Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 23:15

Pretty Little Liars

 

Grand retour de la série pour la seconde partie de cette troisième saison, Pretty Little Liars ne m'avait absolument pas manqué. Alors que j'avais trouvé les 13 premiers épisodes pas trop mal (pour la série), je redoutais un peu ce retour (puisque la série est toujours chiante à mourir des épisodes 14 à 25). Et bien, j'avais raison, puisque ce retour est fort mauvais. On se demande même si l'épisode Halloween a existé et on est sidéré devant le peu de crédibilité dont fait preuve la série.

 

En 40 minutes, il faut bien avouer qu'il ne se passe pas grand chose et qu'on passe notre temps à passer d'une scène à l'autre. Le résultat est vraiment atterrant, puisqu'on passe du coq à l'âne. On peut également noter que, durant la pause, les actrices ne sont pas allées aux Cours Florent.

 

Le gros de l'épisode nous vient de cette bonne vieille Mona qui, sortie de son asile, vient se réfugier chez sa chère Hanna au beau milieu de la nuit. Si l'on passe sur le fait qu'Hanna ne soit pas choquée plus de 3 secondes que Mona (une grande psychopathe, je tiens à le rappeler) soit chez elle, en pleine nuit, nous n'osons même pas poser de questions sur le pourquoi du comment. À vrai dire, on s'en fiche.
En fait, l'épisode nous fait replonger en arrière, dans la série, puisque Mona est de nouveau soupçonnée d'être derrière les textos de -A. Les scénaristes n'ont en fait qu'une idée qu'ils étirent à tout bout de champs sans se soucier une seule seconde si cela va être intéressant pour le public (ou si cela va être concordant, ça, ce n'est qu'un détail).

 

On a aussi toute cette intrigue autour du père d'Aria qui est bien mystérieux. A-t-il tué Alison ? Que de mystères, dans cette série... Et Aria qui lui pose des questions pas discrètes du tout. Quelle cruche, celle-là. Si -A pouvait lui régler son compte assez vite...

 

Puis, pourquoi les scénaristes insistent autant sur le fait que Toby soit méchant ? Je pense qu'on a compris. Pourquoi l'acteur doit-il en faire des tonnes en faisant des regards noirs à la caméra ou en marchant la tête baissée (comme tout bon méchant qui se respecte) ? C'est juste ridicule et cela prouve une fois de plus que la série prend véritablement les téléspectateurs pour des cons.
L'épisode se termine d'ailleurs sur une scène assez hilarante où Toby saccage le vélo d'un gars complètement inconnu. Gros plan sur Toby, suivi d'un bruit de fond, nous signalant que le jeune homme (qui est-il ? d'où vient-il ? comment s'appelle-t-il ?) a eu un accident de vélo. Franchement...
Dois-je parler de la scène d'ouverture où Toby pourchasse le geek (j'ai oublié son prénom) ? On s'en passera.

 

En clair, une reprise fade, à l'image du fond de teint d'Emily. Sans charme, l'épisode est aussitôt vu, aussitôt oublié.

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode :

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adrien 12/01/2013 10:15

Bah moi j'ai étrangement trouvé cette reprise sympa, je me suis pas ennuyé et le temps a passé vite. En plus j'adore Pretty Little Liars, je sais pas pourquoi mais y'a un truc avec cette série qui
me fait que j'ai toujours envie de voir la suite !

Alex 12/01/2013 12:32



Tu as bien de la chance. J'avais trouvé les 10 premiers épisodes de la saison 1 assez forts dans ce sens-là, puisque c'était nul, mais qu'on aimait bien quand même. Dès l'épisode 11, tout cela a
disparu.


Puis, les scénaristes rajoutent un nouvel indice ou un nouveau secret à chaque épisode. Du coup, la plupart du temps, il n'y a aucune résolution (la moitié des trucs de la saison 2 n'ont eu
aucune conclusion). C'est écrit au fur et à mesure, à la va-vite et ça me dérange un peu. Rien ne concorde.



Twitter


Rechercher