Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 15:15

Boardwalk Empire

 

 

J'ai vraiment eu du mal à rentrer dans l'épisode. Une fois dedans c'est encore un bon épisode, même si je me rends compte que je n'aime pas autant la série que je l'aurais pensé. Je n'arrive toujours pas à être véritablement convaincue. J'ai le sentiment qu'il manque un petit quelque chose, je ne sais pas quoi exactement.

La partie sur Jimmy était pour moi le plus intéressant de l'épisode. On nous reparle de la 1ère Guerre Mondiale, et de ses conséquences sur les soldats.
J'ai beaucoup aimé le personnage qui a perdu la moitié du visage. Il est assez touchant. Par contre je n'ai pas compris pourquoi il tuait l'homme qui a agressée la prostituée à la fin. Soit j'ai raté quelque chose, soit on n'est pas encore censés savoir pourquoi. J'espère que c'est la deuxième possibilité, sinon je serais bien perdue...
Jimmy demeure un très bon personnage. Mon préféré avec Margaret (peut-être que celle-ci a néanmoins une petite longueur d'avance).

L'histoire de Nucky et de la maison de son père ne m'a pas franchement intéressé. Je n'étais tellement pas dans l'histoire au début que je me demandais de quoi on nous parlait. Ce qui m'intéresse réellement c'est sa relation avec Margaret, qui se développe très bien. Il se fait également plus proche de ses enfants. Lucy risque, elle, de partir, ce qui ne sera pas vraiment une grosse perte.
Les affaires de Nucky ne me passionnent toujours pas vraiment. C'est pour moi au second plan.

La femme de Jimmy a écouté les conseils de sa belle-mère en arrêtant d'attendre le retour de son fiancé. C'est dans les bras d'une demoiselle qu'on la retrouve.
Là, comme ça, je ne vois pas trop l'intérêt du truc. Pour que ça serve véritablement il faudrait que Jimmy le découvre dans le futur. Dans ce cas-là ça risque de très mal finir...

Pour moi c'est sans doute le moins bon épisode de la série pour le moment, car pas vraiment prenant. L'épisode offre quand même de très bons moments.

 

Typh. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Twitter


Rechercher