Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 15:04

 

Zero Dark Thirty

 

 

Zero Dark Thirty, signé Kathryn Bigelow, nous narre la traque d'Oussama Ben Laden par les forces américaines.

Un film qui a fait grand bruit, de part son sujet très récent, et ses scènes de tortures très controversées. On pouvait donc s'attendre au pire, mais j'ai finalement trouvé le film vraiment très intelligent, et ne tombant jamais du mauvais côté.

 

Le film s'ouvre sur la fameuse scène de torture. Ne disons pas que Kathryn Bigelow n'a pas conscience de la gravité de ce qu'elle filme car la mise en scène rend le tout très dur à voir. Explicitement la cinéaste ne condamne pas les actes, mais nous en révèle toutes les atrocités par la réalisation.

Et puis on peut aussi ajouter que ce n'est pas véritablement les tortures qui permettront à l'affaire d'avancer, mais le fait que Maya (Jessica Chastain, toujours brillante) fasse croire au terroriste qu'il a déjà délivré des informations mais qu'il ne s'en souvient plus.

La controverse n'a donc pas vraiment lieu d'être à mon avis. La cinéaste reste à distance des événements, ne nous donne pas explicitement son opinion là-dessus, mais le fait d'une certaine manière par sa réalisation. Je suis sûre que les pro-tortures ont trouvé eux que le film n'allait pas assez loin...

 

Le reste du film est bien plus calme, mais toujours passionnant à suivre. On suit avec beaucoup d'intérêt l'enquête qui piétine, qui emprunte de mauvais sentiers,  les obligeant parfois à rebrousser chemin...

Le scénario est extrêmement bien fichu, c'est toujours très clair. La mise en scène reste assez discrète mais tout à fait pertinente. Les faits, et rien que les faits.

 

La dernière partie du film, qui mènera à l'assassinat de Ben Laden, est un modèle de réalisation. C'est d'une lisibilité incroyable, et la longue scène nous prend à la gorge. Pas d'effets superflus, l'ensemble se déroule dans un grand silence (il paraît même que la séquence était à la base encore plus silencieuse, mais que les retours des projections-tests n'étaient pas terribles).

La scène est d'autant plus marquante que le film était jusque-là assez calme et très didactique.

 

Je voudrais ajouter que je suis toujours impressionner de voir la capacité qu'ont les Américains à traiter aussi rapidement dans leurs œuvres de fiction de faits historiques récents. Ce n'est certainement pas en France que l'on verrait ce genre de choses...

 

Bref, Zero Dark Thirty est une grande réussite qui ne mérite pas à mon sens toutes ces controverses.

 

Typh.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher