Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 12:35

 

Flight

 

 

Retour à la prise de vue réelle pour Robert Zemeckis, suite aux expériences The Polar Express, Beowulf et A Christmas Carol. Un retour à mon avis réussi, pour un film certes anodin mais suffisamment bien mis en scène et bien écrit pour convaincre.

 

Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière. (source : Allociné)

 

La première partie du film, consacrée au crash d'avion, est assez impressionnante. La mise en scène est très immersive. Une chose est sûre, après ça difficile d'avoir envie de remettre les pieds dans un tel engin.

 

Le long-métrage, contrairement à ce que l'on aurait pu penser, ne tourne presqu'uniquement autour de la question de l'alcoolisme de son personnage principal (Denzel Washington, très bon ici).

Cela est fait avec une certaine subtilité et un humour efficace qui fait passer le tout. Le discours n'est pas lourd ni profondément moralisateur. Le cinéaste est parvenu je pense à trouver un juste milieu à tout ça, alors que le sujet était très casse-gueule.

Zemeckis a également la bonne idée de tisser une histoire d'amour entre son protagoniste et une ancienne junkie, Nicole (Kelly Reilly), qui tente de s'en sortir. L'histoire est plutôt jolie, et encore une fois traitée avec intelligence.

 

La toute fin de film, happy end un peu naïf, fonctionne également, ne choque pas par rapport à ce qui a été développé auparavant. J'avais très peur de voir comment le film allait se conclure, mais encore une fois le réalisateur est parvenu à trouver un juste milieu à toute cette histoire.

 

Bref, Robert Zemeckis signe avec Flight un film réussi, évitant toujours les pièges tendus par ce genre de sujets casse-gueules.

 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher