Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 23:40

Elementary

 

Lors de l'annonce de CBS de la mise en chantier d'Elementary, beaucoup de personnes ne croyaient absolument pas à la série. Je faisais partie de ces personnes. D'autant plus que mettre John Watson sous forme de femme (Joan, et non John, du coup), c'était vraiment osé.
Elementary fait également partie des rares pilots que je n'ai pas regardé, en septembre. Je ne sais pas trop pourquoi, d'ailleurs.
Et bien, cela aurait été bien bête, puisque le cop-show est de bonne qualité. 

 

Renvoyé de Londres en raison de son addiction à l'alcool, Sherlock s'installe à Manhattan où son richissime paternel l'oblige à cohabiter avec son pire cauchemar : une personne sobre chargée de veiller sur lui. Ancienne chirurgienne promise à un bel avenir, Joan Watson a perdu un patient et sa licence trois ans plus tôt. Ce nouvel emploi est pour elle une nouvelle façon d'aider les autres, et surtout une pénitence qu'elle s'impose. Quand Sherlock devient consultant pour la police new-yorkaise, Watson n'a d'autre choix que suivre son irascible "client" lors de ses investigations. Très vite, ils réalisent l'un et l'autre les avantages que peut leur apporter un tel partenariat. (Source : AlloCiné)

 

La série est des plus classiques, elle n'invente rien et est juste là pour nous proposer un bon moment chaque semaine. Ce que j'aime, c'est que la série est simple, mais elle le sait.
Si le pilot peut en repousser plus d'un (il s'agit du plus mauvais épisode de la série, pour l'instant), il ne faut pas s'arrêter là, tout devient bien plus sympa dès l'épisode 2.

 

Les enquêtes de la série sont sympa, mais pourraient être mieux. Disons que ce n'est pas pour ça pour que je regarde Elementary. Les premiers épisodes souffrent même d'un manque de surprise, les coupables étant faciles à deviner. Mais, peu à peu, la série a su trouver son rythme et proposer des intrigues de plus en plus intéressantes.

 

Là où Elementary me plaît, c'est grâce à ses deux personnages principaux. Sherlock Holmes et, il faut l'avouer, bien drôle (même si je comprends qu'il puisse en agacer plus d'un). Mais la révélation de la série, c'est bien entendu Watson, alias Lucy Liu. L'actrice est très à l'aise dans son rôle et ça fait plaisir à voir. Dommage que le personnage soit en peu en retrait, par contre.
La relation entre les deux est très agréable et évolue très bien, durant ces 13 premiers épisodes. Il existe une véritable alchimie entre les deux acteurs et leurs petites prises de bec sont très drôles.
Certains moments réussissent même à être émouvants, chose rare dans un cop-show.

 

Pour tous les fans de Sherlock Holmes, vous ne serez pas déçu, puisque les grands personnages des romans sont également présents (ou cités). Une bonne chose, donc, qui permet d'offrir une relecture intéressante de l'univers.

 

Le seul défaut que je ferais à la série, c'est son manque de fil rouge. C'est un peu dommage, puisque la seule chose qui nous fait revenir, c'est son duo d'acteur. Enfin, les derniers épisodes diffusés commençaient déjà à envisager une intrigue plus feuilletonnante, donc tant mieux.

 

Dernier mot : la série dipsose d'un générique (chose rare, de nos jours) et il est plutôt sympa, il va très bien avec le ton d'Elementary !

 

En clair, un bon cop-show qui est devient à chaque épisode un petit peu mieux. L'épisode 12 est, par exemple, très bon. À voir par la suite, mais si la série continue son ascension dans la qualité, ça ne pourra qu'être excellent !

 

Alex.

 

Trailer pour l'épisode 14, diffusé juste après le Super Bowl

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Alex - dans Elementary
commenter cet article

commentaires

Adrien 04/02/2013 09:51

Tout a fait d'accord, je n'aime pas les cop show mais j'ai accroché à Elementary !

Alex 04/02/2013 12:39



Great !



Twitter


Rechercher