Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 18:05

Shrek

 

Plus habitué aux films d'animation classiques, DreamWorks se devait de rentrer en concurrence directe avec Pixar. C'est chose faite, depuis 2001, avec Shrek.
Quel meilleur moyen de contrer Pixar/Disney en proposant un film se moquant des contes de fées (dont ses deux concurrents s'inspirent principalement) ?
D'un petit film d'animation, Shrek est devenu, sans doute, l'une des franchises les plus connues au monde.

 

Shrek, un ogre verdâtre, cynique et malicieux, a élu domicile dans un marécage qu'il croit être un havre de paix. Un matin, alors qu'il sort faire sa toilette, il découvre de petites créatures agaçantes qui errent dans son marais.
Shrek se rend alors au château du seigneur Lord Farquaad, qui aurait soit-disant expulsé ces êtres de son royaume. Ce dernier souhaite épouser la princesse Fiona, mais celle-ci est retenue prisonnière par un abominable dragon.
Il lui faut un chevalier assez brave pour secourir la belle. Shrek accepte d'accomplir cette mission. En échange, le seigneur devra débarrasser son marécage de ces créatures envahissantes.
Or, la princesse Fiona cache un secret terrifiant qui va entraîner Shrek et son compagnon l'âne dans une palpitante et périlleuse aventure. (Source : AlloCiné)

 

Disons-le tout de suite, ce premier opus est vraiment bien et l'aventure se suit sans aucune encombre. 
Le premier atout du film, c'est bien sûr d'avoir mis un anti-héros en guise de personnage principal. Cela change de ce que l'on voit habituellement et ça fait du bien.
Mais que serait Shrek sans sa plus grande qualité : Donkey (ou L'Âne, en français) ? Un personnage tout simplement hilarant tant il est insupportable. Nous faire aimer un personnage vraiment chiant est une tâche difficile à laquelle les scénaristes remédient tant le personnage est drôle.

 

Shrek compte aussi sur son casting parfait, chaque voix étant parfaite pour chaque rôle. Mike Myers est très à l'aise dans son rôle de Shrek, Cameron Diaz est Fiona, cela ne fait aucun doute et enfin, Eddie Murphy est la révélation du film, puisque sans lui, son personnage aurait été bien fade.

 

Au niveau des scènes vraiment drôles, on en a plusieurs, comme Fiona qui chante avec un oiseau afin qu'il explose (pour qu'elle prenne ses oeufs), Fiona qui se bat façon Matrix et une multitude de dialogues (le film repose sur ça, et ils sont super bien écrits).
On peut aussi s'amuser de voir que le méchant dragon qui garde Fiona est en réalité une dragonne qui tombera sous le charme de Donkey, que le grand méchant, Lord Farquaad, est tout petit (le film s'amuse sur ça à plusieurs reprises).
Enfin, la liste est longue, mais petits, comme grands, rieront devant ce petit bijou d'animation.

 

Si l'on doit trouver une critique à faire au film, c'est qu'il s'écarte vite de son but parodique en devenant lui-même un petit conte avec une morale (le film est un hymne à la différence).
On peut aussi parler d'une grosse incohérence : Fiona se transforme en orgre à chaque tombée de la nuit, or, lorsque Shrek la sauve, elle est humaine (alors qu'il fait nuit).

 

En clair, Shrek est drôle, original et touchant par moment. Un classique.

 

Alex.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher