Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 22:28

Spring Breakers

 

Spring Breakers, c'est le film qui buzz depuis déjà quelques mois. Mais qu'est-ce donc que ce film dont tout le monde parle ? Très attendu par beaucoup de magazines "sérieux", Spring Breakers a créé la surprise. Le marketing orchestré autour du film est d'ailleurs un exemple à suivre. 
Concernant le film lui-même, un chef-d'oeuvre pour certains, une merde sans nom pour d'autres. Typiquement le genre de films qui divise, mais qui ne laisse jamais indifférent. Sans crier au chef-d'oeuvre, je peux tout de même affirmer que j'ai beaucoup aimé le film, qui m'a complètement transporté dans son univers. 

 

Pour financer leur Spring Break, quatre filles aussi fauchées que sexy décident de braquer un fast-food. Et ce n’est que le début… Lors d’une fête dans une chambre de motel, la soirée dérape et les filles sont embarquées par la police. En bikini et avec une gueule de bois d’enfer, elles se retrouvent devant le juge, mais contre toute attente leur caution est payée par Alien, un malfrat local qui les prend sous son aile… (Source : AlloCiné)

 

La plus grande force du film provient de son casting. Le réalisateur a eu la brillante idée de ne prendre que des filles "innoncentes". Entendez par là : des filles Disney (Selena Gomez et Vanessa Hudgens), Ashley Benson (Hanna de Pretty Little Liars) et Rachel Korine (la femme du réalisateur). Je trouve cette idée de prendre ces icônes de toute une génération pour jouer dans un film aussi trash vraiment bonne. Ça surprend, et c'est le but. D'ailleurs, on se rend compte qu'avec une bonne direction, ces actrices savent jouer (moi qui critique Ashley Benson dans chaque épisode de Pretty Little Liars, j'ai été, ici, agréablement surpris).
Notons aussi qu'il est assez drôle de voir James Franco dans un rôle pareil. 

 

L'histoire du film, c'est un gros WTF sans fin. Il faut vraiment accrocher et ne pas être rebuté par la réalisation assez nerveuse et spéciale que le réalisateur a choisie. Une fois plongé dedans, dur d'en sortir tant l'on se demande jusqu'où le film ira.
On pourrait critiquer sa sur-exposition de scènes sexuelles et trash, mais elles sont, au final, assez représentatives de ce que les jeunes vivent durant ces vacances un peu spéciales.
Là où j'ai trouvé le film assez fort, c'est que le tout est une excuse (certes très grossière) pour montrer à quel point certains jeunes peuvent être perdus. Et si la vraie vie, celle que nous voulions fuir était finalement moins effrayante ? Une bonne thématique. 

 

Après, oui, le film est très tiré par les cheveux et rien n'est vraiment crédible. Mais et alors ? C'est fun et c'est le principal.
Puis, le film opère une montée en puissance du début à la fin assez intéressante. Si le début du film est très noir, la seconde partie est bien plus colorée, en complète opposition avec les évènements se déroulants devant nos yeux.
À noter l'excellente scène sur Everytime de Britney Spears. La meilleure scène du film, selon moi. 

 

En clair, Spring Breakers est film qui met mal à l'aise. Même si j'ai bien aimé, je comprends tout à fait ceux qui détestent. À voir pour se faire son propre avis.

 

Alex.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher