Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 15:22

Breaking Bad

 

 

A peine rentrée de vacances que vois-je ? Des avis mitigés (certains étant carrément durs) sur le dernier épisode de Breaking Bad ! C'est peut-être une première ! Et après vision de l'épisode je ne comprends pas du tout les reproches. L'épisode est excellent, peut-être sans vraie scène de tension (on n'est pas obligés d'en faire tout le temps non plus...) mais assez bouleversant à bien des moments (Jesse, Hank). Je crois que Breaking Bad est en train de subir le phénomène Lost/Dexter, c'est-à-dire que son public commence à se retourner contre elle (sans que je comprenne vraiment pourquoi personnellement) car elle ne part pas vraiment dans la direction qu'il souhaitait... Franchement je pensais que Breaking Bad était à l'abri de cela (du coup je suis presque curieuse de voir le retour de Mad Men, je parie que ça va être le même refrain, vu les réactions déjà face au season finale) Sérieusement, comment peut-on, après seulement deux épisodes, parler de "saison de trop" (ce que j'ai déjà lu dans certains commentaires) ? C'est une série, c'est normal que ça prenne son temps. On ne peut pas avoir des épisodes du genre du 3x13 chaque semaine (et heureusement d'ailleurs).

Bref, j'arrête mon hors-sujet pour revenir sur l'épisode lui-même. J'avais juste besoin d'exprimer mon ras-le-bol face à ses spectateurs, qui se retournent de plus en plus contre les séries qu'ils encensaient jusqu'à peu (attention, je suis consciente que cela est parfois justifié).

 

Donc, par où commencer ? Je vais débuter par mon personnage favori, celui dont la trajectoire m'intéresse le plus : Jesse. Le personnage cherche à s'entourer en permanence de ses amis, à faire la fête non-stop par peur de la solitude. Il cherche à échapper à sa conscience, à fuir le meurtre de Gale. Mais même au cours de la foule le personnage ne cesse d'être infiniment seul (la mise en scène le met souvent à l'écart des autres). La toute dernière scène de l'épisode, où Jesse se retrouve complètement seul chez lui est magnifique et bouleversante. J'étais à deux doigts de lâcher une petite larme.

En tout cas Aaron Paul est bien parti pour recevoir un deuxième Emmy, c'est vraiment un excellent acteur.

 

Du côté de Walt j'aime beaucoup aussi, même si je suis assez surprise de voir la manière dont Walt agit, lui qui a l'habitude de toujours réfléchir avant d'agir. Mais il faut quand même dire qu'il sait qu'il peut mourir à chaque instant (dès que Gus lui aura trouvé un remplaçant), ce qui explique pas mal son comportement. Et puis on a le droit à un paquet de grandes scènes le concernant (le pré-générique, lorsqu'il se dirige vers la maison de Gus la nuit, son dialogue dans le bar avec Mike). Je suis vraiment très curieuse de voir ce qu'il va faire dans le futur.

 

Chez Hank et Marie les choses ne sont pas gaies non plus. Hank suit toujours des cours de rééducation, tandis que Marie fait du mieux qu'elle peut pour l'aider, alors que celui-ci la rejette en permanence. Le couple se fissure petit à petit depuis que Hank a perdu l'usage de ses jambes, et c'est vraiment intéressant/triste.

 

En clair, Breaking Bad nous offre un second épisode excellent de bout en bout, tout en continuant de promettre de grandes choses pour l'avenir. 

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Typh - dans Breaking Bad
commenter cet article

commentaires

Thom 30/07/2011 16:51


Pfff... les gens n'aiment rien tant que brûler le soir ce qu'ils ont adoré le matin. Comme toi, j'ai trouvé cet épisode tout à fait bon, j'ai adoré la manière dont la névrose de Jesse ressortait
(cette incapacité à supporter le silence...), je n'ai vraiment rien à redire.


Twitter


Rechercher