Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 18:46

 

Django Unchained

 

 

Quentin Tarantino revient au cinéma quatre ans après Inglourious Basterds avec Django Unchained, western tiré du Django de Sergio Corbucci (1966). Les fans du cinéaste (dont je fais partie) ne seront probablement pas déçus de ce nouveau long-métrage, qui reprend les thèmes chers du réalisateur.

 

En 1858, dans le Sud des États-Unis, quelque temps avant la guerre de Sécession, un ancien dentiste allemand reconverti en chasseur de primes, le Dr King Schultz libère Django, un esclave, et le forme afin de lui permettre de l'assister dans une mission, puis pour le remercier décide de l'aider à libérer sa femme des mains de Calvin Candie, un riche et impitoyable propriétaire terrien du Mississipi (source : Wikipédia)

 

Comme à peu près toujours chez Tarantino la vengeance est au coeur du récit. Pour autant tout ça est traité avec suffisamment d'intelligence pour ne pas tomber dans une bête et simple apologie de la Loi du talion. Le malaise de Django à l'idée d'abattre un homme devant son fils par exemple était ainsi un élément indispensable au film, soulignant l'horreur de la vengeance.

Le traitement de la violence néanmoins me pose peut-être quelques soucis. Certes le massacre final n'est pas non plus une partie de plaisir à voir, mais cela me paraît bien plus "light" que la scène où un Noir se fait dévorer par des chiens, ou le combat à mort que se livrent deux esclaves. Deux poids deux mesures donc dans le choix de la mise en scène de la violence qui peuvent, je le comprends, sans doute poser problèmes à certains. Tout du moins on semble adopter le point de vue de Django ce qui peut sans doute l'expliquer. Le titre nous indique tout de même qu'il est libre, mais aussi qu'il est déchaîné.

 

Là où je trouve le film particulièrement réussi, et surprenant, c'est dans l'émotion qui s'en dégage. Peut-être une première chez Tarantino. L'histoire d'amour entre Django et Broomhilda est vraiment très belle, celle-ci étant distillée tout au long du film à travers des flashbacks.

 

Le film ne manque aussi pas d'humour c'est certain. Le personnage de Schultz est excellent (Christoph Waltz est comme toujours magistral), drôle mais aussi intéressant. Certaines scènes sont très réussies dans la manière dont elles dynamitent les codes du genre (on peut citer notamment la fameuse scène des cagoules). Le montage du film est d'ailleurs dans le même esprit, fait d'un faux rythme par moment déstabilisant.

 

Notons également l'excellence du casting. Jamie Foxx, Leonardo DiCaprio, Christoph Waltz, Samuel L. Jackson, Kerry Washington... Ils sont tous très très bons, il n'y a rien à redire.

La BO est elle parfaite, une habitude dans le cinéma de Tarantino.

 

En bref, Django Unchained est une nouvelle réussite signée Quentin Tarantino. Je dirais même qu'il s'agit de l'un ses meilleurs, probablement mon préféré après Kill Bill 2.

 

Typh.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Cross Over US 08/05/2014 20:34

Je te conseille Jackie Brown ! C'est peut-être le plus différent des films de Tarantino, mais il est vraiment excellent, avec une superbe ambiance et des dialogues vraiment bons.

Film streaming 08/05/2014 20:25

J'ai tout vu de QT sauf Jackie Brown. Django est - et je peux déjà l'affirmer - l'un de les touts préférés.
Le visuel, la réalisation, le montage, direction d'acteurs, référencement, scénario :

Twitter


Rechercher