Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 01:01

 

Fringe

 

 

Et bien voilà Fringe c'est fini. La série tire sa révérence après 5 années sur les écrans américains. 5 ans de hauts et de bas d'une série qu'il est difficile de juger dans son intégralité.  

J'avais commenté ses débuts, avant de passer la relève à Alex. Me revoilà pour le point final de la série. Pour le moment attardons nous sur ces deux derniers épisodes qui, à l'image de cette horrible saison, sont bâclés de bout en bout et ne ressemblent à rien.

 

D'abord disons-le clairement : l'épisode 12 ne sert à rien. Mais alors vraiment à rien. Michael s'était rendu de son propre chef aux Observers en fin d'épisode 11, il s'agit cette semaine d'aller le chercher. Pour cela Olivia nous sort un plan absolument tordu nécessitant de se rendre dans le monde alternatif. C'est donc chouette de revoir Folivia et Lincoln même si c'est tout à fait inutile. Sans doute le seul moyen qu'ont trouvé les scénaristes pour reparler de l'univers alternatif et faire donc en sorte de nous montrer que non, ils ne l'avaient pas oublié. On était tout de même en droit de s'attendre à une histoire plus intéressante de ce côté. Et puis un effort aurait quand même pu être fait sur le maquillage de Folivia et Lincoln, censés être âgés de près de 60 ans il me semble...

Donc un joyeux remplissage pour l'avant-dernier épisode. Du beau foutage de gueule en somme. Fringe quoi. Et puis c'est aussi l'excuse pour les scénaristes de mettre Olivia en avant, puisque celle-ci ne servira plus à rien dans le final. Elle sera complètement effacée. Sympa pour celle censée être le pilier de cette série.

 

Après avoir passés 12 épisodes à aller à droite à gauche chercher des outils pour la mise en place du fameux plan de Walter il est temps pour nos héros de passer à l'action (quelle ambition scénaristique cette année...) !

Il s'agit donc pour eux d'envoyer Michael dans le futur, pour empêcher la création des Observers (amenant donc à un nombre incalculable d'incohérences sur ce qu'on connaît de la série, mais ça les scénaristes s'en tapent).

Evidemment Peter et cie devront faire face aux méchants Observers et devront aussi faire un petit détour pour sauver Broyles (histoire de le mettre quand même dans le dernier épisode...). Le face à face contre les Observers est nul à mourir et même la mise en scène est ultra paresseuse. Comme tout au long de la saison les scénaristes ont voulu flatter les fans de la série et donc on a le droit à de nombreux clins d'œil renvoyant aux premières saisons dans "l'infection" des Observers.

Moi un simple truc m'aurait fait plaisir : voir un générique différent pour marquer le coup. Pendant 5 ans ont a eu le droit a de multiples versions du générique, et nous n'avons même pas le droit à quelque chose de spécial pour l'ultime et 100ème épisode de la série ?! 

 

Bien sûr c'est un dernier épisode, il faut donc que le fan y lâche sa petite larme. Quoi de mieux donc que de sacrifier Walter ? On nous tue September de manière ridicule (il se fait tirer dessus, tout le monde s'en tape, et plus aucun Observer n'essaie ensuite de tuer les autres...) et Walter est donc amener à partir dans le futur en compagnie de Michael. Heureusement il avait déjà fait ses adieux à Peter et Astrid, et avait même eu le droit à une petite scène avec Gene cryogénisée. Olivia n'a le droit à rien du tout, sa relation avec Walter étant à priori sans aucune importance. J'avoue néanmoins que pour ceux encore attachés à la série ces scènes pouvaient peut-être se montrer émouvantes.

Les toutes dernières minutes sont par contre bâclées de la pire manière qui soit. Peter, Olivia et Etta sont heureux (on revoit le moment où les Observers sont arrivés, sauf que cette fois cela n'arrive donc pas). Ils rentrent chez eux et Peter ouvre une enveloppe : à l'intérieur un dessin de tulipe. Fin. Humm... Après 5 ans passés avec ces personnages on était tout de même en droit d'en attendre plus que ça non ? Cet épilogue de 2 minutes est plus frustrant qu'autre chose, puisqu'il est inutile. Autant ne rien mettre si c'est pour nous mettre un truc aussi fait à l'arrache... Et puis cette pauvre Astrid est une nouvelle fois oubliée, on ne sait pas du tout ce qu'elle devient. De bout en bout ce personnage aura été utilisé de la pire façon qui soit.

 

Evidemment je ne peux quitter cette série sans faire un bilan sur l'intégralité. Je dois avouer que Fringe est sans doute la série la plus irrégulière que je n'aurais jamais vu. Elle ne fait pas les choses à moitié : quand elle est excellente elle est réellement excellente (quelques épisodes de la saison 3 notamment). Quand elle est mauvaise c'est une calamité (une bonne partie de la saison 4 et toute la saison 5).

Les scénaristes n'ont jamais eu aucune ligne claire de conduite. La première saison est d'ailleurs drôle à voir à ce sujet, on a réellement l'impression d'assister à un work in progress, de voir les histoires se modifier tout du long, de voir la mythologie se construire au fur et à mesure (vous vous souvenez par exemple du "Pattern" auquel les personnages se référaient tout le temps ?). Cela s'est ensuite perpétué par la suite, à un niveau peut-être moindre, même si bons nombres d'éléments ont été mis de côté en cours de route (qui se souvient d'Olivia qui disait à Peter avoir rencontré l'homme qui allait la tuer dans l'épisode animé ?...)

La série a toujours également été entachée par des stand alone inintéressants (la première moitié affreuse de la saison 2...). Il aura fallu attendre la saison 3 pour que les histoires indépendantes trouvent enfin une résonnance avec les intrigues personnelles des personnages. Un comble.

Après il y a eu des choses vraiment excellentes avouons-le, comme tout ce qui concerne le monde alternatif. C'était un vrai plaisir à voir, les scénaristes s'amusaient et nous avec. Même la storyline Olivia/Peter a un jour été intéressante et émouvante (oui oui...). Je regrette plus que tout l'abandon totale de l'intrigue de bébé de Folivia et Peter. C'était pour moi l'un des points les plus intéressants de la série, et cela aura été complètement effacé.

Je ne m'attarde pas sur les saisons 4 et 5 qui ne ressemblent à rien. La saison 4 est médiocre et a réinventé de très mauvaise façon toute la série. Suite à ça il était impossible de se relever. L'ultime saison aura été un carnage, un truc d'une nullité abyssale qui en plus se regardait le nombril. C'est un manque de respect total pour les spectateurs qui se sont investis dans le show. Enfin je dis ça mais les fans ont eu l'air de l'apprécier... Ce qui est incompréhensible de mon point de vue.

Pour conclure sur la série je crois que je ne la conseillerai pas. C'est au total une grande perte de temps pour quelques très bons moments. C'est dommage et vraiment frustrant : la série avait tout pour être excellente. Mais encore aurait-il fallu que les scénaristes aient réellement du talent, et surtout des chevilles moins enflées.

 

Je m'arrête donc ici, ma critique étant plus longue que le scénario de toute la saison 5. C'est donc sans aucune tristesse que je quitte Olivia, Peter, Astrid et Walter. Enfin si, quelle tristesse tout de même de voir comment cette série est parvenue à se tuer toute seule...

 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adrien 22/01/2013 13:43

Pour ma part j'ai arrêté a je sais plus quelle saisons, il faudrait que je reprenne...

Mr.AiLeo 22/01/2013 11:30

Et puis on ne peut pas dire que les scénaristes aient les chevilles enflées, à aucun moment ils ne se sont reposés sur leurs lauriers et ont essayé de nouvelles choses jusqu'au bout.

Typh. 22/01/2013 13:23



Qu'ont-ils tenté en saison 5 ? Ils ont mis en place un nouvel univers certes (que je trouve très très pauvre) et n'ont ensuite rien fait de ça. Du simple point de vue narratif la saison est très
faible (une cassette, un objet à aller chercher etc.)


Mais ce n'est pas vraiment de ça dont je parle lorsque je dis qu'ils ont pris la grosse tête. Oui ils osent parfois, je l'avoue. Mais c'est oser pour oser, et ils ne font rien derrière. La fin de
saison 3 par exemple est une grosse supercherie à mon avis par exemple. Je voyais bien les scénaristes très fiers de leur coup, sauf que ça ne ressemblait à rien, et qu'ils n'ont absolument pas
su gérer l'effacement de Peter en saison 4 (je t'invite à lire la critique que j'avais faite à l'époque).


Enfin bon, je ne vais pas m'attarder dessus. C'est simplement un ressenti personnel que j'ai depuis les derniers épisodes de la saison 3 et qui m'agace énormément.



Mr.AiLeo 22/01/2013 01:47

Dommage que tu sois passé à coté de cette saison et d'en venir à ne pas conseiller la série...
Cela restera une très grande série de SF, avec c'est vrai des hauts et des bas, mais cette saison 5 reste d'excellente facture, elle n'était pas forcément épique tout le temps mais elle possède de
très grands moments, notamment dans ce final à la hauteur de nos attentes et elle sort par la grande porte.
Merci de nous avoir fait vibrer ces 5 années, tu vas nous manquer,
FRINGE !

Typh 22/01/2013 11:05



Ce n'est pas uniquement le fait de n'avoir pas aimé la saison 5 qui me fait dire que je ne conseillerai pas la série. Je pense que si cette saison n'avait pas existé j'aurais tout de même dit la
même chose.


Cette série est pour moi irrégulière de bout en bout, à l'intérieur même de ses saisons (par exemple je déteste la première moitié de saison 2, aime assez la seconde, et adore même les deux
derniers épisodes de la saison...).


Je me rends compte que j'ai perdu énormément de temps devant un truc qui n'en vaut au final pas franchement la peine.


 


Mais c'est tout de même agréable de voir que certains fans, dont tu fais parti, ont aimé cette dernière saison et ce final ;)


 



Twitter


Rechercher