Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 15:00

The Hunger Games

 

Adaptation de la célèbre trilogie littéraire, The Hunger Games est le premier volet de la quadrilogie (le troisième ouvrage sera coupé en deux, pour son adaptation cinématographique).
Pour information, je trouve le bouquin des plus sympathiques, un bon petit livre pour ados, pas prise de tête et qui se lit sans aucun mal.
Pour cette adaptation, je garde tout de même beaucoup de réserves. D'un côté, l'adaptation est assez fidèle (à quelques choses près), le casting n'est pas trop atroce, mais d'un autre, la c'est très mauvais.

 

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les "Tributs" - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s'être rebellée et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. L'unique survivant est déclaré vainqueur.
La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n'est plus désormais qu'une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l'arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l'amour... (Source : AlloCiné)

 

Personnellement, je trouve l'histoire assez glauque (envoyer des enfants se tuer les uns et les autres...), mais j'aime bien ce mélange de télé-réalité et mythologie grecque (l'auteur s'est inspiré du mythe de Thésée).
Mais voilà, il ne suffit pas d'une bonne histoire pour faire un bon film, et The Hunger Games nous le montre bien.

 

Premièrement, quelque chose choque dès les premières secondes : la réalisation. Ici, pas question de filmer comme tous les blockbusters (avec des plans stables), non, non, on s'y prend "caméra à l'épaule". Pourquoi pas, vu le thème du film, c'était assez adapté. Malheureusement, le résultat est tout bonnement catastrophique puisque plusieurs scènes sont complètement illisibles. C'est bien simple, on ne voit rien et ça donne mal à la tête. Même certaines scènes "calmes" sont filmés n'importe comment, c'est pour dire !
Heureusement, certains plans sont filmés plus normalement et nous évite donc d'aller cherche des Aspégic toutes les 5 minutes.

 

Mais, les défauts du film ne s'arrêtent pas là, et le récit souffre de son passage au cinéma. Alors oui, l'adaptation est fidèle et le lecteur peut donc retrouver beaucoup d'éléments du bouquin, mais tout est survolé. Puis, le grand intérêt du livre réside dans l'utilisation de la première personne. Ainsi, les états d'âme de Katniss permettent au lecteur de véritablement s'attacher à elle et de comprendre (un peu) ce qu'elle ressent. Bien évidemment, dans le film, rien de tout ça. Du coup, on ne peut absolument pas s'attacher à elle.
Du coup, beaucoup de scènes cultes du bouquin perdent beaucoup en intérêt (pour ne pas dire toutes...).
La relation Katniss/Cinna (très intéressante dans le livre) n'a ici aucun intérêt et n'est à peine évoquée (malgré un bon choix de casting avec un Lenny Kravtiz qui convient parfaitement au rôle, selon moi).
Enfin, si c'était tout... La grosse histoire du bouquin repose sur histoire d'amour entre Katniss et Peeta. Un excellent élément qui permet de dénoncer les coups montés de la télé-réalité. Il est donc très intéressant de suivre cette histoire via le ressenti de Katniss. Dans le film, rien de tout ça, puisque leur rapprochement final, dans la grotte, se fait en 10 secondes. On ne ressent donc rien et on s'en moque complètement.
L'un des plus gros atouts de The Hunger Games, c'est aussi tout la partie Katniss/Rue. Une très jolie relation. Malheureusement, leur association doit durer à peine 3 minutes dans le livre. Du coup, difficile de ressentir quoi que ce soit lors de la mort de la pauvre petite... J'ai, néanmoins, bien aimé la scène rajoutée (qui n'était donc pas présente dans le livre) lorsque Katniss lève sa main vers la caméra, en hommage à Rue et au District 11 pour après voir que tous les gens du District 11 en font de même. Un beau petit moment.

 

Le film s'est permis de développer un axe inexistant dans le livre : nous voyons ceux qui s'occupent de l'émission. De ce côté-là, j'ai bien aimé. Ce n'était pas nécessaire, mais ça montre toutes les ficelles que les producteurs utilisent, dans le cadre d'une télé-réalité.

 

Au niveau du casting, je dois dire que j'ai été assez indifférent à la prestation de Jennifer Lawrence. Non pas qu'elle joue mal, mais elle ne dégage pas grand chose...
De même pour tous les autres enfants, d'ailleurs.

 

En clair, une adaptation ratée, mais qui, heureusement, dispose de quelques petits bons éléments, malheureusement gâchés par une réalisation abominable et un récit à la troisième personne qui perd donc beaucoup d'intérêt. C'est dommage, surtout que le film avait tout pour être un bon petit divertissement sympathique. C'est donc raté. On verra ce que la suite réserve à la saga.

 

Alex.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher