Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 20:04

 

Et voilà, le grand départ de Cristina de la série est arrivé. Dire "au revoir" à un personnage n'est jamais chose facile, mais ça l'est encore encore moins au bout de 10 ans, et surtout avec un personnage pareil. J'avais un peu peur d'être déçu par ce Season Finale, mais non, je l'ai trouvé excellent de bout en bout.

 

Chaque saison (ou presque) de Grey's Anatomy se termine sur un épisode choc, faisant intervenir baaucoup d'accidents ou autres rebondissements en tout genre. C'est ici à moitié le cas, car l'épisode s'ouvre sur l'explosion du centre commercial de Seattle. L'hôpital se retrouve donc bien vite en surchage de travail avec des centaines de blessés... On nous fait même douter sur le sort de Cristina, qui était censée être dans ce centre commercial. Je me suis même posé la question de savoir si elle allait être la patiente de l'épisode, un peu comme George en saison 5. Mais non, le personnage n'y est pas allé et est en pleine forme.
Toutes les scènes suivant cette histoire était très réussies, assez stressantes, avec un rythme effréné. Ça m'a pas mal rappelé les premières saisons, puisqu'on retrouvait souvent ce stress dans les épisodes du début de la série.

 

La série revient aussi sur une question intéressante : pourquoi pensons-nous à un acte terroriste immédiatement ? Car oui, le FBI enquête sur l'un des blessés, qui serait responsable de l'explosion et ils se demandent si l'hôpital n'est pas en danger. Du coup, je suis rentré dans l'histoire et j'ai pensé qu'on allait partir en attaque terroriste avec l'hôpital qui explose ou autre... Mais il n'en est rien, il s'agissait juste d'une fuite de gaz. J'ai bien aimé la réflexion d'April à ce sujet-là : au moindre événement, la piste terroriste est celle qui intervient en premier. Comme quoi, nous vivons vraiment dans un monde de tarés...

 

La seconde partie de l'épisode est plus calme et se concentre réellement sur le départ de Cristina. Toutes les scènes la concernant sont excellentes et bourrées d'émotion. La voir dire "au revoir" à Alex ou à Derek, ça m'a fendu le coeur. Le mieux viendra de cette phrase : "You and I are not finished. George is dead, and Izzie is gone, and it is supposed to be you and me and Alex. And now, nothing is finished. I'm not finished." qu'elle prononce à Meredith. Ça peut pour vous paraître bête, mais je l'ai trouvée très belle. Déjà, parce qu'elle se rend compte qu'elle part comme ça, un peu sur un coup de tête, et aussi, parce qu'elle parle du passé et mentionne George et Izzie (c'était surprenant, à ce sujet-là !). D'ailleurs, pas mal d'allusions aux précédentes saisons sont présentes dans l'épisode, un vrai petit régal.
Sa dernière scène avec Meredith était très mignonne, avec les deux filles dansant, en rappel à leur amitié. Mon coup de coeur provient de sa dernière scène avec Owen. Pourtant peu fan du couple, je l'ai trouvée vraiment émouvante, sans trop en faire, sans un mot, rien. Juste un regard qui veut tout dire.
L'épisode a même un générique spécial Cristina en guise d'adieu, c'était mignon !

 

 

Cet épisode marque également le départ de Murphy, qui se trouve être très douée pour sauver les patients. Malheureusement pour elle, elle décidera tout de même d'écouter de Webber et de trouver sa voie ailleurs. Je pensais que le personnage n'aurait pas de conclusion, donc j'ai trouvé ça plutôt sympa.
De même pour Shane. Je suis déçu que l'acteur quitte la série, et je me demandais comment ils allaient gérer ça, mais je n'avais jamais pensé au fait qu'il rejoigne Cristina pour bosser avec elle avec Zurich. C'est mignon et ça offre une jolie fin au personnage.

 

Au niveau des petits cliffs : Meredith et Derek s'engueulent car Meredith lui annonce qu'elle ne partira pas avec lui à Washington, Cristina lègue ses parts à Alex (je ne m'y attendais pas !), tandis que Webber a proposé la place libre à Bailey. Du coup, qui la remplacera à la direction de l'hôpital ? Ça sent les prises de tête entre Bailey et Alex...
On nous sort également un cliff complètement WTF : Meredith a une demi-soeur, la fille de sa mère et de Webber. Franchement, c'est juste complètement ridicule, ça sort de nulle part, et ça n'a aucun sens. Ça doit aussi être incohérent. Pour le coup, je ne comprends pas.

 

La scène finale de l'épisode était très jolie, avec Cristina qui s'installe dans son bureau, Shane qui vient la chercher et le plan final sur sa porte et son nom avec Cristina en voix-off qui prononce : "We can choose to be afraid of it, to stand there, trembling, not moving, assuming the worst that can happen. Or we step forward into the unknown, and assume it will be brilliant."
Une très jolie phrase de conclusion pour l'avenir du personnage. Un personnage qui va énormément me manquer, tant elle représentait l'âme de la série à mes yeux. Un personnage très drôle, très froid, mais aussi très attachant et émouvant. Son évolution dans la série est assez impressionnante et j'applaudis le fait qu'elle ait gardé ses convictions. Car oui, le bonheur pour Cristina, c'est le boulot, pas les enfants. Combien de séries choissisent cette direction pour un personnage féminin ? À l'heure où 99% des femmes de séries ne sont heureuses qu'après leur mariage et leur accouchement, le choix complètement opposé de Cristina sort clairement du lot. Puis, le personnage a quand même une magnifique fin. Son rêve est accompli. Je ne vois vraiment pas comment ça aurait pu finir autrement pour elle.
À noter également que Sandra Oh est une très grande actrice et qu'elle a su apporter une grande fraîcheur au personnage. Je souhaite à l'actrice de réussir sa future carrière.

 

Un épisode relativement calme, avec aucun mort, ça change ! Il faut dire qu'on a tout de même trois départs, dont un qui va considérablement changer la série...

 

En clair, un excellent épisode, très émouvant (j'ai eu très souvent les larmes aux yeux...) et rendant un dernier hommage à l'un des meilleurs personnages de ces dernières années... Farewell, Cristina, tu nous manqueras (c'est déjà le cas).

 

Alex.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Twitter


Rechercher