Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:29

 

Homeland

 

 

Un épisode des plus étonnants pour Homeland cette semaine. En le voyant je me suis dit qu'une grande partie des téléspectateurs n'allaient pas apprécier et je ne me suis pas trompée, les 3/4 des commentaires sur l'épisode étant négatifs.

Je peux comprendre qu'on n'apprécie pas, l'épisode n'a vraisemblablement aucune utilité narrative. Mais je l'ai tout de même trouvé brillamment mené, et incroyablement sombre.

 

Je me plaignais du virage à la 24 de la fin de saison 2 mais là on part dans une direction complètement opposée. Un épisode lent (mais pas ennuyant) qui ne s'attarde que sur ces deux personnages principaux.

En effet, Brody fait son retour dans la série cette semaine. On retrouve le personnage à Caracas, sans que l'on ne sache trop comment il est arrivé là. La première partie de l'épisode n'est centrée que sur lui (j'ai même pensé qu'on ne verrait que ce personnage au final), et son paradoxal emprisonnement. Il est libre certes, mais fugitif. Il ne peut sortir de sa planque, les hommes le surveillant l'en empêchant totalement.

 

La seconde partie d'épisode sera un parallèle constant entre Carrie en hôpital psychiatrique, et Brody à Caracas. J'ai trouvé l'idée très maligne, et le tout très bien fait.

On les met en miroir, leurs situations par moment se ressemblant, à d'autres semblant s'opposer. Quand on voit un espoir pour Carrie de s'en sortir, on découvre Brody dans une impasse, et inversement.

Finalement l'épisode se terminera sur un constat semblable pour les deux personnages. Brody se retrouve enfermé, et se décide à se droguer pour moins souffrir. Carrie est toujours à l'hôpital (l'espoir de voir débarquer Saul ne se réalisant pas) et choisit elle aussi un sorte de drogue, les médicaments qui lui sont prescrits.

Un épisode déprimant à souhait donc mais franchement intéressant et bien construit. Le destin de Brody est tout de même particulièrement tragique puisque sa situation rappelle forcément celle qu'il avait vécu lors de son enlèvement en Irak.

 

En bref un épisode déstabilisant qui nous offre un visage plutôt inconnu d'Homeland. Et pour le coup je trouve que ça lui réussit bien.

 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Homeland
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher