Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 19:54

 

Dexter

 

 

Episode très classique dans la forme cette semaine, que j’ai pourtant bien aimé. Il dit des choses très intéressantes, pas toujours de manière très subtiles c’est vrai, mais parvient tout de même à me rassurer un peu après la mini-cata de la semaine dernière. En tout cas je retrouve un peu de ce qui fait que j’aime tant cette série.

 

Histoire quelconque pour Dexter, qui se met à la recherche d’un vieux serial killer. Ce n’est pas franchement passionnant à suivre dans les premiers instants, mais au final le positif l’emporte. Comme avec un Trinity le vieux tueur en série va faire réfléchir Dexter sur les conséquences de ses actes sur sa famille mais aussi, pour une fois, sur son propre avenir. Et bien oui un tueur en série ne pourra plus franchement être aussi efficace lorsqu’il sera âgé… Dexter est un personnage qui ne réfléchit souvent qu’au présent. J’aime bien le fait que les scénaristes ajoutent la thématique tout à fait justifiée de  « l’avenir » à la saison (qui se rallie à celle de la « transmission », très importante cette année).

 

Transmission donc pour cette sixième saison. J’avais oublié d’en parler d’ailleurs dans ma précédente critique, sur le coup de la déception probablement.

Comme souvent dans Dexter  même les histoires les plus secondaires (celles qui agacent pas mal de monde je crois) se rattachent au thème de l’histoire principale. L’année dernière le grand thème était celui de la « confiance », évidemment avec Dexter/Lumen, mais aussi avec Deb/Quinn et LaGuerta/Batista. Cette année c’est la transmission. De Dexter à son fils évidemment, mais aussi probablement de Brother Sam à Dexter dans le futur, Masuka/son assistante, Batista/Deb, vieux méchant/jeune méchant… Le procédé peut paraître un peu lourd, mais personnellement j’aime beaucoup, et confirme que les scénaristes de Dexter savent ce qu’ils font, et que les histoires secondaires ne sont pas que du remplissage.

 

Tout ce qui concerne Deb me plaît d’ailleurs beaucoup, j’aime bien que le personnage soit un peu bousculé (ce qui est, c’est vrai, le cas presque tous les ans…). J’aime toujours autant ses dialogues avec Dexter, ses engueulades avec LaGuerta (mais quelle plaie celle-là quand même…) et ses problèmes avec Quinn (j’espère une réconciliation future).

Au passage le nouvel arrivant m’a l’air prometteur. Certes on ne le voit que peu, mais j’ai plutôt un bon pressentiment. A voir.

 

Apparemment le nombre de psychopathes cette année risque d’être important, puisqu’après les deux bad guys, peut-être Brother Sam, Dexter lui-même évidemment, on nous rajoute l’assistante de Masuka, un peu trop fanatique de l’Ice Truck Killer. Pour le moment je suis loin d’être fan de l’idée. Je sens qu’elle va finir par découvrir le secret de Dexter et mourir en fin de saison, comme d’habitude…

 

Je n’accroche définitivement pas aux deux grands méchants. Je trouve toutes les scènes ridicules. Et pourquoi, alors que l’épisode était plutôt pas mal mis en scène (quelques plans sont mêmes très beaux), la réalisation devient tout simplement affreuse quand on est avec eux ?

Sinon, comme beaucoup l’ont déjà dit sur la toile, je pense que le vieux n’existe pas, et est dans la tête du jeune. Ca ne servirait à rien, si ce n’est un mini-rebondissement…

 

Bref, un épisode plutôt réussi pour Dexter cette semaine, qui annonce des thématiques intéressantes pour la saison. Tout n’est pas réussi mais l’ensemble paraît assez prometteur pour la suite, et fait donc oublier la petite frayeur de la semaine passée.

 

Typh.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Dexter
commenter cet article

commentaires

Twitter


Rechercher