Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 14:29

Glee

 

 

De nouveau Alex me laisse rédiger la critique du Glee de la semaine. J'en suis plutôt heureuse, car l'épisode était dans l'ensemble très bon. Depuis la reprise je n'étais plus trop convaincue par la série. Elle a toujours ses bons moments mais s'éparpille sans cesse, n'arrive pas à gérer toutes ses histoires et son casting définitivement trop important.

Cet épisode n'était pas sans défaut mais j'ai trouvé que le positif l'emportait très clairement cette semaine.

 

C'est la saison des changements au Glee Club ! Après nous avoir remplacé Will par Finn voilà que l'année du club ne sera plus rythmée par les compétitions : en effet les Warblers sont déclarés vainqueurs des Sectionnals, les New Directions étant disqualifiés suite au malaise de Marley sur scène (les personnages, surtout Tina, ne manqueront d'ailleurs pas du lui rappeler que tout ça est de sa faute... sympa !). Voilà qu'en plus Sue fait tout, comme à son habitude, pour faire tomber définitivement le Glee Club, réquisitionnant la salle de chant pour ses Cheerios ainsi que l'auditorium (les scénaristes ont totalement oublié qu'April avait acheté la salle pour le Glee Club d'ailleurs)...

La suite de la saison risque donc très différente de ce qu'on avait l'habitude de voir, et c'est tant mieux. Cela éveille un peu la curiosité, puisque l'on ne sait pas du tout de quoi la suite sera faite. Et puis c'est aussi l'occasion de placer les différents personnages dans d'autres clubs, comme notamment Tina et Blaine qui rejoignent les Cheerios. J'aime bien l'idée, et puis cela permet à Sue de nous livrer quelques réflexions homophobes et racistes très drôles. Je la trouve d'ailleurs très en forme cette année, ça fait plaisir. J'avais été très déçue du personnage la saison dernière.

Sinon Sugar a quitté la série ? Le personnage n'a jamais été très utile mais la faire disparaître comme ça, d'un coup, c'est vraiment bizarre...

 

Un nouveau couple se forme cette semaine : Brittany et Sam. On sentait la chose venir depuis un moment (ils se rapprochaient pas mal, et les regards de Sam envers la demoiselle n'était pas très innocents...). Bon il y aura tout de même mille et une raisons de ne pas aimer le couple. Déjà je trouve qu'ils étaient parfaits en meilleurs amis et que ça suffisait amplement. Ensuite je trouve que les personnages se ressemblent beaucoup trop, de caractères comme de physiques, on dirait des frères et sœurs ! Et enfin je trouve que tout ça va bien trop vite, il y encore quelques épisodes Brittany était profondément amoureuse de Santana (voir la très belle scène entre les deux dans Glease). Et qu'en est-il du couple Sam/Mercedes ?! Pourquoi faire comme si il n'avait jamais existé après avoir consacré tout un axe de la seconde partie de saison 3 là-dessus ?

Bizarrement l'ensemble ne m'a tout de même pas trop gênée, puisque je suis plutôt contente de voir Brittany heureuse. Elle nous offre d'ailleurs quelques répliques très drôles, comme lorsqu'elle cite comme génies Einstein et... les Spice Girls, ou lorsqu'elle dit à Sam que le problème ne vient pas de ses lèvres "très douces et horizontales" !

On notera aussi le petit message personnel de Ryan Murphy aux fans du Brittana (avec qui il ne s'entend vraisemblablement pas beaucoup) avec Brittany qui parle des lesbiennes du pays qui risquent d'être très en colère de la voir sortir avec quelqu'un d'autre. Je trouve ça à la fois super drôle, mais en même temps vraiment limite ! Déjà réduire les fans du couple à la communauté lesbienne est bien surprenant pour une série qui se veut ouverte d'esprit. Et puis tout ça ne fait qu'attiser le feu. Les fans ne peuvent pas franchement bien prendre cette réflexion...

 

Le gros point noir de l'épisode vient de la partie à New York. Rachel gagne le droit de participer à une compétition importante, réservée à l'élite de l'élite, qu'elle remportera, évidemment...

Toute cette partie était absolument sans fin. Rachel nous livre deux solos d'affilée, chiants comme la mort. Moi qui était contente d'entendre peu Rachel chanter cette année...

Suite à ça le pauvre Kurt se retrouve aussi à chanter, mais le mal est fait : on est sorti de l'épisode et on attend gentiment de retourner à McKinley. Néanmoins on apprend que Kurt est accepté à NYADA, ce qui permettra de faire un peu bouger les choses là-bas. Car j'ai beau aimer le personnage de Cassandra je trouve que toutes les scènes entre elle et Rachel n'évoluent pas d'un poil, et que ça devenait assez lassant à voir. Avec Kurt dans l'école on verra peut-être des choses nouvelles.

 

L'épisode se termine d'une très jolie façon. Tout d'abord nous avons le droit à un coup de fil entre Rachel et Finn que j'ai étrangement beaucoup aimé. Rachel résume très joliment ce qu'est le Glee Club et son importance pour les différents élèves qui le compose. Un discours qui aurait pu très bien conclure la série d'ailleurs.

Ensuite Finn et Marley se retrouvent dans la cour de l'école, dans l'espoir de voir les autres membres de club revenir, ce qu'ils feront petit à petit. Les personnages nous chantent tous ensemble Don't Dream It's Over de Crowded House, la plus belle performance de l'épisode. Ca peut paraître très niais, mais j'ai trouvé ça vraiment simple et touchant.

 

Bref, un épisode très réussi de Glee, qui ose le changement, tout en se concentrant sur ce qui lui réussi le mieux : l'humour et une pointe d'émotion. La partie à New York est toujours le plus gros défaut de cette saison (avec les nouveaux, heureusement peu mis en avant cette semaine) mais il va malheureusement falloir faire avec...

Rendez-vous la semaine prochaine pour l'épisode spécial Noël (et le dernier de l'année). Préparons-nous au pire, vu les catastrophes qu'ont été ceux des années précédentes...

 

Typh.

 

 

Trailer pour le prochain épisode : 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Glee
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher