Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 19:20

Smallville

 

 

Après Lost et 24 l'année dernière, l'évènement cette saison c'était la fin de Smallville. Personnellement, j'ai mis des années à vouloir sa fin et j'ai cru que ça n'arriverait jamais. C'est maintenant fait. Plus jamais d'épisodes, plus jamais de ralentis, plus jamais de "Somebody saaaaaaaaaave me", plus rien de tout ça. 10 ans quand même, c'est juste énorme. Je trouve ça impressionnant et je ne réalise pas que j'ai carrément grandi avec la série. Dans le fond, ça va me faire bizarre de ne plus regarder la série toutes les semaines, c'est devenu un habitude (normal après 10 ans...). Après une saison en demi-teinte et des épisodes horribles dans sa dernière partie, j'avais vraiment peur pour ce Series Finale Event de 1h23 (pour être précis).

Au final, je suis vraiment mitigé. D'un côté, il y a de bons éléments mais de l'autre, certaines choses sont vraiment mauvaises...

Après un résumé de toute la série, c'est Tom Welling himself qui lance la célèbre phrase "And now the Series Finale of Smallville...". C'est parti pour la fin de l'une des plus longues séries de la décennie.

 

Je vais commencer par le négatif. L'histoire est très mauvaise... Les scénaristes auraient vraiment dû terminer Darkseid et Omega à l'épisode 20. Ça n'a vraiment rien à foutre dans l'épisode final et ça faisait vraiment tâche. Les scènes avec la vieille sont juste extrèmements ridicules et n'apportent rien.

Autre élément que je n'ai pas aimé, c'est la non-mention de Lana (et de Keith par exemple) pendant tout l'épisode. Lana a quand même était un personnage super important et son histoire (elle est infestée de kryptonite) ne sera jamais résolue du coup. C'est franchement pas respectueux... Puis, j'aurais bien aimé la voir au mariage de Lois et Clark contente pour ce dernier, ça aurait été un moment sympa. Mais non. Les scénaristes s'en foutent apparemment.

Qui dit dernier épisode dit moments émotions. On n'y échappe pas et ils sont très nombreux. Notamment entre Clark et ses parents. C'était super lourd, super mal joué et la musique faisait vraiment trop quoi. J'ai pas trop aimé le retour de Jonathan sous forme de fantôme (le téléspectateur est le seul à le voir). C'est un peu facile quand même...

Enfin, j'ai trouvé le temps très mal géré. Quitte à faire un double épisode, j'aurais préféré que la première partie termine tout et que la deuxième se concentre sur la naissance de Superman. Là, tout est expédié en même pas 10 minutes, c'est légèrement abusé...
Ça aurait été beaucoup mieux de faire un épisode sur les personnages que sur les méchants de la saison, ça n'a pas sa place là.

Sinon, quelques incohérences genre Lois qui est dans l'avion du Président super facilement (et comme Typh me l'a fait remarquer, c'est très prudent de prendre l'avion vu la menace présente...) ou encore les gens dans les rues de Metropolis qui ne sont absolument pas paniqués alors que la planète qui va s'écraser sur eux est juste à leur niveau...

 

 

Au niveau des points positifs, j'ai bien aimé diverses scènes (ça fait peu quand même...). Tout d'abord, lorsque Lois lit les voeux de Clark. C'était gnan-gnan mais j'ai trouvé ça mignon.
Ensuite, la scène du mariage. J'ai beaucoup aimé. C'était simple mais suffisemment bien fait pour attendrir les fans. La musique était également agréable et les plans mignons genre Clark qui voit son père aux côtés de sa mère avaient le mérite d'être touchants. Une belle scène où Smallville n'en a pas fait des tonnes.
Ensuite, le retour de Lex était quand même très bon. Le personnage a réellement manqué à la série et sa confrontation avec Clark était grandiose. Par contre, il était pas choqué pour un sou de se retrouver nez à nez avec lui... Les dialogues étaient bons et ça faisait vraiment office de Series Finale. Rien à redire de ce côté là. Dommage que Tom Welling joue si mal au côté de Michael Rosembaum par contre.

 

 

Je vais faire un paragraphe séparé pour la fin de l'épisode : les 10 dernières minutes.
Tout commence lorsque Clark revoit tous ses grands moments dans les cristaux de sa Forteresse. Une très belle scène et plutôt jolie visuellement. Je n'ai pas pu m'empêcher d'être assez ému en revoyant les 10 ans de la série défiler devant mes yeux. Le show a énormément évolué tout de même. Mais voilà, j'ai seulement été ému. A aucun moment je n'ai eu les larmes aux yeux, c'est ce qu'il manque cruellement à cet épisode. Aucune émotion de mon côté. Du coup, Clark acquiert la capacité de voler. A partir de là, tout s'est enchaîner à une vitesse grand V ! Il récupère son costume dans une scène énorme pour tous les fans de la série (ça fait quand même 10 ans qu'on attend ce moment sans savoir s'il allait arriver ou pas !!!!). Ça y est, Clark Kent n'est plus, Superman est là. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'on ne voit pas de plan de Clark en entier dans son costume... Il sauve Metropolis de la planète qui leur arrive dessus et accomplit ainsi son premier acte en tant que Superman. Ça m'a fait super bizarre à voir. C'est là que j'ai réalisé que la série était terminée, que la page se tournait pour ses 10 ans passés ensemble...
D'un autre côté, Lex tue Tess. C'est dommage, je commençais à apprécier le personnage mais encore une fois, aucune émotion n'est présente. Sa mort n'a aucune importance et même les scénaristes n'ont aucune envie de s'étendre sur le sujet. En mourant, elle efface la mémoire du clone Lex (je crois...) et il devient donc gentil.
La scène finale se déroule 7 ans plus tard et on voit Chloe (mon personnage préféré durant de nombreuses années) en train de lire un comic intitulé "Smallville" à son fils. Il raconte la vie de Superman durant son adolescence. C'est un beau clin d'oeil mais pas très réaliste. En voyant les images du comic, ça signifie que tout le monde est au courant de la véritable identité de Clark... Enfin, Chloe a un fils avec Oliver et ils terminent heureux. Tant mieux.

On termine au Daily Planet où on entend Perry White gueuler derrière son bureau et où on voit Jimmy Olsen (le vrai cette fois) présent. Joli clin d'oeil encore une fois.
On apprend que Lois et Clark ne se sont jamais mariés (après 7 ans...) et qu'ils vont le faire mais un incident oblige Clark à repousser. C'était sans doute une façon de montrer qu'ils n'ont jamais pu se marier puisque Superman a toujours eu à sauver des gens. Le tout se termine donc sur Clark courant et enlevant ses vêtements pour terminer sur le "S" de son costume le tout avec la musique originale des films. Une très belle fin, symbolique et simple mais bien trop courte. Ça aurait mérité un développement moins rapide et moins bâclé.

 

 

Voilà, Smallville c'est fini. Ça fait très bizarre à écrire. Je n'y crois pas encore en fait. Pas parce que j'aime la série (ce n'est plus le cas depuis longtemps) mais parce que c'était un rituel depuis 10 ans.

Adieu Smallville et bravo pour ces 10 années, c'est tout de même un grand exploit.

 

Je ferai un bref bilan de la série dans la semaine.

 

Alex.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Twitter


Rechercher