Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 01:33

The Killing

 

 

L'épisode n'est sans doute pas aussi extraordinaire que le précédent mais est tout de même de haut niveau. L'histoire prend vraiment une dimension inattendue, ce qui n'est pas pour me déplaire, loin de là.

 

Le précédent épisode se terminait sur Holder et Linden arrêtés par le FBI après avoir suivi la piste du fameux Muhammad, possédant les clés de la maison des Bennet. En fait, Holder et Linden se sont retrouvés au milieu d'une enquête anti-terroriste. Néanmoins il est évident que Rosie était sur les lieux (un de ses vêtements étant retrouvé). Que pouvait-elle bien faire ici ?

Tout comme Linden j'ai bien du mal à croire que Rosie puisse être impliquée dans une affaire terroriste. Je suis néanmoins très curieuse de comprendre sa présence dans les locaux. Bennet est toujours un suspect puisqu'il est apparemment lui aussi impliqué dans le réseau (son appel à la fin). Pour l'instant je trouve ça très intéressant mais j'espère que l'histoire ne sera au final pas trop compliquée et qu'elle ne semblera pas trop tirée par les cheveux.

 

L'épisode permet de creuser un peu plus les personnages des deux flics. On en apprend beaucoup sur Holder, en même temps que Linden. Cela permet aux deux personnages de se rapprocher un peu (on ne peut pas dire que c'était la super entente avant) et de lever le voile sur le grand mystère qui entoure Holder.

Ce qui concerne Linden est pas mal (quoique je commence à être un peu saoulée de son futur mari qui l'attend et elle qui hésite à partir...). Son gamin est par contre un vrai con qui mérite 4 baffes. A son âge ça me paraît un peu exagéré d'agir de la sorte parce que "maman s'occupe pas de moi". 

 

J'aime beaucoup tout ce qui concerne les Larsen. Le couple se fissure de plus en plus. Je suis heureuse que les scénaristes aient choisis deux voies différentes pour les personnages. Le père tente de s'en sortir tandis que la mère ne cesse de plonger, au point de mettre ses enfants en danger.

 

La partie politique est encore et toujours le point faible de la série. C'est vraiment trop déconnecté du reste pour que ça m'intéresse. En soi ce n'est pas forcément mauvais mais on se demande pourquoi on nous dit tout ça. En quoi la course à la mairie de Richmond a un intérêt ? J'étais pourtant assez curieuse de savoir ce que Richmond tenait sur Adams. Ok, une affaire de tromperie. Richmond commence à devenir méchant (c'est assez horrible pour la supposée maîtresse). Et donc ? Cette partie est pour moi bien trop indépendante du reste.

 

Bref, un excellent épisode. C'est toujours aussi prenant, bien mis en scène (quand une série se soucie de sa réalisation il faut le souligner), bien écrit etc. En course avec Rubicon pour le titre de meilleure nouveauté de l'année dans mon cas.

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans The Killing
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher