Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 19:52

Desperate Housewives

 

Houlà. Un bien mauvais épisode, ma foi. Strictement inutile, vraiment long et assurément pas drôle, je me suis bien ennuyé. Le genre d'épisode que l'on peut caser dans n'importe quelle saison de la série, en changeant 2/3 dialogues pour bien coller à la bonne période. Cette seconde partie de la saison est bien partie pour me gonfler... J'ai d'ailleurs du mal à me souvenir des intrigues, seulement quelques jours après mon visionnage de l'épisode...

 

Dans l'épisode précédent, Susan avait cette merveilleuse idée d'aller rendre visite à la famille d'Alejandro, pour voir s'ils allaient bien. Ce n'était pas si désagréable à voir, au début, mais les scénaristes ont encore utilisé la débilité du personnage pour faire avancer l'intrigue. En effet, Susan achète des Lego (ne demandez pas pourquoi...) à la femme d'Alejandro, qui a beaucoup de mal à vivre sans lui et doit vendre la maison, et règle le montant... par chèque. Oui, oui, avec son nom et adresse dessus. Mon Dieu... Si elle n'avait fait que ça, ça aurait pu passer, mais elle va parler à la belle-fille d'Alejandro qui lui fait comprendre qu'il abusait d'elle (comme avec Gaby). Du coup, cette mongole de Susan la rassure en lui disant qu'il ne lui fera PLUS JAMAIS de mal. Pffff...

 

Que fait Lynette, cette semaine ? Et bien, elle apprend à vivre sans Tom (11 épisodes après...). Pourquoi pas, je ne suis pas contre, mais les gars, faîtes ça bien. Toute l'intrigue autour de l'ampoule qui clignotte était too much. Et dire que Lynette était le personnage le plus complexe et humain des premières saisons... Maintenant, elle se parodie elle-même.

 

En parlant de parodie, les scénaristes ont décidé de parodier Susan via Bree. Notre pauvre rousse décide de se dévergonder (comme ça, d'un coup...) et se retrouve dans une situation bien embarrassante. C'était censé être drôle, mais je n'ai pas souri. J'attendais patiemment que cela cesse. Ce genre de scènes n'a rien à faire dans la série... D'autant plus que les filles se la jouent Pretty Little Liars avec un ascenseur émotionnel très puissant. Elles ont tué un gars, reçoivent des lettres de menace, un flic vient de mourir, ..., mais elles continuent de rire et de vivre normalement.

 

Gaby, elle, tient encore la partie comique de l'épisode. Sans être vraiment drôle, ça ne m'a pas dérangé. C'était du Gabrielle classique, quoi.

 

En clair, un épisode complètement inutile, qui ne fait (pratiquement) rien avancé. Et ce n'est pas un homme espionnant Bree, depuis sa voiture, qui va révolutionner l'épisode. Pourquoi Bree, d'ailleurs ? Toujours elle... Un ex ?

 

Alex.

 

Trailer pour le prochain épisode... The countdown is on...

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Twitter


Rechercher