Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 00:02

 

Southland.jpg

 

 

L'article ne révèle pas d'éléments importants sur la saison.

 

 

 

Première courte saison de Southland, que j'ai enfin trouvé le temps de débuter. Seulement 7 épisodes pour sa première année d'existence, mais qui suffisent à installer efficacement le décor, les personnages, et les enjeux de cette série.

 

Southland est une plongée au cœur de la police de Los Angeles... Le vétéran John Cooper est chargé de former la jeune recrue Ben Sherman. Les méthodes brusques de son nouveau mentor vont pousser Sherman dans ses derniers retranchements et l'amener à se demander s'il a vraiment ce qu'il faut dans le ventre pour devenir un flic de L.A. De son côté, l'inspecteur Adams, qui vit toujours chez sa mère, fait équipe avec Russell Clarke, un homme malheureux en ménage et père de 3 enfants. L'inspecteur Daniel "Sal" Salinger supervise quant à lui Nate Moretta et Sammy Bryant, en charge des enquêtes sur les gangs. Quant à l'officier Chickie Brown, elle rêve de devenir la première femme à intégrer l'unité d'élite SWAT... (source Allociné).

 

La grande force de la série vient évidemment de sa réalisation, caméra à l'épaule, semblable à celle de Friday Night Lights par exemple, qui parvient à nous plonger au plus près des personnages. On entre de suite dans leur intimité, on s'attache très vite à eux, tandis que Los Angeles nous apparaît comme totalement oppressante (une vision assez peu ordinaire de la ville).

 

De suite Southland se place à l'opposé des cop-shows habituels. Les enquêtes piétinent, ne peuvent se résoudre en un tour de main, la police est surchargée, les fonds pour enquêter efficacement sont introuvables. On assiste à des choses tout bonnement incroyables, comme ces kits de viols datant de près de 10 ans que les experts n'ont toujours pas eu le temps d'analyser...

Les personnages impliqués dans les affaires ne disparaissent pas d'un épisode à l'autre, on peut les revoir par la suite, tandis que tous les personnages principaux ne sont pas forcément présent à chaque épisode.

On est donc bien loin des CSI et autre Criminal Minds, Southland a clairement une visée réaliste, nous plongeant quasiment dans un documentaire sur le Los Angeles inconnu du grand public.

 

Peu de choses à dire de plus sur une saison si courte, si ce n'est que c'est une série que je recommande déjà (malgré son générique qui me met Hélène Ségara dans la tête à chaque fois...), et qui me semble avoir des possibilités incroyables de développement pour la suite.

On nous livre aussi un petit cliff de fin de saison qui, même si on le voyait un peu venir, se révèle tout à fait efficace. J'ai donc particulièrement hâte de voir la saison 2, (malheureusement) tout aussi courte.

 

Typh.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

adrien 28/07/2012 22:36

Très bien mais ne t'inquiète pas prend ton temps comme ça tes critiques seront encore meilleures !

adrien 27/07/2012 12:00

Typh je peux te poser une question, les séries comme Southland ou Dexter ou Breaking Bad seront dans le classement des séries de cette année (s'il y en a un cette année..)?
Ou il y a seulement les séries des network ?

Typh 27/07/2012 21:54



Oui il y aura bien un classement (je suis par contre grave à la bourre dans mes rattrapages, ça sera donc pas avant août).


Il y aura aussi bien les séries des networks que les séries du câble ;)


Par contre il n'y aura probablement pas Southland, je ne pense pas que j'aurais fini suffisamment tôt pour classer la s4 (en fait il me reste Boarwalk Empire s2 à finir, et The Borgias s2 à
regarder et après je posterai mon classement).



Twitter


Rechercher