Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 23:28

 

Engrenages

 

 

Deux épisodes à mon avis bien plus réussis que ceux de la semaine passée, même si la série est toujours loin d'être à son meilleur niveau. On soulèvera ici notamment de vrais soucis de clarté, les histoires se complexifiant il me semble beaucoup trop, nous laissant un peu sur le côté...

 

Tintin, comme prévu, n'est pas mort de sa blessure de la semaine dernière. Je pensais même qu'il allait être plus mal en point que cela, mais au final il n'a rien de très grave.

Je pensais que ce cliff allait nous permettre de découvrir un peu plus le personnage, mais je n'y crois plus trop finalement (ah si on découvre sa femme...). Je me trompe peut-être, les conséquences de sa blessure sur lui et sa famille pouvant toujours être traitées par la suite.

 

Ce qui marquera ces deux épisodes est évidemment la merde dans laquelle chacun des personnages est en train de se mettre.

Gillou ne prend pas conscience de suite que les hommes voulant ouvrir leur bar la nuit sont particulièrement dangereux. Son indic sera tué, avec une arme qu'il aura été obligé de leur donner. Bref Gillou, comme d'habitude, se met dans des situations pas possibles et ça me plaît bien. Par contre j'aimerais bien qu'on m'explique d'où vient le pistolet : Gillou le récupère dans la cave de Tintin ? Comment sait-il qu'une arme est planquée là ? Enfin bref...

Joséphine aussi est en très mauvaise posture, puisque jouant un double jeu avec la police, leur livrant de fausses infos sur Thomas pour pouvoir continuer d'exercer son métier (je n'ai d'ailleurs strictement rien compris au chantage que lui font les flics vis-à-vis de Pierre...). Je me serais par contre bien passée encore une fois de l'enfance de Joséphine tentant de nous expliquer son aversion envers la police tant cela me paraît facile.

Pierre également semble sur une mauvaise pente, puisque continuant de travailler avec son méchant client... Ca ne ressemble absolument pas au personnage de Pierre d'agir de la sorte, mais j'ai l'impression que les scénaristes ne savent pas quoi faire de lui (ça me semble être le cas depuis la saison 2 en fait...).

 

Quant aux histoires mêmes on a une grosse avancée sur le kurde s'étant immolé dans l'épisode 2, cela nous conduisant tout droit dans une affaire de trafic d'armes.

Une histoire en soi intéressante je trouve, mais je trouve plutôt étrange le choix des scénaristes d'avoir mis les flics sur deux histoires différentes en même temps (les activistes d'extrême gauche et ce réseau de trafics d'armes). Je ne pense pas que les histoires seront liées (cela serait bien tiré par les cheveux), mais j'ai comme l'impression qu'ils n'avaient pas franchement assez de matière pour remplir les 12 épisodes de la saison. Du coup on balance entre les deux affaires...

L'histoire de juge Roban a elle des retombées dramatiques mais toutes logiques : ayant fait libérer le violeur présumé une des victimes se suicide. Voilà le deuxième suicide que Roban a sur le dos... J'attends de voir ce que la série va faire de cela maintenant, ayant un peu marre de voir que la série s'amuse à faire subir les pires horreurs à ses personnages sans qu'ensuite rien ne change vraiment.

 

Bref, je peux sembler un peu dure dans ma critique mais j'ai trouvé ces deux épisodes plutôt réussis, si on s'accroche pour bien tout suivre. Il faut voir maintenant ce que la série va oser faire de toutes les pistes qu'elle a lancées.

 

Typh. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thomas 27/09/2012 01:02

Hello Typh,

J'ai une semaine de retard sur la série, du coup je lis l'article tard mais heureusement, je vole à ton secours à propos de l'histoire du pistolet : Gillou, qui n'a pas d'appart à lui (ce depuis la
fin de la saison 1, les flics sont vraiment mal payés chez nous ^^), squatte régulièrement chez Tintin et y entrepose ses affaires. Dans un des premiers épisodes de la saison, il y a d'ailleurs une
courte scène (qui sur le coup semble ne servir à rien) où ils évoquent le sujet : Gillou a des problèmes avec son actuel coloc ou quelque chose du genre, et Tintin en profite pour lui dire, si ma
mémoire est bonne, qu'il pourrait en profiter pour virer son bordel de chez lui. Si Gillou sait où trouver le pistolet, c'est donc probablement parce que c'est tout simplement le sien, rangé dans
un carton à lui, dans la cave de son pote.

De rien :D

Typh 27/09/2012 10:50



Ah mon sauveur !


Effectivement maintenant que tu le dis la scène entre Gillou et Tintin me revient. Je l'avais complètement oubliée.


En effet il doit donc s'agir d'une arme appartenant à Gillou lui-même, et il est donc logique qu'il sache où elle se trouve.


Merci beaucoup !



Twitter


Rechercher