Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 23:07

 

Homeland

 

 

Un épisode intense on ne va pas se mentir, mais qui va un peu trop vite à mon goût. La saison a joué d'une certaine lenteur agréable et me surprend un peu en accélérant aussi brusquement son intrigue. Je pense que le fait qu'on approche de la fin de saison joue beaucoup, les scénaristes souhaitant sans doute nous livrer des derniers épisodes explosifs.

 

Cet épisode marque le grand retour de Brody. Saul l'ayant retrouvé à la fin de l'épisode précédent, il le ramène aux Etats-Unis et cherche à le remettre d'aplomb pour les besoins d'une mission.

De ce côté c'est un peu un grand n'importe quoi il faut l'avouer. Brody était devenu un gros déchet, une sorte de mort-vivant qui ne pouvait plus tenir debout. Hop, petite ellipse de 16 jours, et le revoilà aussi en forme que lorsqu'il était Marine... Difficile à croire tout de même.

Les scénaristes balaient ça très facilement pour nous plonger, sans doute dès l'épisode suivant, dans le plan que Saul a mis au point. Brody est envoyé en Iran tué un homme, ce qui permettra à Javadi (à la botte dorénavant des Etats-Unis) de devenir un personnage important dans le pays, et assurer la paix entre Iran et Etats-Unis. En clair, un plan primordial tout de même...

Je note le choix osé de la série de situer l'action dans un pays existant réellement (l'Iran donc), là où de nombreuses autres choisissent souvent d'inventer des territoires pour ne froisser personnes...

 

L'épisode ne manque tout de même pas d'émotions avec ce retour. J'ai beaucoup aimé les retrouvailles entre Carrie et Brody, ça fonctionnait très bien.

Etonnamment la scène qui m'aura vraiment chamboulée concerne Dana et son père. Dana est un personnage que je déteste au plus haut point mais la série parvient à peu près toujours à la rendre intéressante et touchante lorsqu'elle partage l'écran avec Brody. C'est le cas ici, j'ai trouvé ça très fort. Par contre on notera que Brody n'en a strictement rien à faire de sa femme et son fils...

 

Sinon j'ai trouvé ça très gros le coup de l'amant de la femme de Saul qui travaille pour le prochain directeur de la CIA. Comment le mec pouvait croire que Saul ne faisait jamais inspecter sa maison ? Pour le coup c'était une énorme facilité de la part des scénaristes, pour permettre à Saul d'avoir du temps pour mettre en place son plan.

 

Bref, un épisode particulièrement fort cette semaine mais malheureusement un peu rapide dans son exécution. Il donne quand même méchamment envie de voir la suite.

 

Typh.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher