Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 17:09

 

Homeland

 

 

Fermons les yeux sur le personnage de Dana et apprécions le reste d'Homeland. Je suis vraiment heureuse de ce que font les scénaristes dans l'ensemble. Les erreurs de la seconde partie de saison 2 sont oubliées et la série redevient passionnante.

 

Carrie n'est donc plus à l'hôpital psychiatrique et doit parvenir à jouer un double-jeu. Néanmoins notre héroïne a l'air de vivre très mal cette lourde mission. C'est terrible de voir Saul quasiment aveuglé par son travail : il ne sent rend même pas compte que cela est en train de tuer petit à petit Carrie.

Quinn est mis dans la confidence et rentre aussi dans l'histoire. Il est bien plus protecteur que Saul envers Carrie et n'hésite pas à prendre le risque de tout faire capoter pour aider la jeune femme. Malheureusement il interviendra trop tard : Carrie est enlevée par les hommes travaillant pour l'Iran.

Je note la parfaite mise en scène de la dernière partie d'épisode. C'est vraiment pour ce genre de chose que j'aime Homeland. La série n'a pas besoin d'en faire des caisses pour être stressante.

 

La fugue de Leo et Dana se poursuit mais se termine enfin cette semaine. C'était pas trop tôt.

Comme toujours je trouve ça sans intérêt. Dana m'énerve, et je pense que c'est vraiment dû à l'actrice car je pense que tout cet axe aurait pu être réussi. Mais non, ici ça ne prend pas. Et puis l'espèce de parallèle qu'ont essayé de mettre en place les scénaristes (avec un Leo renvoyant à Brody) ne fonctionnait pas totalement.

 

Bref, un bon épisode une nouvelle fois d'Homeland. La série retrouve son identité cette année, ça fait du bien.

 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher