et un minotaure (mi-zoophilie ?).

Les deux scènes les plus dérangeantes de l'épisode à mon avis. Kyle était donc victime d'abus sexuel de la part de sa mère, tandis que Queenie cherche à se faire aimer en se donnant au minotaure. C'est totalement WTF mais ça marche. Ce n'est jamais ridicule malgré tout (là où une série comme True Blood, quand je la regardais encore, m'exaspérait dans son n'importe quoi...).

 

L'épisode est sinon véritablement sur Fiona et, alors avec elle, Madison. Fiona est sur le point de mourir, ayant un cancer, et découvre que les pouvoirs de Madison commencent à se développer, révélant qu'elle sera la future suprême.

La jalousie ronge Fiona, qui finira par éliminer Madison. Une mort surprenante je dois dire. L'actrice de Madison est dans le casting principal, je l'imagine donc mal quitter la série aussi vite, mais après tout ça reste tout à fait possible. Si elle ne revenait pas ça ne me dérangerait pas trop je pense, son personnage était celui qui m'intéressait le moins de la série et je ne trouve pas l'actrice super bonne. Par contre je reste toujours aussi bluffée par Jessica Lange. Sa scène d'hystérie, qui conduira à la mort de Madison, était excellente.

 

Quelques histoires annexes se dessinent. Je pense que les nouveaux voisins auront un rôle à jouer dans la suite, et il ne m'étonnerait pas qu'il se passe quelque chose entre Nan et le fils de la famille arrivante.

L'intrigue de Cordelia, son désir d'enfant, reste très éloignée du reste de la série je trouve. J'attends de voir où ça nous mène, je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment.

 

Bref, rien à dire, American Horror Story est toujours à son haut niveau.

 

 

Typh. 

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 16:05

 

American Horror Story

 

 

En deux épisodes je suis déjà fan de cette nouvelle saison d'American Horror Story. C'est toujours aussi fou, les scénaristes n'ont peur de rien, mais ça reste franchement maîtrisé. En plus de ça je pense que la série doit beaucoup à son casting, réellement parfait.

 

La série a toujours joué sur les références multiples. Ici nous avons le droit à du Frankenstein avec Kyle ramené à la vie par Zoe et Madison.

Le personnage a apparemment perdu une grande part d'humanité et ne ressemble plus qu'à une bête. De plus les sorcières ont vraisemblablement passé un pacte avec le diable pour permettre cette magie noire...

Elles ne sont néanmoins pas les seules à utiliser la magie pour jouer avec la vie et la mort, puisque Cordelia, sous la pression de son mari, accepte d'user d'un sort pour espérer tomber enceinte...

Je ne pense donc pas trop me faire d'idées en disant que ces différents actes auront très probablement de lourdes retombées sur les différentes sorcières.

 

Mon personnage préféré pour le moment est très probablement Fiona, campée par l'extraordinaire Jessica Lange.

Elle cherche à tout prix à rester jeune et découvrira que Mme LaLaurie a la malédiction d'être immortelle (assez horrible de se dire qu'elle a passé 180 ans enfermée vivante sous terre... même si ce que l'on sait d'elle ne nous l'a fait pas trop prendre en pitié). On découvre que la femme qui a fait ça à LaLaurie, Marie, est aussi encore vivante et est restée jeune, ce qui intéresse logiquement énormément Fiona. J'ai été surprise également en voyant que le mari de Marie est aussi toujours là, mais est apparemment devenu véritablement un minotaure... Je ne sais pas où les scénaristes vont chercher des histoires pareilles mais c'est assez excellent.

 

Bref, un second épisode encore très bon pour American Horror Story qui, je le dis, fait partie de ce que je préfère à la télévision en ce moment.

 

 

Typh. 

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 15:39

 

American Horror Story

 

 

Carton plein pour American Horror Story : Coven qui réalise avec ce season premiere une audience historique de 5.5 millions de téléspectateurs. C'est pour moi mérité, la série est excellente, mais ça me surprend un peu car elle est vraiment tout sauf grand public. En saison 2 American Horror Story est devenue bien plus sombre et dure à voir, et cela semble se poursuivre cette année.

 

American Horror Story a la spécificité de nous offrir chaque année des intrigues totalement nouvelles, tout est conservant une partie de son casting (acteurs qui jouent donc des rôles différents).

Après une maison hantée et un asile psychiatrique, American Horror Story se concentre cette année autour d'une école de sorcières (bon une petite école, avec 4 élèves).

Pour le moment tout ça s'annonce très bon. Les 4 jeunes filles ont l'air de toutes pouvoir apportées quelque chose. Et j'adore l'idée de celle qui est une poupée vodou humaine. Fallait la trouver. L'héroïne, Zoe, doit elle avoir le pouvoir le plus pourri au monde quand même (elle fait mourir les personnes avec qui elle couche d'un avc...)

 

Les choses sérieuses commencent dès cet épisode, qui n'est vraiment pas à mettre devant les yeux de tout le monde.

J'ai ainsi trouvé la première scène franchement hard. L'un des trucs les plus durs à voir que la série nous aura fait. On découvre une femme au XIXeme siècle qui fait torturer ses esclaves, et utilise leur pancréas pour s'en faire des masques pour rester jeune. Brrr. Esthétiquement j'ai trouvé que tout était super fort, surtout l'esclave à la tête de taureau, espèce de minotaure.

On a le droit aussi à une séquence de viol très dérangeante à voir dans la suite de l'épisode, on n'est vraiment pas épargnés.

 

Cet épisode est tout de même clairement une introduction, on ne sait pas franchement dans quelle direction la saison va aller. La série nous amenait dans plein de directions inattendues l'année passée de toute façon, je pense qu'il est trop tôt pour faire de quelconques théories pour le moment.

Au niveau de la mise en scène ça va vraiment de plus en plus loin dans la bizarrerie. C'est aussi laid que génial. Il ne faudrait peut-être pas en abuser de trop, mais pour le moment ça fonctionne bien.

 

Sinon un petit mot sur le générique de la série. On est toujours dans le même style que celui des saisons passées, mais je le trouve limite encore plus réussi. J'adore véritablement. 

 

Bref, un season premiere réussi d'une série que j'aime énormément. Hâte de voir ce qu'on nous réserve pour la suite.

 

 

Typh. 

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 22:21

 

American Horror Story

 

 

Très bonne fin de saison pour American Horror Story, qui nous aura cette année livré une saison brillante. Je suis triste de quitter l'univers de Briarcliff, mais en même temps très curieuse de voir ce qu'on nous réserve pour la saison prochaine !

 

L'épisode couvre de nombreuses années, et nous amène petit à petit à la confrontation que l'on attendait tous, celle de Lana et Johnny. Grâce à une interview télévisée on découvre ce que sont devenus Lana, Kit et Jude, tous trois restés en contact. Lana et Kit sont redevenus des amis proches, et celui-ci s'est occupé de Jude jusqu'à sa mort (la trajectoire qu'a pris la série et ses personnages tout au long de la saison est tout de même des plus surprenantes quand on y pense !).

Tout ça est très bien traité et la seule chose que je regrette vraiment est de ne pas savoir ce qu'ont de spécial les enfants de Kit. Certes ils ont des professions importantes, mais rien qui ne semble changer le monde... C'était peut-être Kit qui était important finalement, puisque les E.T reviennent le chercher avant sa mort. Mais là encore nous n'en savons rien.

En tout cas j'ai beaucoup apprécié la relation tout bonnement improbable qui s'est tissée entre Kit et Jude, et aussi celle entre Jude et les enfants de Kit. Heureuse aussi de voir que Kit et Lana sont restés amis même si cette dernière était rongée par l'ambition.

 

Le face à face entre Lana et Johnny était lui aussi très réussi, même si j'aurais sans doute aimé qu'il soit un peu plus long. Néanmoins tout est expliqué et cohérent (comment il est au courant de ses origines, pourquoi il déteste sa mère et admire son père etc.) ce qui m'a beaucoup rassurée.

Lana fait preuve d'un sang-froid remarquable, mais s'était apparemment préparée depuis longtemps à cette confrontation. L'issu du dialogue n'est pas très surprenante en soi (elle tue son fils) mais est particulièrement tragique puisque Lana a conscience de sa responsabilité dans toutes les horreurs que Johnny a commises (j'ai même pensé qu'elle allait se suicider ensuite).

 

Il n'y a donc pas vraiment grand chose à redire sur cette saison que j'aurais apprécié de bout en bout. La saison 1 était plutôt bonne mais je n'imaginais pas la série arriver à un tel niveau en saison 2. L'univers mis en place est très riche, cohérent, mais aussi très dérangeant et la série ose des choses assez incroyables. J'ai vraiment hâte de découvrir où la saison 3 va nous plonger, en espérant retrouver la maîtrise de cette année.

 

En bref un final à la hauteur de la saison (là où celui de la saison dernière était décevant). A l'année prochaine donc, toujours en compagnie des excellents Evan Peters, Jessica Lange, et Sarah Paulson.

 

Typh.

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 17:12

 

American Horror Story

 

 

Un épisode une nouvelle fois très déstabilisant d'American Horror Story. L'accélération de l'histoire faite d'importantes ellipses me gène un peu, car au final on se détache un peu des personnages... Dans le fond cela reste tout de même très bon et cohérent.

 

Beaucoup d'ellipses donc cette semaine. Les deux femmes de Kit y passent. Alma tue Grace, trop obsédée par les extraterrestres, et mourra plus tard dans l'asile.

Kit est donc seul a élevé ses enfants, dont j'attends toujours avec impatience de savoir ce qu'ils sont destinés à devenir.

 

Lana elle est méconnaissable... Enfin elle est redevenue ce qu'elle était avant le passage à l'hôpital psychiatrique et c'est bien dommage. Elle ne recherche de nouveau que la gloire, en faisant de son histoire un best-seller. Elle ose même rendre l'horreur de ce qu'elle a vécu encore plus sordide en inventant des événements. Elle éprouve tout du moins des remords à cela (heureusement !) puisqu'elle est hantée par les fantômes de Thredson et de Wendy (qu'elle ne fait passer que pour sa colocataire dans le livre).

Je suis donc très déçue de voir Lana redevenir ainsi, elle qui était l'un des meilleurs personnages de cette saison. J'ai tout du moins beaucoup aimé sa conversation dans le bar avec Kit, qui lui n'a pas changé.

 

La toute dernière scène de l'épisode, avec le fils de Lana, est stressante comme il faut, et annonce sans doute la confrontation entre mère et fils dans le final (j'attends de voir néanmoins comment va être notre Lana âgée de 48 ans de plus).

 

Bref, un épisode difficile à juger. Il semble avant tout servir à nous introduire le final, que je suis pressée de découvrir.

 

 

Typh. 

Repost 0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 00:33

 

American Horror Story

 

 

Un excellent épisode d'American Horror Story cette semaine, quoique très déstabilisant. En effet le rythme s'accélère vraiment beaucoup, à tel point que l'on a l'impression d'assister au season finale. Pourtant deux épisodes restent à être diffusés !

 

Le gros de l'épisode vient de la libération de Lana. Elle livre les bandes incriminants Oliver à la police, et le tue en se déclarant en état de légitime défense.

Toute cette partie était réellement excellente. Déjà j'ai particulièrement aimé le doigt d'honneur que Lana offre à Thredson une fois montée dans le taxi. La voir prendre sa revanche est tout de même plutôt agréable. Ensuite tout le face à face Lana/Oliver chez ce dernier était brillant, et mis en parallèle avec leur fils adulte. Celui-ci est au moins aussi dérangé que son père, puisqu'il paie une prostituée venant d'accoucher pour se nourrir de son lait. C'est l'une des scènes les plus dérangeantes que la série nous aura offerte, et pourtant on commence à en avoir vu des choses...

Les prochains épisodes nous éclaireront sans doute sur la maternité de Lana (celle-ci n'a pu se résoudre à avorter, estimant qu'il y a déjà eu assez de morts comme ça). Visiblement elle n'a pas fait preuve de réellement d'amour envers son fils (ce qui peut se comprendre tout de même), ayant conduit celui-ci à prendre le chemin d'Oliver.

 

Kit aussi est donc libéré, puisqu'il n'est clairement pas Bloody Face. Il parvient à faire sortir également Grace et leur enfant.

On a le droit à une scène particulièrement WTF mais excellente où l'on voit ce que Grace a vécu. C'était étrange, dérangeant, et bizarrement plutôt joli...

On découvre en fin d'épisode que la petite amie de Kit n'est pas morte, qu'elle est elle aussi revenue et qu'elle a également accouché. Le prochain épisode devrait donc nous éclairer sur ce qu'il s'est réellement passé pour elle. J'ai hâte en tout cas de savoir pourquoi Kit intéresse autant ces extraterrestres, et quel futur est réservé à ses enfants.

 

On ne manquera pas d'évoquer le cas de Sister Jude également, toujours enfermée dans l'hôpital psychiatrique. Lana ne pourra pas la sauver comme elle lui avait promis, puisque Timothy lui fait croire à son décès.

 

Bref, un très bon épisode qui amorce très clairement la fin de saison. J'ai très hâte de voir les deux derniers épisodes de la saison, même si cela signifie qu'on ne verra plus jamais cet univers et ses personnages...

 

Typh. 

Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 16:22

 

American Horror Story

 

 

Très bon épisode d'American Horror Story, comme toujours en cette saison 2. La série est toujours aussi imprévisible, et ose à peu près tout (un passage chanté excellent et déjà culte par exemple). Je ne pensais pas dire ça en voyant la saison 1, mais cette série est clairement dans ce qui se fait de mieux actuellement.

 

Timothy n'aura finalement pas cédé à la tentation de mourir, et accepte de tuer Sister Mary-Eunice (comme souhaité par Jude) pour se débarrasser du diable en elle.

Il parvient à l'éliminer, la jetant de quelques étages (alors que Mary-Eunice elle-même le voulait, fatiguée de lutter contre cette force en elle). Elle n'est étonnamment pas la seule à nous quitter cette semaine, puisque Dr.Arden se place avec elle dans le four crématoire (le fait qu'il soit un ancien SS rend cette image encore plus dérangeante, puisque renvoyant aux horreurs qu'il a commises auparavant).

Voilà donc des événements assez inattendus, puisque l'on se sépare tout de même de deux grandes menaces en un seul et même épisode. Difficile de prévoir de quoi la suite sera faite donc.

 

Thredson a lui regagné sa liberté, sauvé la semaine passé par Mary-Eunice. Il est en plus engagé à plein temps dans l'hôpital (si jamais la vie de Lana n'était pas assez horrible comme ça).

Pour le moment Lana est néanmoins en "sécurité" puisque Oliver ne peut pas la tuer tant qu'elle porte son enfant. Lana parvient même à lui faire face, l'obligeant à laisser Kit tranquille (de plus elle dispose des enregistrements où Oliver confesse ses crimes). 

Lana parvient donc à garder un sacré courage et un sacré sang-froid après toutes les épreuves qu'elle a vécu. L'axe Oliver/Lana est sans doute ce qui m'intéresse le plus dans la série, j'ai donc très hâte de voir comment tout ça va se poursuivre (j'espère que ça se finira bien pour Lana, même si je n'y crois pas trop...).

 

Kit, lui, retrouve Grace qui a accouché (les E.T l'ayant ramenée la semaine passée) et Jude continue sa descente aux Enfers (elle subit des électrochocs très puissants, faisant d'elle quasiment un légume).

Les histoires sont donc toujours assez nombreuses, et j'espère que l'on aura une fin satisfaisante pour toutes.

 

Bref, encore un très bon épisode d'American Horror Story. Il n'y a pas grand chose à redire sur la série cette année.

 

 

Typh. 

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 22:28

 

American Horror Story

 

 

Après une première saison centrée autour d’une maison hantée et ses nouveaux occupants American Horror Story nous emmène cette fois dans un hôpital psychiatrique des plus étranges, durant les années 1960. Disons-le de suite, cette seconde saison est pour le moment une vraie réussite (bien au dessus de la première, déjà pourtant bonne).

 

Le moins que l’on puisse dire de cette saison c’est qu’elle ose. Beaucoup même. Les scénaristes ne se mettent à peu près aucune limite, et on va très très loin dans l’horreur (certaines images sont par ailleurs très marquantes, comme notamment la fin de l’épisode 2x03).

Le danger vient de n’importe où, et est de tous types (des extraterrestres, un nazi, un serial killer qui se crée un masque à partir de peaux humaines…). Rien ne nous ait vraiment épargné, et j’ai envie de dire que c’est tant mieux. La série ne s’éparpille pourtant pas pour autant. La saison connaît une vraie continuité, plus qu’en saison 1 d’ailleurs (qui avait un petit côté « une histoire par épisode »). Et l’intrigue est des plus passionnantes à suivre. L’atmosphère est très particulière et accrocheuse, et l’univers est rempli de mystères dont les réponses nous sont apportées petit à petit (tout ce qui concerne Kit et sa femme disparue, mais aussi auparavant l’identité de Bloody Face ou encore le passé du Dr. Arden).

 

Le gros plus de cette saison par rapport à sa précédente vient également de ses personnages. En saison 1 il était assez difficile de s’attacher à qui que ce soit, donc le sort réservé aux personnages ne nous importait que peu au final. Cette année Lana, Kit ou encore Grace (voir même Sister Jude dans les derniers épisodes !) nous apparaissent comme les victimes de cet établissement et on souffre avec eux de tout ce qu’ils subissent. Le pire vient bien sûr de Lana, sans doute le vrai personnage principal de la saison, qui vit à peu près toutes les horreurs possibles et imaginables (internée parce qu’elle pose trop de questions, enlevée, séquestrée, violée par un tueur en série dont elle tombera enceinte…).

Les « méchants » de l’établissement sont eux aussi très bons : Sister Jude qui aura une destinée tragique, Dr. Arden qui finit étonnamment par s’allier à Kit, Bloody Face/Thredson ou encore Sister Mary-Eunice, le diable personnifié.

 

En bref, American Horror Story parvient avec cette seconde saison à s’imposer comme l’une des séries les plus osées, les  plus dérangeantes, les plus originales de la télévision. Peut-être parvient-elle à s’imposer tout simplement comme l’une des meilleures actuelles ? Reste à découvrir les 4 derniers épisodes de la saison, qui viendront probablement le confirmer.

 

 

Typh. 

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 00:43

 

American Horror Story

 

 

L'article ne révèle pas d'éléments importants sur la saison.

 

 

L'an dernier Alex et moi-même avions proposé une critique très positive du pilot de la série. Mais bizarrement nous n'avions tous deux pas continué, sans avoir de raison valable. J'ai donc décidé de m'y remettre, surtout que les avis sur la première saison sont dans l'ensemble vraiment bons, et encore meilleurs pour la seconde saison actuellement diffusée.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'ai moi aussi pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures morbides se déroulant dans cette maison hantée. Peut-être que ça aurait pu être davantage réussi, l'ensemble reste assez anecdotique on va dire, mais je ne vais pas nier le plaisir pris devant car c'est bien là tout l'essentiel.

 

La famille Harmon, composée d'un psychiatre pervers, de sa femme meurtrie et de leur fille satanique, s'installe dans un manoir... hanté, après l'adultère du père et la fausse couche de la mère. Les esprits rôdent et sont bien décidés à les torturer, afin de les confronter à leurs plus grandes peurs... (source : Allociné)

 

Chaque épisode de cette première saison est construit de manière plutôt semblable : le pré-générique nous présente une histoire passée s'étant déroulée dans le manoir, et la suite de l'épisode, nous ramenant dans le présent avec les Harmon, sera logiquement en lien avec la première scène.

 

Les scènes d'avant générique sont dans l'ensemble très réussies. Je retiendrais celle de l'épisode 2, et surtout celle de l'épisode 6, vraiment glaçante (l'horreur n'y est ici absolument pas spectaculaire, mais très froide).

Les déboires des Harmon sont aussi intéressantes à suivre, même si on ne s'attache vraiment jamais trop aux personnages. Le père est difficilement cernable et la fille semble se faire bien vite à tous les faits inexplicables se déroulant dans la maison. La mère est sans doute le personnage le plus "normal" de l'univers de la série et la seule pour qui on arrive véritablement à avoir un peu d'empathie. Je n'ai par contre par trouvé Connie Britton très convaincante dans son rôle (j'aime pourtant énormément l'actrice grâce à son rôle dans Friday Night Lights). Je trouve que c'est Dylan McDermott (interprète du père) qui s'en tire vraiment le mieux, l'acteur est réellement excellent.

La série doit aussi énormément à ses personnages secondaires, qui gravitent sans trop que l'on sache pourquoi dans un premier temps autour de cette maison. Tate est bien évidemment au cœur de la série, et l'acteur est très bon. Constance aussi est excellente et particulièrement déstabilisante.

 

La série est davantage une série d'ambiance qu'une réelle série d'horreur. Rien de terrifiant dans cette première saison, et rien de très gore. C'est plutôt l'atmosphère malsaine qui règne qui met mal à l'aise. Elle est particulièrement oppressante dans le pilot de la saison. On finit un peu par s'y habitué par la suite. La série est également bourrée de référence aux œuvres relevant de l'horreur (un peu de Frankenstein, un peu de Shining etc.), en parvenant tout de même à se créer sa propre identité.

 

Le développement de l'histoire est bon dans l'ensemble. On a le droit à des rebondissements surprenants de temps en temps, permettant à l'ensemble de tenir sur ses pattes en créant une vraie cohérence (je craignais une intrigue sans queue ni tête suite au pilot).

Je regrette un peu la manière dont se termine la saison, l'épisode 12 étant sans doute l'un des plus faibles de la saison (les premières minutes de l'épisode sont par contre très bonnes). L'épisode 11 étant lui particulièrement bon et aurait sans doute pu servir de season finale.

 

Un petit mot sur le générique de la série (que j'avais déjà évoqué dans ma critique du pilot il me semble),  que j'adore réellement. Il colle parfaitement à l'atmosphère de la série et ne ressemble vraiment à aucun autre.

 

En bref, cette première saison d'American Horror Story est très convaincante et particulièrement originale. Je suis très curieuse de voir ce que Ryan Murphy et Brad Falchuk nous ont concocté pour la saison 2, d'autant plus qu'elle n'est pas du tout en lien avec cette première saison.

 

 

Typh. 

Repost 0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 22:49

American Horror Story

 

Nouvelle série de Ryan Murphy (Nip/Tuck et Glee) très attendue sur le net. Complètement différente de ce que l'on peut voir habituellement, cette série est vraiment à part.
C'est très dérangeant à voir, on veut en savoir plus même si on ne sait pas où on va et le casting est vraiment bon. Un excellent pilot.

 

On suit une famille qui emménage dans une maison visiblement hantée.
Premièrement, la scène d'intro, en 1978, était vraiment bien, j'ai beaucoup aimé. Et le générique me plaît également, tout comme la musique de la série et la réalisation.
Les personnages sont tous un peu dérangés, le père a trompé sa femme (qui a fait une fausse couche), la fille se coupe le bras, un patient du père (psy) fait très peur, la bonne est hyper sexuelle, les voisins sont flippants, l'ancien propriétaire fait peur, bref, de bons personnages !

 

Je ne vais pas décrire chaque scène (je trouve qu'il est plutôt difficile de parler de cette série), mais j'ai beaucoup aimé les deux visages de la bonne (Frances Conroy est excellente), la scène de "viol" avec l'homme en noir (cette scène...), la dispute du couple qui faisait très "vrai" et la terrifiante scène dans les sous-sols vers la fin avec le patient du père.

 

Par contre, la série ne fait pas peur comme cela était annoncé durant des mois, c'est juste un peu dérangeant à voir tellement la galerie de personnages est... étrange.

 

En clair, une série vraiment à part, mais j'aime beaucoup, j'ai hâte de voir la suite.

 

Alex.

 


 

J'ai moi aussi aimé ce pilot, même si je ne suis pas conquise à 100%. Je trouve en fait que ce premier épisode manque d’une vraie progression. Du début à la fin on baigne dans la même atmosphère, l’épisode ne s’intensifie pas petit à petit, et ne respire jamais. Du coup j’ai fini par trouver à certains moments le moment un peu long. Mais c’est un peu pour pinailler, car c’est tout de même vraiment très bon.

 

La force de la série est bien évidemment la manière qu’elle a d’installer dès les premiers instants une ambiance très particulière. Il faudrait maintenant qu’elle arrive à se détacher de ses modèles et ça sera tout bon. Parce que je ne sais pas pour vous mais je n’ai pas arrêté de penser à Shining pendant tout l’épisode (enfin c’est, à mon avis, une référence pleinement assumée, jusqu’à reprendre l’idée des jumeaux, ici masculins) mais aussi à l’univers de David Lynch, surtout du côté des personnages secondaires, mais aussi pour cet entremêlement entre réalité et rêve.

Bon, je ne crois pas que la série atteigne vraiment le malaise que peut susciter ses ainés mais quelques scènes sont assez remarquables. Effectivement la première scène est assez bonne. J’ai tout particulièrement aimé la scène dans la cave avec un bon travail sur le montage, et la fameuse scène de Vivien et l’homme en tenue SM (ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça dans une série télé quand même !)

 

Du côté de la réalisation je n’accroche pas totalement. Je trouve ça un peu tape à l’œil, plein de zooms, et une caméra faussement non « contrôlée ». Ca épouse plutôt bien les scènes, mais je trouve qu’ils en abusent un peu trop. Mais ça rejoint mon problème de manque de « respiration » de l’épisode en fait.

Sinon je trouve le générique vraiment sublime. C’est à lui tout seul un vrai film expérimental. Et la musique est géniale.

Côté casting je n’ai rien à dire. Je les trouve tous très bons. Ca fait quand même légèrement bizarre de voir des têtes connues dans des rôles comme ça.

 

Sinon Alex dit que la série ne fait pas peur. Je suis d’accord, elle a été plutôt mal vendue là-dessus. Même si j’avoue que la première scène m’a plutôt fait stresser, mais plutôt par « peur d’avoir peur ». Je ne savais pas encore dans quoi je mettais les pieds.

 

Bref, un très bon pilot. Je ne suis pas certaine de vouloir me plonger chaque semaine dans quelque chose de ce type, surtout que j’ai un peu de mal à voir ce que la série peut nous livrer sur la durée. En tout cas la série a le grand mérite d’être très originale pour la télé, de miser avant tout sur son atmosphère et sa mise en scène plutôt que sur son scénario. Je serai donc évidemment au rendez-vous du deuxième épisode, en espérant qu’elle n’ait pas tout dit dès son pilot.

 

Typh.

 
Repost 0
Published by Typh et Alex - dans American Horror Story
commenter cet article

Twitter


Rechercher